lundi 25 mai 2020
  • Info masques_Pub MaconInfos270x410.jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

CFE MBA.png

Sujet de polémique il y a quelques mois, la contribution foncière des entreprises va être revue à la baisse. Le président Jean-Patrick Courtois s’y est engagé ce soir dès son propos liminaire. La délibération a été votée à une écrasante majorité.

« Comme je m’y étais engagé, et malgré un contexte budgétaire très contraint, je vous proposerai de revenir sur les seuils minimums de CFE votés en 2015, avec des baisses de 50%, 30% et 20% selon les tranches et d’alléger ainsi, pour l’année 2018 leur charge fiscale e plus de 350 000€.

Après plusieurs réunions de travail tant avec les services fiscaux qu’avec les services de la préfecture et ceux de la Région, aucune possibilité de remboursement de la CFE acquittée au titre de l’année 2017 n’a pu être retenue, les législations fiscales européenne et française, comme les règles définies par la Région dans le cadre du schéma régional de développement économique, interdisant toutes aides directes des collectivités locales vers les entreprises. »

 

La MBA doit définir les bases minimum avant le 1er octobre 2017, pour une application en 2018 (la CFE est due en fonction de la valeur locative de l’entreprise)

Suite à l’augmentation significative de la contribution CFE des entreprises du territoire de l’ex-CAMVAL concernées par les trois dernières tranches, il a donc été proposé de réviser à la baisse les seuils minimum de ces trois tranches.

Pour une entreprise au chiffre d’affaires compris entre 100 000 et 250 000€, la base est ramenée à 1 800€, soit 50% de baisse par rapport à 2016. Pour une entreprise dont le chiffre d’affaires est compris entre 250 000 et 500 000€, la base est abaissée à 3 500€, soit 30% de baisse. Enfin, pour une entreprise au chiffre d’affaires au delà de 500 000€, la base est abaissée à 5 200€, soit 20% de baisse. (Simulation réalisée à partir des fichiers rôles fiscaux 2016).

Zoom sur les contribuables ex-CAMVAL ayant une activité principale de commerce (boulangerie, pâtisserie, coiffure, soins de beauté, débit de boisson, commerce de détail, commerce de gros, restauration) :

Pour les entreprises dont le chiffres d’affaires est compris 100K et 250K : 180 commerçants étaient soumis à la base minimum de 3 500€. Ce sont 48 commerçants qui sortent de l’assujettissement à la base minimum. Pour ceux qui restent assujettis compte tenu de leur valeur locative, la CFE versée avant était de 875€ et passera à 450€ (base minimum votée pour 2018 : 1 800) ; pour les entreprises dont le CA est compris entre 250K et 500K, 106 commerçants étaient concernés par la base 5000. 14 vont en sortir. Les autres paieront 875€ contre 1 250€ avant. Au dessus de 500K de CA, 117 commerçants étaient concernés par la base 6 500. 14 ne seront plus assujettis. Les autres paieront 1 300€ contre 1625 avant.

(Ces simulations ne tiennent pas compte des nouvelles valeurs locatives des locaux professionnels)

La délibération a été votée avec 11 voix contre, 60 voix pour et 1 abstention.

DÉCONFINEMENT : Le MEDEF, la CFDT et la CFTC main dans la main pour la reprise

Les trois organisations ont signé une déclaration commune

MÂCON - Marché de la place Gardon : Le charcutier se porte bien, c'est plus dur pour les autres

MARCHE PLACE GARDON 2304 - 3.jpg
Comme ailleurs dans le Mâconnais, excepté à Cluny, les marchés ont été ré-ouverts ces quinze derniers jours. Ce matin place Gardon, trois artisans-commerçants étaient présents.

ECONOMIE : "Réfléchir dès à présent aux possibilités de proroger les aides" souhaite la CPME71

L'organisation patronale régit à l'allocuation du président de la République hier soir.

SAÔNE-ET-LOIRE : + de 4 700 dossiers d’activité partielle déposés par des entreprises

71 ECO.png
Des demandes qui représentent 18 millions d'heures d'indemnisation, soit l'équivalent de 18 années d'indemnisation « habituelle » en Saône-et-Loire ! indique ce soir un communiqué de la préfecture.

