mardi 23 avril 2019

    LAB71 EFFERVESCIENCES AVRIL.gif       100€ OFFERTS PNEU FEUVERT MACON6.jpg

Articles

Communiqué :

 

La poste de Mâcon La Chanaye a été totalement réorganisée, rénovée et modernisée pour mieux accueillir ses clients et a rouvert ses portes le mardi 11 décembre à 9h après plusieurs semaines de travaux s’appuyant sur de nouvelles formes d’organisation et d’accueil des clients.

Nouvelle signalétique, mobilier moderne, couleurs dynamiques, espace clair… tout l’aménagement intérieur a été repensé. Décoration, modalités d’accueil et d’accompagnement des clients, accessibilité immédiate aux produits, aux services, répartition de l’espace en fonction des besoins de la clientèle, tout a été revu pour une meilleure circulation et un meilleur confort au sein du bureau.

Un espace dédié à la personnalisation de l’accueil et du service Les clients sont désormais accueillis dès leur entrée au sein du bureau de poste. Ils bénéficient d’un conseil personnalisé et sont accompagnés en fonction de leurs besoins vers des espaces dédiés. Un îlot polyvalent est implanté dans l’espace pour permettre aux clients de réaliser l’opération de leur choix (retrait/dépôt de colis et lettres recommandées, encaissement rapide des achats réalisés en libre-service, envoi/réception de mandats ou toutes autres opérations financières).

 

Ces travaux d’un montant de 90 000€ ont été initiés par la direction du Réseau La Poste en Bourgogne et financés par le Fonds postal de péréquation territoriale*.

 


* Fonds postal de péréquation territoriale :

C’est la loi du 20 mai 2005, relative à la régulation des activités postales et modifiantes la loi du 2 juillet 1990, qui consacre la création de ce fonds, destiné à financer le réseau de points de contacts que La Poste s’engage à maintenir dans le cadre de sa mission d’aménagement du territoire. La loi précise que ce fonds sera alimenté notamment par l’abattement de fiscalité locale dont bénéficie l’entreprise en contrepartie de cette mission.

Le décret du 5 mars 2007 précise que les modalités de fonctionnement de ce fonds de péréquation devront être arrêtées dans le cadre d’un contrat tripartite qui devra être conclu entre l’État, l’Association des maires de France et La Poste. Le 4ème contrat de présence postale territoriale a été signé en janvier dernier pour la période 2017-2019 et a reconduit un montant prévisionnel de ressources annuelles de 174 millions d’euros (4 millions supplémentaires par rapport au contrat précédent), soit un total de 522 millions d’euros sur la période du contrat.

Le fonds est réparti en dotations départementales. C’est en concertation au sein de la CDPPT (Commission départementale de présence postale territoriale) que sont validés les bureaux éligibles qui, de fait, vont bénéficier d’une modernisation.

La création d’un fonds postal de péréquation territoriale qui garantirait le financement de la présence postale dans les territoires les plus fragiles a été évoquée pour la première fois dans le contrat de plan conclu entre La Poste et l’État sur la période 2003-2007.