mardi 18 février 2020
  • 6 - pajama game THEATRE MACON2.jpg
  • Terre de jeux Macon Infos 270x410px.jpg
  • RENO IMMO MACON ACCUEIL 08022020 - 1.jpg

RANDO OENOLOGIQUE VERGISSON.jpg

Quel endroit se prêterait mieux à la dégustation d'un blanc mâconnais que la roche de Vergisson qui surplombe avec ses 483 mètres d'altitude le doux paysage mâconnais et la vallée de la Saône ?

 

Historien et géographe diplômé, viticulteur et fin connaisseur du terroir, Emmanuel Nonain propose tout au long de la belle saison, en partenariat avec la Maison du Grand Site Solutré Pouilly Vergisson, une expérience œnologique insolite : lors de l'ascension d'une des deux roches, le conférencier partage pendant deux heures son savoir. Entre géologie, archéologie et œnologie, les participants ont la possibilité de découvrir le terroir sous différents aspects, le tout couronné par une dégustation de vins mâconnais au sommet.

 

Samedi après-midi, une dizaine de curieux s'est retrouvée au pied de la roche de Vergisson pour la dernière randonnée de la saison. Sous le soleil et dans la bonne humeur, le petit groupe a d'abord appris a connaître le cépage mâconnais par excellence, le Chardonnay. Feuillage, maladies puis sa taille en arcure, la version mâconnaise de la taille Guyot typiquement bourguignonne, n'ont dorénavant plus de secrets pour les participants de l'ascension.

 

Avec ces connaissances de base en poche, le groupe peut se mettre en marche. L'occasion pour certains de s'approcher du guide pour poser des questions qui leur tiennent à cœur, notamment sur les pesticides et les insecticides. Sujet d'actualité, nombre des randonneurs ont voulu en savoir plus sur les produits que certains entre eux voient régulièrement dispersés dans les vignes en proximité de leurs lieux d'habitations. Mais Emmanuel les rassure « Nous sommes aujourd'hui face à des contrôles draconiens en ce qui concerne les normes de traitement, surtout aux Etats-Unis qui est notre premier pays d'export. Tout ce qui se fait naturellement est meilleur, mais d'un autre côté, nous ne pouvons pas tous cultiver en bio comme au XIXème siècle ».

Ici, le guide donne une perspective d'historien en expliquant aux participants que les parcelles étaient à ce moment-là bien plus petites et les viticulteurs étaient des paysans qui pratiquaient la polyculture. En raison des parcelles bien plus grandes que doivent cultiver les viticulteurs d'aujourd'hui, et surtout avec la demande de vin en hausse, il estime qu'il est important de « trouver un compromis. » Au moins, rassure-t-il, les traitements agressifs et très nocifs des années 80 appartiennent au passé, avant tout pour ne pas sur-traiter les sols.

 

Après une vingtaine de minutes, le groupe fait une première halte sur un versant de la roche. Sous les yeux des amateurs de vins, la vallée de la Saône et le vignoble du Pouilly-Fuissé au-dessus duquel trône majestueusement la Roche de Solutré. Occasion pour les randonneurs de faire quelques belles photos de souvenir.

Pour le géographe l'occasion d'analyser le « squelette géologique de la Bourgogne ». Au temps des dinosaures il y a quelques centaines de millions d'années, les randonneurs auraient mieux fait de s'équiper d'un tuba et de palmes au lieu de leurs chaussures de rando. En effet, le paysage devant eux était complètement recouvert d'une mer peu profonde et chaude avec une activité bactérienne intense, ce qui a eu pour conséquence le développement de récifs coralliens et de dépôts sédimentaires. Puis, il y a 25 millions d'années, deux continents entrent en collision, et la chaîne alpine ainsi que le massif central dont fait partie le Mâconnais, se forment. Les deux roches ne sont donc rien d'autre que des récifs coralliens qui ont résisté à l'érosion.

 

Quelle image poétique ! Ne serait-ce pas le moment de citer notre cher Lamartine ? Heureusement, Emmanuel a pensé à tout. Là, où nous voyons aujourd'hui un paysage verdoyant couvert de vignes qui font de temps à autres place à des près et des forêts d'un vert profond, Lamartine, lui, ne voyait au XIXème siècle qu'un « comté aride et triste » avec des « collines grises » et « une roche qui perce le sol maigre ». En effet, cela ne fait pas si longtemps que la forêt a trouvé sa place dans notre paysage. « On s'affole à cause de la pyrale du buis, mais finalement, elle va ramener le paysage à ce qu'a aperçu Lamartine » blague le guide.

 

Eclairci, le petit groupe reprend la route – on commence à avoir soif et le sommet n'est plus loin. Quelques minutes plus tard, le « tour de force » est enfin joué, la dégustation peut commencer avec vue sur la roche voisine. Selon la pyramide des appellations mâconnaises, le viticulteur fait goûter d'abord un Mâcon Villages 2014 de la cave de Lugny. Facile d'accès, fruité et frais, il donne envie de connaître la suite. Emmanuel poursuit la dégustation avec un blanc plus complexe, un Mâcon Chardonnay 2014 de sa propre production qui a du succès. Puis la dégustation s'achève avec un Saint-Véran bio du lycée viticole de Davayé.

 

Une participante lance : « vous faites la même balade l'année prochaine ? Comme ça, on ramène des huîtres ! »

« Justement, des huîtres, on en a pleins sous nos pieds. Malheureusement, elle ne sont plus consommables ... »

 

Puis, le soleil commence à descendre vers l'horizon – il est temps de partir. Ravi de cette expérience ludique et légèrement égayé après ces verres de vin, le groupe attaque la descente avec le sentiment d'avoir passé un bon moment, tout en découvrant quelques unes des multiples facettes qu'offrent notre terroir.

