mercredi 20 septembre 2017
  • VOIE_VERTE_20ANS_MACON.jpg
  • ORGUE_CONSERVATOIRE_MACON_MBA_1.jpg
  • MOINARD_FAUDA_ANNONCES_IMMOBILIERES.jpg
  • MALETTE_INFO_ENERGIE_PAYS_SUD_BOURGOGNE9_-_1.jpg
  • MONSIEUR_MEUBLE_CHAINTRE_MACON_SEPT_2017.jpg
  • APPRENTISSAGE BFC.gif

THOUY.jpg

Sébastien Thouy, 36 ans, Mâconnais, travaillait dans la restauration. Il se découvre une vocation d’animateur et passe le diplôme du BAFA. Aujourd'hui, il cherche du travail pour sortir de la précarité. Il a décidé de raconter sa galère pour mieux dire sa motivation et son attachement à son métier.

Depuis 5 ans, il enchaine des contrats précaires. Depuis 5 ans, il postule dans les centre de loisirs : "Je suis rentré une fois au centre de loisirs de Mâcon, sans Bafa, ensuite plus rien. Né a Mâcon, je ne comprends pas, à chaque fois, réponse négative, aucun poste n’est actuellement disponible. Pourtant, la ville recrute 80 personnes, voire plus, pour l’encadrement des jeunes l’été. Peut être que je suis trop vieux ?!" s’interroge-t-il. "Pourtant, je suis passé plusieurs fois par le cabinet de Mr le Maire. J’ai dû poursuivre mon chemin car j’aime mon métier, j’y mets toutes mes compétences et ma conscience professionnelle. Je décide alors de faire les villes et village autour de Mâcon. Je commence à  Bagé la Ville, Replonges, suivi de Charnay. Je vais jusqu’à Sennecé-le-Grand, 90km par jour… En 2016-2017, je travaille avec le Clem de février à avril, à  St-Laurent de juillet à octobre, et à St Martin belle Roche en août.Tous très contents de mon travail."

 

"Depuis 5 ans, je tourne au CEE, contrat d’engagement éducatif, pendant les vacances scolaire, 35 euros brut par jour au maximum, 600 euros pour 4 semaines de 48h. » Le doute s’installe… "pourquoi passer un Bafa alors qu’un stagiaire ne gagne que 2 euros de moins que moi ?

Au delà du plaisir de travailler, j’ai besoin de ce travail pour vivre, tout en ayant conscience qu’il s’agit d’un travail découpé, pour encadrer les enfants uniquement les mercredis et les vacances scolaires. J’essaie donc de cumuler avec d’autres emplois, mais ce n’est pas toujours possible.

Coup de chance, je trouve une annonce sur Pôle emploi en 2014. Je suis éligible au contrat CUI CAE pour 2 ans (contrat unique d’insertion). Je deviens AVS (auxiliaire de vie scolaire) dans une école à Chaintré puis à Mâcon, dans les écoles Paul Eluard et Sonia Delaunay, avec formations pendant 2ans. J’en ressors avec de vraies compétences, saluées par la directrice d’une école."

 

"J’ai toujours accepté mes affectations, sans rien dire, quel que soit le lieu, le niveau, le handicap, la difficulté, ceci pour un salaire de 706,23 par mois à 86h. Mon contrat a pris fin le 2 septembre 2016. Je suis allé travailler 1jour pour la rentrée. Une triste fin, car j’aimais mon métier, ainsi que les enfants donc je m’occupais. Je ressens le mauvais sentiment d’être un pion que l’on peut remplacer rapidement.

En avril 2016, je suis sur liste d’attente pour un poste de AESH. Depuis septembre 2016, j’attends un poste pour exercer cette fonction. J’ai beau écrire pour faire part de motivation, rien ! Pas de poste.

Depuis 5 ans, je suis animateur TAP. J’ai commencé par la communauté des communes du canton de Pont de Veyle et poursuivi  avec  la communauté de communes de Bagé le Chatel à 16 euros brut de l’heure. Je suis à l’école de Feillens les mardis de 15h à 16h30 ou en remplacement les lundis jeudis ou vendredis en fin d’après-midi."

 

"Voilà pour le parcours. 5 années pendant lesquelles j’ai vu défiler beaucoup d’enfants, pendant lesquelles j’ai eu plusieurs contrats précaires, 5 années pendant lesquelles je n’avance pas, je recule.

Aujourd’hui 4 septembre 2017, je suis éligible à nouveau au contrat aidés après un an de chômage, mais le gouvernement a décidé de gelé ces aides. Je devais signé un contrat d’au moins 23h avec le Clem pour assurer des missions de garderire les mercredi et les vacances scolaires, des choses mises en place depuis juillet. Hélas, j’ai appris que le contrat aidé n'était pas validé. On me propose seulement les mercredi de 13h30 à 18h30 pour 37 euros brut.

Je perçois 837 euros par le Pôle emploi. Je monte a 926 euros si je prend des contrats aidés comme à présent. Un seul rendez vous a Pôle emploi en 1 an ! et pour dire quoi ?…"

 

"Si l’on supprime ce système d’emplois aidés, le chômage risque de grimper encore plus haut. Jeunes travailleurs, demandeurs d'emploi de longue durée ou associations... La décision du gouvernement de diminuer l'enveloppe de contrats aidés à 310.000 en 2017, contre 459.000 en 2016, prive des milliers de personnes d'un emploi en réinsertion ou d'entrée dans la vie professionnelle."

