AGFEP (1).jpg

L'assemblée générale ordinaire de la FEP (fédération des entreprises de propreté) s'est déroulée ce jeudi au Hameau Duboeuf à Romanèche-Thorins. C'est un local de l'étape qui organisait, pour la 1ere fois, cette assemblée générale : Pascal Bonnin, dirigeant de l'entreprise L'Entretien Bigot à Charnay.

Lors de cette réunion régionale, une centaine de dirigeants du secteur de la propreté, venant de toute la région Bourgogne-Franche-Comté et de la région Grand-Est étaient présents. Les dirigeants ont été accueillis par Max Massa président au niveau national de la FEP et par Bruno Zamura président régional de l'organisation.

Cette assemblée générale a été l'occasion pour les différents entrepreneurs du secteur de venir rencontrer leurs homologues afin de partager leur expérience et leur savoir-faire dans le domaine économique de la propreté. Cela leur a permis aussi d'échanger sur un secteur qui est peu visible dans le quotidien mais qui y tient pourtant une place importante.
En effet, Gaëlle Mathé responsable du pôle, a rappelé, sondage à l'appui, que l'absence de propreté a des conséquences négatives sur l'image de l'entreprise auprès de 94% de ses salariés (sondage BVA). Le facteur de la propreté est donc un levier de performance pour l'entreprise et apporte un bien-être aux salariés.
 
Au delà de cet aspect, les métiers de la propreté représentent un secteur important au niveau économique, et plus précisément en terme d'emplois, en effet, sur dix ans, le secteur a généré près de 90 000 embauches, représentant plus de 83 % de CDI. Par ailleurs, c'est un secteur très engagé qui se mobilise pour l'intégration des travailleurs handicapés dans ses entreprises.
La FEP a contribué à la formation de 20 000 collaborateurs. De plus, la fédération a collaboré avec les donneurs d'ordre afin de favoriser le travail en journée, le travail en soirée ou de nuit étant actuellement la norme.
 
L'année 2017 aura été marquée par la campagne présidentielle. La FEP a profité de cette élection pour faire des propositions qu'elle souhaite voir aboutir afin de permettre au secteur de se développer encore plus et favoriser encore les créations d'emploi. Ces propositions portent notamment sur l'importance de la promotion de la filière professionnelle, sur la simplification du droit du travail et sur un engagement de démarche de développement durable, et enfin sur une meilleure prise en compte de la prévention des risques en entreprise.
 
La FEP, qui voit son nombre d'adhérents en constante augmentation, espère aussi avec cette assemblée générale convaincre d'autres entrepreneurs du domaine de la propreté, de la nécessité de son travail et leur donner l'envie de les  rejoindre afin d'œuvrer au développement de ce secteur méconnu mais en constante expansion.
Elle tiendra le 20 juin prochain son assemblée générale nationale à Lille.
 
Valentin C.
 
 
AGFEP (2).jpg
 
AGFEP (3).jpg