mercredi 26 février 2020
  • 6 - pajama game THEATRE MACON2.jpg
  • Terre de jeux Macon Infos 270x410px.jpg
  • RENO IMMO MACON ACCUEIL 08022020 - 1.jpg

aide_vignerons_Beaujolais_24.JPG

Le Beaujolais est aussi en Bourgogne. Mais la frontière administrative le privait, pour sa partie Bourgogne, du Plan Beaujolais mis en place par la Région Rhône-Alpes. Le président Accary souhaite harmonier tout ça.  

Pour cela, une première réunion a eu ce lundi 16 janvier entre les vignerons du Beaujolais et les élus locaux, départementaux et régionaux pour établir une stratégie commune. « La région Auvergne Rhône-Alpes a mis en place un soutien sur 5 ans, très complet, et nos professionnels qui sont à quelques mètres ne pouvaient pas en bénéficier à cause de la frontière régionale. On a commencé à étudier comment nous pouvions harmoniser un dispositifs de soutien aux viticulteurs des deux régions », résumait le président du Conseil départemental de Saône-et-Loire, André Accary à la fin de la réunion.

Le département est prêt à s’engager, mais ne pourra le faire que si la Région Bourgogne Franche Comté, qui a la compétence économique et dispose des aides européennes, s’engage aussi. Avec la loi NOTRe, les conseils départementaux n’ont plus le droit de donner une aide financière directe à une entreprise. Il faut qu’ils soient en conjonction avec le conseil régional.

Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche Comté présent, a confirmé les différences en matière fiscale, de relations interprofessionnelles, mais aussi les possibilités d’aides financières qui existent maintenant entre les deux Régions. Chaque région a son propre dispositif de soutien pour la filière viticole.

Des différences qui dérangent les vignerons du Beaujolais en Saône-et-Loire et donc en Bourgogne depuis que la Région voisine a mis en place, à la fin de l’année dernière, « le plan Beaujolais ».

« Quand l’économie allait bien, on ne s’est pas posés de questions. Depuis 10-15 ans, c’est beaucoup plus tendu. Jusqu’à maintenant le vignoble n’avait pas besoin d’aide, il fonctionnait tout seul. Actuellement, il y a une période plus difficile lors delaquelle les collectivités peuvent jouer leur rôle et veulent donner un coup de main. Comme le Beaujolais est en difficulté, la région Auvergne Rhône-Alpes a décidé il y a quatre mois de faire un plan de soutien. Il faut que les viticulteurs du Beaujolais de la région Bourgogne Franche Comté fasse la même chose », expliquait Dominique Piron, président de l’Interbeaujolais.

Le plan Beaujolais est un accompagnement de la région Auvergne Rhône Alpes à l’investissement et à la modernisation des exploitations, un soutien pour la formation à la vente, à la promotion des vins à travers des expositions, par exemple. En Bourgogne Franche Comté la mise en place du même plan pourrait devrait être engagée.

Derrière cette démarche d’harmonisation, il y a les organisations des vignerons du Beaujolais, qui ont mis en place en 2016 toute une stratégie pour la mise en valeur des appellations, le développement de l’oenotourisme dans le cadre d’une marque collective. Une stratégie qui ne peut marcher que si les collectivités territoriales suivent le même chemin. D’autres filières professionnelles agricoles pourraient ensuite en profiter.

Cristian Todea

 

aide_vignerons_Beaujolais.JPG

Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche Comté,

André Accary président du Conseil départemental de Saône-et-Loire,

et Jérémy Thien conseiller régional Auvergne Rhône-Alpes

aide_vignerons_Beaujolais_33.JPG

Dominique Piron, président de l’Interbeaujolais

aide_vignerons_Beaujolais_35.JPG

Bruno Pin, président de l’organisme de Gestion des Appellations Moulin à Vent 

SANTE : 8 hôpitaux de la région BFC, dont 2 en Saône-et-Loire, sur le pied de guerre en cas de détection du Coronavirus

Sous la conduite du centre de crise du ministère des Solidarités et de la Santé, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté fait évoluer l’organisation de la réponse sanitaire face au coronavirus-COVID-19. Dix établissements hospitaliers de la région sont désormais intégrés au dispositif.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le renouvelable, c’est l’agriculture !

VIARD CHAMBRE AGRI 71 - 3.jpg
Lors de sa session du 20 février à Jalogny, la chambre d’Agriculture avait invité le sociologue Jean Viard. Son dernier livre « le sacre de la terre » est un plébiscite au « travail de la terre redevenu l’avenir de l’Homme ! » Mais à 71 ans, cet « ancien baba-cool » comme il s’est décrit lui même, n’a pas mâché ses mots pour faire réagir les agriculteurs.

