Les faits se seraient produits entre lundi après-midi et mardi soir.

Après avoir fracturé la porte d'entrée, les auteurs du délit ont dispersé le linge et pris le temps de se doucher et de se raser.

Afin de connaître l'étendue des dégâts et vols, un inventaire est en cours. Une enquête de police a été ouverte.

Fermé le 27 juillet et réouvert le 24 août, la strucure est au coeur des polémiques compte tenu de la présence des migrants nombreux installés au parking Monnier.