dimanche 25 août 2019

  MONDIAL QUAD 2019 PDV - 1.jpg     ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg

  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Articles

 
 
 
Communiqué de la DREAL BFC
 
 
 
En ce qui concerne les autorisations :
 
De décembre 2017 à novembre 2018, 12 500 logements ont été autorisés en Bourgogne-Franche-Comté, en baisse de 5 % par rapport à l’année précédente. Un recul similaire est observé au niveau national.
 
Le repli des autorisations touche légèrement moins le secteur collectif que le secteur pavillonnaire (-7 %). Cette nette baisse de la demande pavillonnaire concerne exclusivement le secteur diffus (-10 %), alors que les autorisations de logement individuel en lotissements progressent de 6 %.
 
La Côte-d’Or enregistre une diminution de 18 % du nombre de logements autorisés, qui avaient, il est vrai, atteint un haut niveau un an auparavant. Ce département concentre l’essentiel du repli conjoncturel des autorisations de la région. Le recul atteint 13% en Haute-Saône et 28 % dans l’Yonne, mais dans des volumes plus faibles. Le nombre de logements autorisés est stable dans le Doubs et progresse faiblement en Saône-et-Loire (+3 %) et dans le Jura (+6 %). Il croît de 35 % dans la Nièvre et de 41 % dans le Territoire de Belfort.
 
 
En ce qui concerne les mises en chantier :
 
11 200 logements ont été mis en chantier dans la région de décembre 2017 à fin novembre 2018. À Les mises en chantier cumulées sur un an progressent de 4 % en Bourgogne-Franche-Comté, et restent stables au niveau national.
 
Cette croissance s’explique par un rebond de la construction d’appartements ou de logements en résidence (+16 %), tandis que la tendance reste défavorable dans le secteur pavillonnaire (-6 %).
 
Le nombre de logements commencés sur un an baisse de 13 % dans le Doubs, de 15 % dans l’Yonne et de 22 % en Haute-Saône. Il diminue de 41 % dans la Nièvre en raison d’un niveau relativement élevé sur la période de l’année précédente. La croissance est modérée dans le Jura et en Saône-et-Loire et plus forte dans le Territoire de Belfort (+17 %) et surtout en Côte-d’Or (+40 %). Le dynamisme de ce dernier département est le reflet de la vigueur des autorisations observées en 2017.