CHARNAY : 2019, une année dense pour Charnay Événements, qui prépare le salon des vins !

AGChEvt (1).JPG
L'association Charnay Événements a tenu sa 14ème assemblée générale ordinaire ce lundi.

CHARNAY : Dernier conseil municipal de l’ère Andrès

Charnay_CM_24022020_0001.jpg
Au menu : Rapport d’orientation budgétaire, municipalisation du service public de restauration scolaire, rénovation de la cantine et amélioration énergétique de l’école de la Verchère, et mise en place du télétravail au sein de la mairie…

MÂCON : Troubles à La Chanaye samedi soir...

GRABUGE LACHANAYE - 5.jpg
ACTUALISÉ dimanche à 12h15

MUNICIPALES 2020 – Crêches-sur-Saône : « Crêches nous rassemble » présente son programme

CRECHES municipales thevenot 2.JPG
Premier adjoint au maire sortant, Roger Thévenot se lance dans la course aux municipales avec treize conseillers sortants et dix nouvelles têtes. Le candidat a présenté sa liste « sans étiquette » et son projet « réaliste » jeudi soir devant une salle Joug-Dieu comble.

MÂCON : Philippe Meirieu aborde l'Education et la malédiction des certitudes à la MJC de l'Héritan

MEIRIEU MJC HERITAN FEV2020 - 5.jpg
C’est devant une salle bien remplie que Philippe Meirieu est venue traiter du sujet de l’éducation et plus précisément des certitudes qui se heurtent souvent au savoir.

SAONE-ET-LOIRE : France Victimes 71 s'implique en milieu rural

France victimes 71 2020.jpg
L’association d’aide aux victimes d’une infraction pénale en Saône-et-Loire a décidé de marquer cette année la journée européenne dédiée à ces personnes en mettant en lumière son activité dans le rural.

CLIN D’ŒIL : Un girafon vient agrandir la famille de Touporarc.Zoo

TOUROPARC girafon 2020 2.jpg
Oh mais qui voilà ? C’est le « petit » dernier né du parc de Romanèche-Thorins. Ce girafon mesure déjà 1,80 m pour une quarantaine de kilos.

CHARNAY : Deux boîtes à livres pour une lecture partagée

CHARNAY inaug boite a livres 7.jpg
La ville de Charnay vient d’installer deux boîtes à livres, une place de l’Abbé Ferret, l’autre au lavoir de Levigny, pour entretenir le goût de la lecture des enfants et des adultes.

PHOTOS : Pleins feux sur le carnaval du "Lam" (2)

MACON carnaval 2020 2.JPG
2ème volet de notre album photos.

MÂCON : Un dispensaire en psychothérapie brève ouvre ses portes pour les plus démunis

dispensaire thérapie brève Mâcon.jpg
Emmanuelle Piquet et ses collègues de l’association A 180 degrés/Chagrin Scolaire offrent désormais leurs services à des coûts adaptés aux patients à faibles revenus.

PHOTOS : Pleins feux sur le carnaval du "Lam" (1)

MACON carnaval 2020 1.JPG
1er volet de l’album souvenir…

SAÔNE-ET-LOIRE : L'Armée recrute 15 000 personnes, prenez contact avec le CIRFA

CIRFA ARMEE TERRE 15000 POSTES MACON - 1.jpg
Publi-information - TOUS LES LIEUX DE RENCONTRE SUR LE DÉPARTEMENT

THÉATRE DE MÂCON : À la découverte de la comédie musicale

atelier comédie musicale théâtre Mâcon.jpg
La comédienne Dalia Constantin accueillait mercredi des acteurs amateurs et des membres du chœur Les Trieurs de son à l'occasion d’un atelier sur le thème de la comédie musicale, The Pajama Game, organisée par le théâtre de Mâcon.

HÔPITAL DE MÂCON : Les adjointes administratives tirent la sonnette d'alarme !

AAHopital.JPG
Le syndicat CGT a évoqué ce mercredi la situation des agents administratifs hospitaliers. Les adjointes revendiquent une reconnaissance de leur travail depuis plusieurs années et l'arrêt de la discrimination salariale.

MÂCON : Et si un Repair Café s'implantait dans la ville ?

REPAIR CAFE MACON - 1.jpg
Avez-vous déjà entendu parler des Repair Café ? Il en existe notamment un à Villefranche-sur-Saône. Et si, en effet, un nouveau s'implantait à Mâcon ?