vendredi 24 mai 2019

  MACON WINE NOTE 2019 MACONINFOS - 1.jpg       SEQUANE MACON 24MAI2019.jpg

  • MACON WINE NOTE 2019 MACONINFOS - 1.jpg
  • ECO RANDO DECATHLON MACON INFOS2 - 1.jpg

Articles

GALERIE F.MARTIN JUIN 18 (10).JPG

Marick Pautet et Kathy Cappilati, deux amies, deux artistes plasticiennes aux talents multiples, exposent actuellement leurs œuvres à la galerie François-Martin. « Mouvement de vie, transparence et matière », tel est l'intitulé de leur exposition.

Marick Pautet, peintures et sculptures

Elle a toujours aimé peindre. Ateliers et stages de peinture, cours aux Beaux-Arts, « je reste une autodidacte toujours en apprentissage et en découverte. Je peins dans la joie, dans l'ivresse de l'être», révèle-t-elle. Des paysages intemporels, des silhouettes longilignes énigmatiques : ses tableaux aux reflets changeants reflètent un monde intérieur apaisé, tout de douceur et de sérénité, et n'en gardent pas moins leur mystère. Pour elle, « le tableau n'est jamais un produit fini mais une création de possibilités ».

Elle est venue plus tard à la sculpture. Travaillant le grès et la terre noire, elle aime se laisse porter par le mouvement de ses mains et de la matière d'où surgissent des figurines pleines de vie et de spontanéité.

Bien connue des Mâconnais pour son engagement dans Octobre rose, Marick Pautet a reçu en 2017 le prix de la Ville lors de la manifestation Académie des arts de Mâcon. « Il n'y a pas de vie sans créativité, il n'y a pas d'art sans vie. La création est une façon de vivre. La capacité et la conscience de se sentir vivant sont un art ». C'est son credo.

Kathy Cappilati, encres et vitraux

Tout autre est l'œuvre de Kathy Cappilati. Mais la même passion pour la vie et l'art, le même élan dans le geste et le mouvement guident l'artiste. « Depuis l'enfance, l'art est au centre de ma vie », confie-t-elle. Elle aussi est une autodidacte dont l'inspiration et le talent s'expriment de multiples façons. Ses élégantes calligraphies, en courbes pleines ou déliées, s'envolent, aériennes, comme des notes de musique allegro.

Elle a une prédilection marquée pour le verre, matériau transparent, délicat, lumineux, fragile. « C'est une matière que j'apprécie tout particulièrement pour son éclat et ses aspects changeants qui donnent vie à chaque création », explique-t-elle. Présentant une série intitulée « Pieds et chaussures : trouvons notre chemin », elle développe sa méthode, dite de tiffany, différente de celle employée pour le vitrail des églises. Un savoir-faire qu'elle maîtrise à la perfection. « Je fais d'abord un dessin sur papier. Ensuite vient la réalisation avec des parcelles de verre de texture et couleurs différentes que j'assemble avec précision. Cela demande un énorme et délicat travail de découpe, de meulage, de montage, de soudure à l'étain. » Avec ses étonnants vitraux, Kathy Cappilati allie avec génie création purement esthétique et travail d'artisanat d'art.

                                                                                                                                 R. A.

Marick Pautet, Kathy Cappilati, deux artistes débordantes de vie et de générosité, à voir dans la salle François-Martin jusqu'au 24 juin. Nocturne jusqu'à 22 h le 21 juin.

 

 

GALERIE F.MARTIN JUIN 18 (1).JPG

GALERIE F.MARTIN JUIN 18 (2).JPG

GALERIE F.MARTIN JUIN 18 (3).JPG

GALERIE F.MARTIN JUIN 18 (4).JPG

GALERIE F.MARTIN JUIN 18 (5).JPG

GALERIE F.MARTIN JUIN 18 (6).JPG

GALERIE F.MARTIN JUIN 18 (7).JPG

GALERIE F.MARTIN JUIN 18 (11).JPG