 

Delphine Noelke

 1experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017----33.jpg

 experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 1.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 2.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 3.jpg

Analyse des nervures, des lobes et de la forme de la feuille

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 4.jpg

La feuille du Chardonnay

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 5.jpg

Le groupe se met en marche en direction du sommet

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 6.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 7.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 8.jpg

La plaine bressane avec en premier plan le lycée viticole de Davayé

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 9.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 10.jpg

 Vue sur sa voisine "star" : la Roche de Solutré

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 11.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 12.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 13.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 14.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 15.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 17.jpg

Emmanuel Nonain cite Lamartine

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 18.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 21.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 22.jpg

La degustation peut commencer. Entre l'eau et le vin, le dernier a bien plus de succès

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 23.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 24.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 25.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 27.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 28.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 29.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 30.jpg

Comme la nature est bien faite : elle a même prévu des emplacements pour les bouteilles

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 31.jpg

experience-oenologique-ascensionelle-roche-vergisson-aout-2017- - 32.jpg

MÂCON : 11 stagiaires de Bourgogne Franche-Comté en formation d'animateur avec les Francas 71

Francas (1).JPG
Pendant trois jours, les Francas 71 accueillent des stagiaires adultes en formation professionnelle au brevet d'animateur loisirs tout public.

LYCÉE LAMARTINE : Une nouvelle section sportive basket à la rentrée 2020 !

basketLam (13).JPG
L'inspection académique a validé une nouvelle section sportive pour le lycée Lamartine.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Une rentrée avec d’avantage d’étudiants sur le site universitaire de Mâcon

site universitaire Mâcon.jpg
Deux des principaux responsables du développement de l’enseignement supérieur à Mâcon ont dévoilé, lors d’une conférence de presse, les perspectives de la prochaine rentrée.

MÂCON DAVAYÉ : Le succès toujours au rendez-vous pour les rencontres agro-écologiques au lycée Lucie Aubrac

MACON davaye eco agro 20.JPG
Les 3èmes rencontres agro-écologiques se déroulaient ce dimanche au lycée Lucie Aubrac de Mâcon Davayé. Et une fois encore, les visiteurs ont répondu présents pour ce rendez-vous de sensibilisation et d’information place sous le thème de la transition énergétique.

MÂCON : La brocante de la MJC Héritan bat son plein

brocante mjc Héritan.jpg
Environ 80 stands attendent leurs clients aujourd’hui à la MJC Héritan pour le traditionnel vide-grenier.

ST-VALENTIN : 15 couples confirment leur mariage à St-Amour

STVALENTIN 2020 CONFIRMATIONS MARIAGE STAMOUR - 50.jpg
La petite commune de St-Amour-Bellevue, à une quinzaine de kilomètres au Sud de Mâcon, a reçu cette année encore les couples désireux de confirmer leur mariage, comme il est de tradition à St-Amour depuis des années. Un joli rendez-vous pour célébrer l'amour authentique qui dure. Deux couples ont accepté de livrer le secret d'un amour durable.

MÂCON : Le Salon du chiot ne laisse personne indifférent

MACON salon du chiot 2020 8.jpg
Tout au long du week-end week-end se déroule au Parc des expositions le salon du chiot. Pour ou contre cette pratique, le débat est palpable.

FORMATION PROFESSIONNELLE : L'ESMP, l'école post-bac 100% alternance, à Mâcon

Esmp (7).JPG
L'École Supérieure des Métiers et de la Professionnalisation ouvrait ses portes ce samedi. Présentations.

MÂCON : La richesse de la mixité du professionnel et du général au lycée René Cassin

portes ouvertes Cassin (13).JPG
Le lycée ouvre ses portes ouvertes encore ce samedi matin. Quelque 900 personnes sont attendues sur ces deux jours.

MJC HÉRITAN : Le néo-consommateur ou le pouvoir aux consommateurs à l’Université populaire

conférence MJC héritan février 2020.jpg
Alain Bazot, président du l’UFC-Que choisir, était jeudi soir à la MJC Héritan pour évoquer le pouvoir des consommateurs. Il se présente ainsi comme porte-voix des consommateurs.

MÂCON : Le CCAS fait le plein d'activités pour les seniors

programme printemps été 2020 CCAS Mâcon.jpg
Le Centre Communal d’Action Sociale de Mâcon a dévoilé son programme d'activités destinées aux personnes âgées pour la période printemps-été 2020.

MÂCON : Le centre social Mosaïc aux Blanchettes va s’agrandir

MACON mosaic extension 12.jpg
Mercredi en fin d’après-midi, le maire de Mâcon, Jean-Patrick Courtois, accompagné de Caroline Théveniaud, Marie-Claude Chézeau et Gérard Colon, a souhaité que les jeunes du quartier posent la première pierre de l’extension de Mosaïc.

ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE : Des partenariats prestigieux pour le conservatoire de Mâcon

conservatoire Mâcon classe préparatoire (9).JPG
La création d’une classe préparatoire à l’enseignement supérieur au conservatoire Edgar Varèse de Mâcon ouvre des nouvelles opportunités de collaboration avec des établissements d’enseignement supérieur de la région.

SAÔNE-ET-LOIRE : La promotion touristique du département va s'accélérer

ELISABETHROBLOT.jpg
Parmi les annonces, Elisabeth Roblot a indiqué que l'émission d'Europe 1 «La Table des bons vivants», du 18 avril, se fera au concours de vins de Mâcon !

UNIVERSITÉ : Quatre millions d'euros pour aider les sports collectifs à décrocher plus de médailles en 2024

La «Team Sports» de l'Université de Bourgogne se prépare pour les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.