cinemarivaux-macon-Hair-(1).jpg

Une trentaine de personnes étaient présentes ce lundi pour voir (ou revoir) le film « Hair », présenté en copie restaurée par l’Embobiné.

 

Lionel Lacour, intervenant CinéCollection est venu parler avant et après la projection du film. Une douzaine de personnes sont restées pour échanger avec lui.

L’analyse du film par Lionel Lacour a permis de comprendre le parcours du réalisateur ainsi que les différences entre le film et la pièce de théâtre. Ce film resta incompris dans plusieurs pays. Malgré le décalage avec ce que vivent les Américains en 79, le film regorge tout de même de liberté d’expression, maître mot de la soirée.

 

Il y a beaucoup de second degré dans cette comédie musicale ce qui fait qu’aujourd’hui, le film n’a pas mal vieilli. Le côté novateur entraine la fantaisie du spectateur est est également une prise de risque du metteur en scène Milos Forman. Mais avant tout, cela donne un film spontané comme l'a expliqué Lionel Lacour.

« Le combat du pays est plus fort que la liberté individuelle. Les Etats-Unis sont un pays individualiste dont les habitants s'identifient fortement à la communauté américaine » renchérit l’intervenant.

 

Par ailleurs, on apprend parmi les anecdotes que 20 000 figurants ont été rassemblés à deux reprises pour le tournage du film ou encore que des personnalités mondialement connues aujourd’hui avaient postulé pour un rôle dans le film.

 

Hair

Réalisé par Milos Forman

Durée : 2h01 Genre : Comédie musicale

Le jeune et naïf Claude, croyant en Dieu, fils d’un fermier patriote de province, visite New York avant d’être incorporé comme militaire et partir pour la guerre du Vietnam. En chemin, il se retrouve au milieu d’un happening de hippies dans Central Park et tombe immédiatement sous le charme de la belle Sheila.

 

Marine Detroyat

Lionel Lacour