samedi 24 août 2019

  MONDIAL QUAD 2019 PDV - 1.jpg     ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg

  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Articles

131548--DSC_0071_Copier.JPG

Le 5 février à Vinzelles, la Cave des Grands Crus Blancs avait le plaisir d’annoncer à ses coopérateurs de nombreuses hausses de revenus par hectare après l’exercice 2014/2015.

Sans se couper totalement du négoce, la stratégie de la coopérative repose clairement sur la bouteille, la vente directe et la qualité de ses vins.

Le secrétaire général de la cave, et maire de Vinzelles, Yves Andreux débutait en annonçant enfin le retour à une récolte « complète » en 2014, en hausse de +16 % donc par rapport à celle de 2013, à 8.257 hl (+1.200 hl) provenant de 134 ha. La cave a ainsi pu constituer des VCI via ses vignerons. Une bonne nouvelle qui vaut donc pour les coopérateurs.

La cave des Grands Crus Blancs poursuit sa stratégie "bouteilles" qui lui réussit puisqu’elle a écoulé ainsi 5.400 hl (contre 5.000 hl l’exercice précédent). Les ventes Bib sont stables (2.000 Hl). Au total, la cave a vendu 8.669 hl.

 

La situation financière et la trésorerie (1,4 millions d’€) sont « saines » permettant de faire des investissements sans emprunts, faisait remarquer le cabinet comptable Fogex. Le commissaire aux comptes soulignait dans le même temps la « diminution des charges » qui contribue à ce bon fonctionnement général.

Le caveau de vente pourrait être le prochain à profiter de rénovation avec sa façade. A côté, le bar et l’espace dégustation verront le restaurant rajouter à la carte des pizzas.

 

Triple record

 

Le président de la cave, Jean Juillard-Pinsard pouvait donc légitimement célébrer un « triple record ». « En 2014/15, nous avons battu trois records : le chiffre d’affaire net est en hausse de +2,5 % (5,3 millions d’€), du jamais vu ! Nous avons battu le record de l’an dernier en terme de cols vendus (+7 %) et nous battons d’un an, notre objectif des 720.000 cols. Et surtout, nous enregistrons le plus haut revenu par ha pour les producteurs », se réjouissait-il avant de remercier vivement coopérateurs, cavistes, administratifs et partenaires.

Si la commercialisation n’a « pas posé de problème », c’est aussi en raison de la nouvelle étiqueteuse qui donne pleine satisfaction. « Avant, nous n’aurions jamais pu préparer les 40.000 cols pour les foires aux vins d’Automne que les GMS ont commandé en juin/juillet ». La cave développe aussi l’export et a déjà réussi une vente de 35.000 cols de pouillys aux Etats-Unis d’Amérique. Mais c’est surtout sur le circuit traditionnel, des cafés, hôtels, restaurants (CHR) que la coopérative compte se développer.

 

Un projet de cave ISO 22000

 

Pour tous ses vins blancs, la cave vient justement d’être certifiée ISO 22000. « Cette obtention fut un temps fort, structurant, pour notre cave. Au-delà d’être une image de sérieux, de qualité, de sécurité pour nos clients, il s’agissait pour nous d’un véritable projet de cave, reconnaissance aussi du travail fourni », argumentait-il. La cave des Grands Crus Blancs et son « œnologue au top », Jean-Michel Atlan, ont ainsi, une nouvelle fois, remporté de nombreux prix et citations (Hachette, Bourgogne Aujourd’hui…). Mais comme le président le rappelait, tout débute avec « de magnifiques terroirs et de bons viticulteurs qui travaillent bien leurs vignes », qu’il remerciait ainsi en guise de conclusion.

 

Clin d’œil à Michel Moreau

 

« Si jeune », souriait Jean Juillard-Pinsard à son vice-précident et ami. A 80 ans, c’est un coopérateur comme il y en a peu qui a décidé de prendre sa "retraite". Entré en 1988 à la cave des Grands Crus Blancs, Michel Moreau aura marqué de son empreinte la coopérative, qu’il présida pendant 8 années. Homme véritablement engagé, dévoué et intègre, il fait partie de la Société d’agriculture et de viticulture de l’arrondissement de Mâcon, est correspondant local pour le Journal de Saône-et-Loire et a récemment écrit un livre sur l’histoire de Vinzelles, ce village qui lui tient tant à cœur. Pour le remercier au nom de tous les vignerons, Jean lui remettait un Jéroboam de la coupe Perraton 2014, largement mérité !

 

Cédric Michelin

Notre partenaire L'Explotant Agricole

 

 

131548--DSC_0069_Copier.jpg

 

131548--Michel_Moreau_Copier.jpg

Michel Moreau