CRECHES-SUR-SAÔNE : Joli succès du château D'Estours pour les Journée du patrimoine

DESTOURS CRECHES - 1.jpg
Après le succès de l’année dernière, c’est encore 265 visiteurs qui se sont présentés au Château d’Estours à Crêches-sur-Saône ce week-end.

MÂCON : Les bus et les cars scolaires passés au peigne fin

contrôle cars scolaires Mâcon (39).JPG
La police nationale et la préfecture de Saône-et-Loire ont organisé ce mardi une opération de contrôle des conditions de transport des collégiens et lycéens qui viennent dans les établissements de Mâcon.

MÂCON : C’était la rentrée pour les nouveaux apprentis du Centre de Formation Automobile

rentrée CFA Mâcon (59).JPG
La direction du CFA de Mâcon a organisé ce lundi 18 septembre une journée dédiée à l’accueil des nouveaux élèves de l’établissement. Et ils sont nombreux cette année !

SAÔNE-ET-LOIRE : 20 ans de voie verte, la fête se prépare !

20 ans voie verte (23).JPG
Le département et les communes organisent une journée festive pour célébrer les fameuses routes cyclables, créees en 1997, devenues une des plus importantes attractions touristiques de la Saône-et-Loire, en France et à l’étranger.

MÂCONNAIS : 75% des inscrits au Pôle Emploi sont satisfaits de leur agence

portes ouvertes pôle emploi Mâcon (4).JPG
Les agences de toute la région organisaient ce vendredi des portes ouvertes.

MÂCON - Migrants en danger au parking Monnier : Une pétition pour demander l'intervention des pouvoirs public

MIGRANTS MONNIER MACON PETITION - 5.jpg
Cette pétition est ouverte sur petitionpublique.fr et est adressée à la préfecture de Saône-et-Loire. macon-infos s'en fait le relais.

TRIBUNAL DE MÂCON : Prison avec sursis comme une "dernière chance" pour un jeune trafiquant

TGI_MACON.jpg
Deux interpellations pour trafic de stupéfiants en quatre jours valent à Y.S., tout juste 18 ans, un jugement en comparution immédiate vendredi après-midi. Chefs d'inculpations : transport, détention, cession et acquisition de cannabis et de cocaïne à Mâcon les 9 et 13 septembre.

MÂCON : La médiathèque lance sa saison culturelle anniversaire

10 ans médiathèque Mâcon (72).JPG
Pour célébrer ses 10 ans, la médiathèque de Mâcon propose toute une série d’animations, évènements culturels et ludiques qui seront organisés avec des associations et institutions de la ville.

MÂCON : Voyant l'interpellation musclée de son fils, il se jette sur un policier

TGI_MACON.jpg
Ce vendredi matin, un Mâconnais a dû se présenter à la barre du tribunal de grande instance pour s'être jeté sur un gardien de la paix à Mâcon, boulevard des Etats-Unis, le 13 juin 2017, pendant que celui était en train de menotter son fils.

CHARNAY-LES-MACON : Diversité et qualité au menu de la saison culturelle 2017-2018

Charnay_présentation_saison_culturelle_2017_2018_0007.jpg
Période de rentrée oblige, la Ville de Charnay a dévoilé ce jeudi sa saison culturelle 2017-2018. Il y en aura pour tous les goûts !

MÂCON - Inauguration du quai des Marans : « Le point final d’une grande opération Arc de Saône »

QUAI MARANS MACON COURTOIS DUFAY.jpg
C’est ainsi que Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon, a présenté ce jeudi la rénovation du quai des Marans à l’occasion de son inauguration, en présence de la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite Dufay.

MÂCON : Une nouvelle directrice à la tête du Musée des Ursulines

Michele Moyne-Charlet (4).JPG
Michèle Moyne-Charlet est la nouvelle occupante du poste de conservateur des Musées de Mâcon, suite au départ à la retraite de Marie Lapalus.

MÂCON : « A ce jour, l'accueil des migrants se résume à la rue »

manifestation-accueil-migrants-prefecture-macon-sept-2017- - 14.jpg
Environ 120 personnes sont venues manifester jeudi soir contre les conditions d'accueil « catastrophiques » des demandeurs d'asile devant la préfecture de Mâcon.

JOURNÉES DU PATRIMOINE : Les visites à faire en Saône-et-Loire

JOURNÉES PATRIMOINE SAONE ET LOIRE - 4.jpg
Cette année le Conseil départemental de Saône-et-Loire vous ouvre ses portes pour un circuit exceptionnel.

MEDIATION : Trois mâconnais à Paris pour le forum "la Nuit nous appartient"

HOCINE LIONEL BOUSTA MACON PARIS - 2.jpg
Vendredi soir 8 septembre, ils étaient invités au 2ème Forum national « La nuit nous appartient », organisé par l’association Médiation nomade.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Journées européennes du patrimoine : voyagez en illimité tout le week-end avec le PASS de la région !

Les samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017, la Région Bourgogne-Franche-Comté propose avec les réseaux de transport partenaires, un pass à 5 euros pour se rendre sur les sites ouverts au public pendant les journées européennes du patrimoine.