FONDtr2

Articles

RIMEL_PONT_DE_VEYLE2.jpg

 

Esthéticienne de son état depuis 1999, il y a deux ans que ses fidèles clientes ne l'avaient plus vue. Et pour cause, la maladie l'a empêchée d'éxercer pendant tout ce temps. Le cancer... qui ne connait pas un proche qui a été atteint de cette terrible maladie ?... Et bien c'est ce qui est tombé sur la tête de Nadège Bataillard il y a deux ans. Elle aura bientôt 46 ans.

 

Par une volonté de fer, un entourage qui s'est serré les coudes autour d'elle, son mari notamment, elle s'est remise de cette épreuve. Et pour mieux oublier cette mauvaise histoire, penser à autre chose, vivre, elle vient d'ouvrir un SPA, en lieu et place de son ancien institut, sur la route principale. L'institut Rimel a été inauguré samedi soir, en compagnie de beaucoup d'amis et de membres de la famille. De quoi repartir avec énergie et vitalité. Elle le dit elle-même, « les médecins ne me donnaient pas cher. Cet institut, c'est une revanche sur la vie. » Pour mieux repartir, elle a réaménagé son espace pour en faire un véritable SPA, avec hammam carrelé (une chose rarissime), espaces privatifs et salle de soin. Parking gratuit à proximité.

 

« C'est un endroit pour tout le monde. Je propose un moment de bien être et de cocooning. Le lieu est aménagé de sorte que les gens se croisent le moins possible, de quoi conserver une grande intimité. » L'institut s'étend sur 140 mètres carrés et peut recevoir jusqu'à 5 personnes.

Avis aux amateurs.

R.B.

RIMEL.jpg

"Cet institut, c'est une revanche sur le vie"

 

DSC06711.jpg

Beaucoup de monde pour l'événement samedi soir au 71 Grande rue à Pont de Veyle

 

RIMEL_PONT_DE_VEYLE.jpg

RIMEL2.jpg