lundi 27 mai 2019
  • MACON WINE NOTE 2019 MACONINFOS - 1.jpg
  • ECO RANDO DECATHLON MACON INFOS2 - 1.jpg

La cinquantaine, blouson court avec un dragon sur le dos et boucle à l'oreille droite, son visage est marqué par la vie. Mercredi, il a dû se présenter devant le tribunal correctionnel pour violence conjugale et menace de mort, et ce n'était pas la première fois.

Effectivement, un an auparavant, il a déjà été condamné pour violences envers sa compagne. En janvier dernier, il va même plus loin, il la menace de mort par SMS.

« C'est mon style d'écriture mais ce n'est pas moi »

« Pute tu es, pute tu resteras » ou encore « tu vas payer pour ta trahison, tu vas mourir bientôt » - tels sont les messages qui ont été envoyés depuis son téléphone à sa conjointe. Une preuve assez convaincante pourrait-on penser. Pourtant, il nie être l'auteur de ces SMS. « C'est vrai, c'est mon téléphone et mon style d'écriture. Mais ce n'est pas moi » explique-t-il. Sa copine aurait gardé son téléphone après leur séparation suite aux violences. C'est elle qui aurait écrit ses messages pour le discréditer.

« C'est pas moi, c'est le lit »

L'affaire commence avec une dispute le 15 janvier 2015. « Il voulait que je m'exhibe en public, que je ne porte pas de culotte et que j'écarte les jambes » témoigne sa compagne. « Déjà, ce n'est pas de l'exhibitionnisme mais du naturalisme » se défend-t-il. Quel que soit le mot employé, c'est une demande que sa compagne décline catégoriquement, ce qui le met en rage. Il devient alors violent et lui donne un coup de poing, « tu l'as cherché » aurait-il dit.

« Je l'ai poussée et elle est tombée sur le lit. C'est de là que vient son coquard sur l'œil » explique-t-il au juge. Celui-ci lui montre la photo de sa compagne, son visage est couvert de rougeurs et de bleus : « Le tribunal va croire que c'était le lit ?! » hausse-t-il la voie. « Mais regardez bien, ce n'est pas un lit qui fait ça. Vous avez le droit de dire ce que vous voulez mais le tribunal a le droit de ne pas le croire ! Vous l'avez frappé et je dis bien FRAPPÉ et non poussé ! »

Une attitude inacceptable

Les affirmations du juge ne semblent pas l'atteindre. « On a du mal à croire que vous avez compris la gravité des choses » lui dit le juge.

Le tribunal note sa tendance à banaliser son comportement. Fait aggravant : ce n'est pas la première mention dans son casier judiciaire : violences conjugales, menaces de mort sur concubines, violences avec armes, dégradations, tout y est. « C'est un danger pour les femmes » affirme le procureur, « son attitude est inacceptable ».

Il sera condamné à 8 mois de prison ferme. Du temps pour réfléchir à tout ça...

Delphine Noelke

FUISSÉ : Un viticulteur blessé dans un accident de tracteur

FUISSE TRACTEUR TONNEAUX - 3.jpg
ACTUALISÉ à 17h55 : C'est une vitesse qui s'est enclenchée et a provoqué l'accident sur un terrain à fort dévers. Le tracteur a fait un tonneau.

MÂCON : bizarre et surprenant... le fait du nettoyeur de la Saône

VELO SAONE MACON 222.jpg
ACTUALISÉ - Le fin mot de l'histoire, une histoire qui met au jour une chose que sans doute peu de gens savent : la Saône est considérée par quelques uns.es comme une poubelle !...

MÂCON : MacDonald's Nord (à Sancé) ravagé par les flammes cette nuit

MACDO MACON SANCE - 5.jpg
ACTUALISÉ : La police scientifique se rend sur place cet après-midi pour tenter de déterminer la cause de cet incendie dévastateur. Le gérant de l'établissement annonce d'ores et déjà la reconstruction du Mac Donald's d'ici 6 à 9 mois maximum.

THOISSEY : Collision frontale au niveau du port

COLLISION FRONTALE PORT THOISSEY - 1.jpg
Un des blessés, gravement touché, a été héliporté.

MÂCON : Un quadragénaire profère des menaces de mort de chez lui vers l'extérieur

1541352411_police-afp.jpg
Les faits se sont produits hier soir rue de Bourgogne à Mâcon. Il était à peu près 20h30 quand un homme de 45 ans, alcoolisé, a proféré des menaces de mort vers l'extérieur, envers les pompiers notamment. Il était chez lui dans son appartement.

MÂCON-LOCHÉ : Suicide sur les voies du TGV

L'accident est survenu ce début d'après-midi sur les voies de la ligne TGV, allant de Mâcon à Lyon.

TRIBUNAL DE MÂCON : Contrôlé deux fois en une semaine au volant alors qu’il n’avait pas le permis

TGI_MACON.jpg
A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

TRIBUNAL DE MÂCON : Fou de jalousie, il frappe, insulte et crache sur tout ce qui passe

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Kevin C., 31 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences commis le 10 décembre à Mâcon.