mardi 22 août 2017
  • MARCHE_ETE_CLUNY_20172_-_1.jpg
  • PLANCHAS COLLET AOUT FEILLENS22 - 1.jpg
  • MOINARD_FAUDA_ANNONCES_IMMOBILIERES.jpg
  • MALETTE_INFO_ENERGIE_PAYS_SUD_BOURGOGNE9_-_1.jpg
  • ETE_FRAPPE_MACON_201721.jpg
  • CUOMACON.jpg
  • APPRENTISSAGE BFC.gif

Monsieur le Préfet,

 

Notre attention a été attirée par un courrier de Monsieur le Président du Conseil départemental de Saône et Loire, à l'attention des directeurs d'établissements enfance du département, relatif à la prise en charge des mineurs non accompagnés devenus majeurs. Ce courrier fait suite à des déclarations publiques du Président du Conseil départemental enjoignant l'Etat de prendre en charge la protection de ces jeunes, en appuyant cette requête sur des considérations financières jugées défavorables pour le Département.

Dans celui-ci, en invoquant la "subsidiarité de la protection de l'enfance", il renvoie à l'Etat la responsabilité de la prise en charge de ces jeunes à la sortie de l'aide sociale à l'enfance, lorsque ceux-ci deviennent majeurs, pour "décider de leur statut au regard du droit au séjour des étrangers".

Le Président du Conseil départemental décline ainsi dans ce même courrier des directives aux responsables de ces établissements, consistant en résumé à exclure ces jeunes, à l'issue d'une phase d'évaluation psycho-sociale, des mesures de protection jeunes majeurs qu'ils auraient préalablement sollicités, sauf, à titre très exceptionnel, pour des jeunes "présentant une grande situation de vulnérabilité".

Ces directives conduisent déjà ces jeunes à vivre des situations très problématiques au regard de leur parcours d'insertion, notamment lorsque leur démarche de demande de titre de séjour n'a pas abouti. Renvoyés à leur condition de jeunes étrangers, ils seront adressés directement au 115 dès leurs 18 ans.

Plus globalement, ces jeunes, pris en charge par l'aide sociale à l'enfance, et avec à ce titre le bénéfice d'une protection et d'un accompagnement socio-éducatif, se retrouvent sans perspective et en rupture, en ne relevant du jour au lendemain d'aucun dispositif éducatif et social. Leur sortie immédiate de l'ASEF à leur majorité induit par exemple la nécessité, pour travailler ou effectuer un stage, d'une autorisation de séjour et de travail, dont les délais d'obtention conduisent à rompre le parcours d'insertion ou de scolarité qu'ils ont entamés. Des associations agissant en soutien interpellent d'ailleurs régulièrement les élu(e)s sur des situations individuelles vécues par ces jeunes ; qui témoignent de leur grande vulnérabilité et d'une fragilité renforcée par les aléas administratifs auxquels ces jeunes sont soumis.

Les directives du Département ainsi posées nous conduisent à solliciter votre arbitrage sur le fondement de la décision du Conseil départemental, renvoyant à la responsabilité de l'Etat la prise en charge de ces jeunes à leur majorité. Plus globalement, s'il relevait que cette position soit fondée, la nécessité d'une prise en compte des situations de ces jeunes n'en demeure pas moins d'une urgence totale au regard des difficultés qu'ils rencontrent. C'est pourquoi nous en appelons à ce que les responsabilités de chacun (Etat et Département) soient éclaircies et qu'elles débouchent sur une prise en charge coordonnée des jeunes non accompagnés devenus majeurs, afin de lever les obstacles inextricables et préjudiciables à leur insertion qu'ils rencontrent à leur majorité.

Dans l'attente, veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l'assurance de ma plus haute considération.

Pour les  élu(e)s du groupe Gauche 71 au Conseil départemental,

Evelyne Couillerot,

Présidente, Conseillère départementale

POLITIQUE - Benjamin Dirx : « Je donne mon maximum pour que les choses avancent »

interview-benjamin-dirx-depute-saone-et-loire.jpg
Cela fait maintenant 52 jours que Benjamin Dirx a remporté avec 57,29% des voix la victoire dans la 1ère circonscription de Saône-et-Loire contre Jean-Patrick Courtois. Depuis, le député n'a pas chômé. Rencontre.

POLITIQUE : Josiane Corneloup cite Soljenitsyne pour répondre à Christophe Gapaillard

Christophe Gapaillard, proche de Vincent Chauvet qui avait déposé un recours suite à l'éléction de la députée, rejeté en juillet par le Conseil constitutionnel.

"La Justice en voie de clochardisation" soutient Karine Malara à l'appui du livre noir du ministère public

JUSTICE - 1.jpg
La conférence nationale des procureurs réunie en assemblée générale hier à Paris a diffusé le livre noir du ministère public remis à l'ensemble des autorités, y compris directement à la conseillère justice de l'Elysee, qui constitue une nouvelle alerte des procureurs sur leurs conditions de travail et leur statut.

LEGISLATIVES : Benjamin Dirx en marche pour savourer sa victoire

LEGISLATIVES DIRX DEPUTE - 4.jpg
Il a rejoint les militants et sa suppléante Véronique Verraest à sa permenence de campagne rue Sigorgne vers 20h45 ce dimanche soir. A lire, ses premiers mots d'élu.

LEGISLATIVES - Benjamin Dirx : "Ce sont les Français qui souhaitent une majorité présidentielle cohérente, forte et utile"

BENJAMIN DIRX LEGISLATIVES MACON - 6.jpg
Derniers instants de campagne pour les finalistes à l'élection législative. macon-infos s'est livré à une petite interview express avant la toute fin de campagne.

LEGISLATIVES - Jean-Patrick Courtois : "Les dossiers essentiels pour notre territoire et la ville centre ont besoin d'un parlementaire expérimenté"

JP COURTOIS LEGISLATIVES MACON - 9.jpg
Derniers instants de campagne pour les finalistes à l'élection législative. macon-infos s'est livré à une petite interview express avant la toute fin de campagne.

LEGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Être élu ne signifie pas une victoire mais l'obligation de répondre aux attentes des Français »

reunion-pubique-dirx-macon5.jpg
« Je suis l'élu du rassemblement ! » a insisté hier soir Benjamin Dirx, candidat de La République en Marche lors de sa réunion publique à la Salle des Saugeraies.

LEGISLATIVES : Benjamin Dirx (REM) largement en tête sur la 1ère circonscription

DIRX COURTOIS.jpg
ACTUALISÉ - RESULTATS COMPLETS. Le duel du second tour l'opposera à Jean-Patrick Courtois (LR), arrivé second. Les candidates FN et FI sont dans un mouchoir de poche. La candidate du PS Catherine N'Diaye arrive 5ème. 50,23 % d'abstention. Les résultats dans toutes les circonscriptions du 71.

LEGISLATIVES : Les communistes "vent debout" à Cluny contre la casse du code du travail

restaurant-interentreprises-cluny-communistes2.jpg
Après leur réunion publique à Cluny mercredi soir, les communistes se sont rendus devant le restaurant interentreprise à Cluny ce jeudi pour dénoncer « les mauvais coups que tentent de porter Macron aux salariés".

LEGISLATIVES : La France qui ose (Rama Yade) avec Patrice Gobin soutient le candidat Benjamin Dirx (LREM)

PATRICE GOBIN BENJAMIN DIRX - 1.jpg
Alors que le mouvement créé par Rama Yade a son candidat en la personne de Khoudir El Habchi, Patrice Gobin apporte son soutien à Benjamin Dirx. Il s'en explique dans un communiqué