vendredi 10 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

RANDO OENOLOGIQUE VERGISSON.jpg

Quel endroit se prêterait mieux à la dégustation d'un blanc mâconnais que la roche de Vergisson qui surplombe avec ses 483 mètres d'altitude le doux paysage mâconnais et la vallée de la Saône ?

 

Historien et géographe diplômé, viticulteur et fin connaisseur du terroir, Emmanuel Nonain propose tout au long de la belle saison, en partenariat avec la Maison du Grand Site Solutré Pouilly Vergisson, une expérience œnologique insolite : lors de l'ascension d'une des deux roches, le conférencier partage pendant deux heures son savoir. Entre géologie, archéologie et œnologie, les participants ont la possibilité de découvrir le terroir sous différents aspects, le tout couronné par une dégustation de vins mâconnais au sommet.

 

Samedi après-midi, une dizaine de curieux s'est retrouvée au pied de la roche de Vergisson pour la dernière randonnée de la saison. Sous le soleil et dans la bonne humeur, le petit groupe a d'abord appris a connaître le cépage mâconnais par excellence, le Chardonnay. Feuillage, maladies puis sa taille en arcure, la version mâconnaise de la taille Guyot typiquement bourguignonne, n'ont dorénavant plus de secrets pour les participants de l'ascension.

 

Avec ces connaissances de base en poche, le groupe peut se mettre en marche. L'occasion pour certains de s'approcher du guide pour poser des questions qui leur tiennent à cœur, notamment sur les pesticides et les insecticides. Sujet d'actualité, nombre des randonneurs ont voulu en savoir plus sur les produits que certains entre eux voient régulièrement dispersés dans les vignes en proximité de leurs lieux d'habitations. Mais Emmanuel les rassure « Nous sommes aujourd'hui face à des contrôles draconiens en ce qui concerne les normes de traitement, surtout aux Etats-Unis qui est notre premier pays d'export. Tout ce qui se fait naturellement est meilleur, mais d'un autre côté, nous ne pouvons pas tous cultiver en bio comme au XIXème siècle ».

Ici, le guide donne une perspective d'historien en expliquant aux participants que les parcelles étaient à ce moment-là bien plus petites et les viticulteurs étaient des paysans qui pratiquaient la polyculture. En raison des parcelles bien plus grandes que doivent cultiver les viticulteurs d'aujourd'hui, et surtout avec la demande de vin en hausse, il estime qu'il est important de « trouver un compromis. » Au moins, rassure-t-il, les traitements agressifs et très nocifs des années 80 appartiennent au passé, avant tout pour ne pas sur-traiter les sols.

 

Après une vingtaine de minutes, le groupe fait une première halte sur un versant de la roche. Sous les yeux des amateurs de vins, la vallée de la Saône et le vignoble du Pouilly-Fuissé au-dessus duquel trône majestueusement la Roche de Solutré. Occasion pour les randonneurs de faire quelques belles photos de souvenir.

Pour le géographe l'occasion d'analyser le « squelette géologique de la Bourgogne ». Au temps des dinosaures il y a quelques centaines de millions d'années, les randonneurs auraient mieux fait de s'équiper d'un tuba et de palmes au lieu de leurs chaussures de rando. En effet, le paysage devant eux était complètement recouvert d'une mer peu profonde et chaude avec une activité bactérienne intense, ce qui a eu pour conséquence le développement de récifs coralliens et de dépôts sédimentaires. Puis, il y a 25 millions d'années, deux continents entrent en collision, et la chaîne alpine ainsi que le massif central dont fait partie le Mâconnais, se forment. Les deux roches ne sont donc rien d'autre que des récifs coralliens qui ont résisté à l'érosion.

 

Quelle image poétique ! Ne serait-ce pas le moment de citer notre cher Lamartine ? Heureusement, Emmanuel a pensé à tout. Là, où nous voyons aujourd'hui un paysage verdoyant couvert de vignes qui font de temps à autres place à des près et des forêts d'un vert profond, Lamartine, lui, ne voyait au XIXème siècle qu'un « comté aride et triste » avec des « collines grises » et « une roche qui perce le sol maigre ». En effet, cela ne fait pas si longtemps que la forêt a trouvé sa place dans notre paysage. « On s'affole à cause de la pyrale du buis, mais finalement, elle va ramener le paysage à ce qu'a aperçu Lamartine » blague le guide.

 

Eclairci, le petit groupe reprend la route – on commence à avoir soif et le sommet n'est plus loin. Quelques minutes plus tard, le « tour de force » est enfin joué, la dégustation peut commencer avec vue sur la roche voisine. Selon la pyramide des appellations mâconnaises, le viticulteur fait goûter d'abord un Mâcon Villages 2014 de la cave de Lugny. Facile d'accès, fruité et frais, il donne envie de connaître la suite. Emmanuel poursuit la dégustation avec un blanc plus complexe, un Mâcon Chardonnay 2014 de sa propre production qui a du succès. Puis la dégustation s'achève avec un Saint-Véran bio du lycée viticole de Davayé.