ECONOMIE - Michel Suchaut : «Il va falloir aider au redémarrage, notamment des commerces»

SUCHAU CCI71 ITW COVID.jpg
Commerces, bâtiment, CGT, avenir du siège de la CCI de Mâcon, le président de la CCI 71 revient sur la crise du covid-19 dans une lognue interview.

MÂCON : Ubitransport maintient 50 postes à recruter en 2020

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
L'entreprise Mâconnaise, spécialiste de la billettique numérique, ne connait pas la crise. Pas de chômage partiel ; elle vient de de créer un département Ressources humaines...

BOURGOGNE – FRANCHE-COMTÉ : 68 millions d'€ d'aide d'urgence de la Région pour l'économie

COVID ECONOMIE BFC.jpg
« Il faudra sans doute plus encore pour la relance, qu'il faut d'ores et déjà prévoir » indiquait Marie-Guite Dufay, présidente de Région, hier soir en visio-conférence de presse. Revue de détail des programmées.

ECONOMIE : « Fond de solidarité, le Gouvernement a entendu nos demandes ! »

L’accès au fond de solidarité est possible dès 50% de perte de chiffre d'affaires.

BÂTIMENT : Vers une reprise rapide de l'activité ?

CHANTIER BATIMENT COVID19.jpg
Rien n'est moins sûr. La Fédération nationale des salariés de la construction, du bois et de l'ameublement-CGT a émis des réserves quant au guide de reprise rédigé par l'organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP). A lire aussi, les points de vue d'un salarié d'OXXO, représentant syndical, et d'un chef d'entreprise à Mâcon.

ECONOMIE : La CPME Bourgogne-Franche-Comté enquête sur l'impact du Covid-19 sur les entreprises

L'organisation patronale vous propose de répondre à quelques questions.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le président André Accary acte deux mesures en faveur des entrepreneurs du bâtiment

Alerté par la Fédération française du bâtiment et des travaux publics (FRTP) et le syndicat patronal de l’artisanat du bâtiment (CAPEB) quant à leurs inquiétudes relatives aux conditions de travail des salariés sur les chantiers et les impacts de l’épidémie de Coronavirus Covid-19, le président du Département prend deux mesures ce jour.

EXPRESSION POLITIQUE - Covid-19 : le chômage partiel sans coût résiduel, un impératif déclare la CPME 71

L'organisation patronale redoute une désorganisation du fonctionnement des entreprises

ECONOMIE : Oxxo (Cluny) investit 4 millions d'€ pour la production de menuiseries en aluminium

OXXO CLUNY 2020 MENUISERIES PVC ALU ACCUEIL2 - 1.jpg
Le fleuron du bâtiment en Saône-et-Loire va également bénéficier du soutien du Département avec l'aménagement d'une déviation. Les détails de ces investissements exceptionnels avec macon-infos.

VINZELLES – Cave des Grands Crus Blancs : Une prochaine certification Haute valeur environnementale, et un 1er cru Poully-Fuissé

CAVE GRANDS CRUS BLANCS AG2020 - 4.jpg
Sur le champ des batailles actuelles (zones de non traitement, taxes américaines, dérèglement climatique), il est encore quelques bonnes nouvelles qui donnent du baume aux cœur aux viticulteurs coopérateurs. C'est le cas pour les vignerons de la Cave des Grands Crus Blancs, à Vinzelles, qui tenait son assemblée générale mardi dernier.

MACON : Leboncoin va bientôt s'installer cours Moreau

bail Leboncoin Mâcon.jpg
Le maire Jean-Patrick Courtois et Alexandre Collinet, directeur général adjoint du groupe Leboncoin, ont signé ce mardi la convention d’occupation des futurs locaux de l’entreprise.

MÂCON : Une journée pour s’informer sur la création et la reprise d’entreprise

journée création reprise entreprises 2019 (28).JPG
Actualisé : Kouyate Massa a gagné le « pitch » avec son projet de boulangerie industrielle bio de bagles à Mâcon.

MÂCON : Les 15èmes Vendredis de l'entreprise s'invitent chez Bereziat BigMat

vendredis entreprise Bereziat.jpg
Le maire de Mâcon, des élus, des entrepreneurs de la zone industrielle sud de Mâcon, ainsi qu’une délégation de l’Aile Sud Bourgogne étaient ce vendredi chez l'entreprise de matériaux de construction, Bereziat.