jeudi 23 mai 2019
  • Route_71. BRANCIONjpg.jpg
  • ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

Thomas a 25 ans. Il travaille sur l’exploitation, viticole ou agricole, de ses parents, il y vit également. Et, pour des raisons que nous ignorons, et qu’il ignore peut-être aussi, il boit....

A l’excès. « Alcool festif », se défend-il. « Addiction majeure qu’il nie », dit le Parquet, avec quelques raisons de le penser : 3 mentions au casier pour conduite sous l’empire de l’alcool, et un sursis mise à l’épreuve en cours.

 

La nuit dernière, il est placé en garde à vue suite à un contrôle qui tourne mal, à Charnay-les-Mâcon : presque 2 grammes d’alcool dans le sang, refus d’obtempérer et rébellion.

Il y a eu corps à corps : deux gendarmes se portent parties civiles, l’un d’eux a une ITT de 5 jours, et Thomas a le pouce bandé, une entorse.

Donc avec tout ça (les mentions au casier, l’état de récidive, les chefs de prévention), il encourt jusqu’à deux ans de prison. Or Thomas nie les faits et demande à être jugé plus tard, pour préparer sa défense.

 

Le tribunal doit donc dans l’immédiat statuer sur sa détention provisoire, ou sur une libération, y compris sous contrôle judiciaire, ce qui peut mettre un cadre contraignant. Son avocate va intervenir en ce sens, suggérant même une assignation à résidence, puisqu’il vit et travaille sur le même lieu.

Il se trouve que le Président est aussi le juge d’application des peines, il se trouve que Thomas ne respecte pas les obligations inhérentes à son sursis mise à l’épreuve, il se trouve que du coup il n’est guère crédible quant à la garantie qu’il ne récidivera pas en attendant le jugement.

Thomas, lui, semble prendre conscience de l’ampleur de ce qui l’attend peut-être, et en pleure. Prise de conscience vraisemblablement soluble dans l’alcool, puisqu’il comparait pour la 4eme fois pour le même motif.

Le Président et le JAP seraient deux personnes différentes, le résultat serait le même, mais qu’ils ne fassent qu’un rend les choses plus percutantes : ne pas se rendre aux convocations, ne pas suivre des soins quand l’obligation en est donnée, c’est perdre ses chances que le tribunal perçoive le prévenu comme quelqu’un qui se saisit de la chance qui lui est donnée d’appréhender sa vie autrement.

 

Le Parquet demande un mandat de dépôt, le tribunal suit : Thomas sera jugé dans 15 jours, et est incarcéré immédiatement.

Le juge lui pose les questions préalables à toute incarcération, et s’enquiert du pouce blessé du jeune homme : « Je vous fais voir un médecin à votre arrivée à l’hôpital, dit-il ». Il se reprend : « Votre arrivée à la prison. »

Florence Saint-Arroman

FUISSÉ : Un viticulteur blessé dans un accident de tracteur

FUISSE TRACTEUR TONNEAUX - 3.jpg
ACTUALISÉ à 17h55 : C'est une vitesse qui s'est enclenchée et a provoqué l'accident sur un terrain à fort dévers. Le tracteur a fait un tonneau.

MÂCON : bizarre et surprenant... le fait du nettoyeur de la Saône

VELO SAONE MACON 222.jpg
ACTUALISÉ - Le fin mot de l'histoire, une histoire qui met au jour une chose que sans doute peu de gens savent : la Saône est considérée par quelques uns.es comme une poubelle !...

MÂCON : MacDonald's Nord (à Sancé) ravagé par les flammes cette nuit

MACDO MACON SANCE - 5.jpg
ACTUALISÉ : La police scientifique se rend sur place cet après-midi pour tenter de déterminer la cause de cet incendie dévastateur. Le gérant de l'établissement annonce d'ores et déjà la reconstruction du Mac Donald's d'ici 6 à 9 mois maximum.

THOISSEY : Collision frontale au niveau du port

COLLISION FRONTALE PORT THOISSEY - 1.jpg
Un des blessés, gravement touché, a été héliporté.

MÂCON : Un quadragénaire profère des menaces de mort de chez lui vers l'extérieur

1541352411_police-afp.jpg
Les faits se sont produits hier soir rue de Bourgogne à Mâcon. Il était à peu près 20h30 quand un homme de 45 ans, alcoolisé, a proféré des menaces de mort vers l'extérieur, envers les pompiers notamment. Il était chez lui dans son appartement.

MÂCON-LOCHÉ : Suicide sur les voies du TGV

L'accident est survenu ce début d'après-midi sur les voies de la ligne TGV, allant de Mâcon à Lyon.

TRIBUNAL DE MÂCON : Contrôlé deux fois en une semaine au volant alors qu’il n’avait pas le permis

TGI_MACON.jpg
A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

TRIBUNAL DE MÂCON : Fou de jalousie, il frappe, insulte et crache sur tout ce qui passe

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Kevin C., 31 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences commis le 10 décembre à Mâcon.