Articles

Sept syndicats participent à cette inter-syndicale. Ils sont opposés à la réfomre du bac, la réforme de la voie pro et demande le retrait de Parcoursup

 

 

Les organisations syndicales de Saône-et-Loire (SNES-FSU, SNUEP-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action et SudEducation) se sont réunies le 11 décembre 2018. Elles réaffirment les revendications suivantes :

- retrait de la réforme du lycée avec le maintien du bac comme diplôme national et premier grade universitaire

- retrait de la réforme de la voie pro et aucune suppression de section

- retrait de la loi ORE et du dispositif Parcoursup

- Abandon de la hausse prévue des droits d’inscription pour les étudiants non européens.

 

Elles sont prêtes à engager une mobilisation jusqu’à satisfaction des revendications, y compris par la grève reconductible. Au niveau national, elles ont déposé des préavis de grève jusqu’à la fin de l’année.

Les pressions exercées sur ceux qui, localement, ont exercé légitimement leur droit de grève ou leur droit de retrait, le report du GT sur la transformation de la voie professionnelle et l’évolution de l’offre de formation, ainsi que l’annonce tardive d’un CTA de la carte des spécialités de la réforme du lycée le 20 décembre, montrent à l’évidence que le rectorat cherche à entraver la mobilisation dans les établissements.

 

Les organisations syndicales dénoncent les violences policières envers les lycéens (gaz lacrymogène, flashball, matraquage). La seule réponse à apporter aux lycéens est de répondre à leurs revendications.

Les organisations syndicales appellent les enseignants à se réunir en AG dans chaque établissement, à décider de la grève reconductible à partir du 13 décembre, et elles appellent à un rassemblement au Rectorat pour le CTA du 20 décembre.

Elles appellent à rejoindre les rassemblements à Mâcon, Chalon et Gueugnon vendredi.

Le rassemblement aura lieu à 13h30 vendredi, rue de Paris