 

Une participante lance : « vous faites la même balade l'année prochaine ? Comme ça, on ramène des huîtres ! »

« Justement, des huîtres, on en a pleins sous nos pieds. Malheureusement, elle ne sont plus consommables ... »

 

Puis, le soleil commence à descendre vers l'horizon – il est temps de partir. Ravi de cette expérience ludique et légèrement égayé après ces verres de vin, le groupe attaque la descente avec le sentiment d'avoir passé un bon moment, tout en découvrant quelques unes des multiples facettes qu'offrent notre terroir.

 

Delphine Noelke

 1experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017----33.jpg

 experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 1.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 2.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 3.jpg

Analyse des nervures, des lobes et de la forme de la feuille

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 4.jpg

La feuille du Chardonnay

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 5.jpg

Le groupe se met en marche en direction du sommet

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 6.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 7.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 8.jpg

La plaine bressane avec en premier plan le lycée viticole de Davayé

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 9.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 10.jpg

 Vue sur sa voisine "star" : la Roche de Solutré

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 11.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 12.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 13.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 14.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 15.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 17.jpg

Emmanuel Nonain cite Lamartine

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 18.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 21.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 22.jpg

La degustation peut commencer. Entre l'eau et le vin, le dernier a bien plus de succès

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 23.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 24.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 25.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 27.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 28.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 29.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 30.jpg

Comme la nature est bien faite : elle a même prévu des emplacements pour les bouteilles

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 31.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 32.jpg

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : 143 personnes testées positives depuis le 11 mai

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 08 juillet - Les chiffres covid du jour. Toujours 19 personnes hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

CHARBONNIERES : Deux superbes spécimen !

CHENILLE CHARBONNIERES2 - 1.jpg
« Dimanche après-midi, deux belles chenilles du Sphinx à tête de mort se régalaient tranquillement dans le jardin de ma voisine Marie » raconte Rémy...

MÂCON : Le port de plaisance prépare son passage sous « pavillon bleu »

port Mâcon plaisance.jpg
Philippe Schneberger, conseiller délégué aux équipements touristiques de la Ville de Mâcon, annonçait ce matin l’intention de la municipalité d’obtenir dans les toutes prochaines années, le label « pavillon bleu » pour le port de plaisance.

MÂCON : Opération délicate ce matin au port de plaisance

opération port Mâcon (26).JPG
Un bateau de 18 tonnes a été remis à l’eau ce matin au port de plaisance lors d’une opération inédite pour la capitainerie, qui a duré plus d'une heure.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un territoire porté par l’axe dynamique Mâcon – Chalon

INSEE SETL 07072020 - 1.jpg
Les détails de dernière étude de l'INSEE Bourgogne-Franche-Comté

SAÔNE-ET-LOIRE - Municipales 2020 : La préfecture a pris les choses en main à St-Ythaire

St-Ythaire est une commune de l'arrondissement de Mâcon, faisant partie du pays du Brionnais, qui comptait 125 habitants au recensement 2015 et pas de candidats.es aux dernières élections municipales. Comment ça se passe dans ces cas-là ? La réponse...

MÂCON : Les campeurs sont au rendez-vous !

CAMPING MACON 0507 - 23.jpg
Situé dans un écrin de verdure de cinq hectares, le camping quatre étoiles de Mâcon a accueilli ce week-end les premiers vacanciers étrangers, mais pas que.

LA ROCHE VINEUSE : Près de 80 entrepreneurs au pique-nique des entre'entrepreneurs, à la Roche bleue, pour se reconnecter en douceur

ECOGITACTIONS LAROCHE 0307 - 1.jpg
Séverine Lasserre, maitresse des lieux, ne voulait pas débuter l'été sans proposer une rencontre entre entrepreuneurs. C'est chose faite avec son réseau écogit'actions. C'était vendredi. Retour sur ces retrouvailles.

CHARNAY-LES-MÂCON : Christine Robin, première femme à la tête de la commune

Conseil_installation_Charnay_03072020_0015.jpg
Ce vendredi, c'est dans la grande salle de la Verchère et non en mairie – mesures de distanciations physiques post COVID obligent – qu'avait lieu le conseil d’installation de la nouvelle équipe municipale élue dimanche dernier.

SOLOGNY : Le caveau des Terres secrètes a ré-ouvert ses portes !

CAVEAU SOLOGNY VIGNERONS TERRES SECRETES ROSE - 12.jpg
Il manquait à la vie de ce joli petit coin de France, à la croisée des communes de Berzé-la-Ville, Sologny et Milly-Lamartine.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : La baisse de subventions allouées aux écoles sur la table

C'est par une question diverse posée par Delphine Mermet (opposition) en fin de conseil que le sujet a été mis sur la table. Catherine Carle-Viguier a expliqué sa décision. Sa réponse en intégralité.