mardi 21 mai 2019
  • Route_71. BRANCIONjpg.jpg
  • ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

« Flics de merde », « Bande de chiens », « fils de pute d'enculé, vous nous contrôlerez pas ! » Ce ne sont pas les noms d'oiseaux qui ont manqués à deux jeunes hommes lorsqu'ils se voient contrôlés par deux policiers le 15 septembre 2016 à Mâcon.

Aujourd’hui, ils ont dû se présenter devant le tribunal correctionnel pour outrage de policiers et rébellion.

 

7 policiers pour immobiliser les deux rebelles

 

Ce 15 septembre donc, ces deux jeunes hommes rentrent chez eux à 1 heure du matin après une soirée arrosée quand ils sont repérés à hauteur de la rue Sigorgne par deux agents de la BAC qui veulent procéder à un contrôle d'identité. Au lieu de se soumettre à la demande, les deux accusés refusent violemment, insultant non seulement les agents mais en les attaquant également physiquement, à coups de pied.

Un groupe de personnes se joint aux deux jeunes agresseur, les policiers se voient attaqués de tous les côtés ! C'est donc avec un renfort de cinq policiers de la brigade canine, l'utilisation du taser et d'une bombe lacrymogène qu'ils parviennent à immobiliser les deux rebelles, qui sont alors « dans un état de grand excitation ». Pas exactement ce qu'on imagine pour une soirée réussie.

 

Le Vodka Red Bull, une potion diabolique

 

La source de ce comportement violent serait vraisemblablement la consommation d'alcool. Les jeunes avaient commencé la soirée chez eux avec une bouteille de Vodka Red Bull, potion diabolique selon le juge — « ça rend les gens fous, ça devrait être interdit »  qui note que la moitié des affaires de violences en état alcoolisé aurait lieu après la consommation de ce breuvage. Pourtant, le taux d’alcoolémie dans le sang des deux excités était faible selon les analyses, mais ceci ne donne effectivement pas d'indice sur l'effet que cela fait sur la personne, comme le remarque un avocat de la défense.

Les jeunes sortent ensuite en ville, direction les quais, où ils vont dans un bar et commencent une dispute – raison pour laquelle ces deux étaient particulièrement sous tension au moment de l'interpellation. « Mais ce n'est pas parce que vous avez passé une mauvaise soirée que vous devez vous en prendre à la police ! » les réprimande le juge.

 

"Inadmissible !" - Le juge frappe fort 

 

« L'alcool ne justifie rien, ce n'est pas le métier des policiers que de se faire insulter et frapper ! » clame le procureur. « Leur comportement est parfaitement inadmissible ! » On se demande quand-même où ces deux jeunes chétifs ont trouvé la force de s'opposer à 7 agents, car, comme le remarque l'avocate des policiers, « ces deux petits bonhommes » ne collent pas vraiment à l'histoire. Le Wodka Red Bull les aurait « désinhibés », « ils ont pété les plombs » plaide la défense. Les deux garçons de 21 et 19 ans sont très « honteux » de devoir se présenter devant le juge pour ces faits.

Le juge ne fera pas plus dans la dentelle que ces messieurs. Il les condamne à 6 mois de prison avec sursis avec obligation de travail d'intérêt général à raison de 210 heures en 18 mois, l'obligation de verser 1 200€ à trois policiers, se soigner de l'alcool et de travailler de manière régulière. S'ajoute à cela pour l'un une indemnité de 600 € à payer à trois agents, pour l'autre, le règlement de 200€ à un agent. Les frais de justice de 600 € qu'ont engagés les policiers sont également à leur charge.

Delphine Nölke

MÂCON : bizarre et surprenant... le fait du nettoyeur de la Saône

VELO SAONE MACON 222.jpg
ACTUALISÉ - Le fin mot de l'histoire, une histoire qui met au jour une chose que sans doute peu de gens savent : la Saône est considérée par quelques uns.es comme une poubelle !...

MÂCON : MacDonald's Nord (à Sancé) ravagé par les flammes cette nuit

MACDO MACON SANCE - 5.jpg
ACTUALISÉ : La police scientifique se rend sur place cet après-midi pour tenter de déterminer la cause de cet incendie dévastateur. Le gérant de l'établissement annonce d'ores et déjà la reconstruction du Mac Donald's d'ici 6 à 9 mois maximum.

THOISSEY : Collision frontale au niveau du port

COLLISION FRONTALE PORT THOISSEY - 1.jpg
Un des blessés, gravement touché, a été héliporté.

MÂCON : Un quadragénaire profère des menaces de mort de chez lui vers l'extérieur

1541352411_police-afp.jpg
Les faits se sont produits hier soir rue de Bourgogne à Mâcon. Il était à peu près 20h30 quand un homme de 45 ans, alcoolisé, a proféré des menaces de mort vers l'extérieur, envers les pompiers notamment. Il était chez lui dans son appartement.

MÂCON-LOCHÉ : Suicide sur les voies du TGV

L'accident est survenu ce début d'après-midi sur les voies de la ligne TGV, allant de Mâcon à Lyon.

TRIBUNAL DE MÂCON : Contrôlé deux fois en une semaine au volant alors qu’il n’avait pas le permis

TGI_MACON.jpg
A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

TRIBUNAL DE MÂCON : Fou de jalousie, il frappe, insulte et crache sur tout ce qui passe

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Kevin C., 31 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences commis le 10 décembre à Mâcon.