vendredi 24 novembre 2017

Articles

giorgi-et-élisabeth.jpg

C’est avec grande joie et un grand soulagement que le club de lutte de Mâcon accueille son nouvel entraîneur Giorgi Jikuri.

Titulaire d’un BPJEPS avec option lutte, ce lutteur de 25 ans n’est pas un néophyte. Son palmarès le prouve : 5 fois champion de France en lutte libre et gréco-romaine minime et cadet, et champion de France junior. Il intègre le pôle France de Dijon avant celui du haut niveau à l’INSEP où il restera deux années. D’origine géorgienne, il rejoint son pays natal où il s’impose comme un junior de haut niveau et fera partie de l’équipe nationale.

Depuis, il a décidé de vivre en France et c’est à Saint-Priest, un club où de grands lutteurs ont vu le jour, qu’il entraînera pendant trois années.

A la recherche d’un entraîneur depuis plusieurs mois, la nouvelle présidente de Mâcon Lutte Olympique Elisabeth Perraud et son bureau ont réussi avec l’aide du CNDS à créer cet emploi nécessaire à la survie du club mâconnais fort de plus de 150 adhérents. Depuis le mois de juin, MLO n’avait plus d’entraîneur bénévole pour assurer l’ensemble des séances et son avenir s’assombrissait. La volonté des nouveaux dirigeants a su renverser cette tendance.

Maintenant, le club devra amplifier ses prestations et promouvoir les activités annexes liées à la pratique de la lutte pour consolider cet emploi. Plusieurs pistes sont dans les tiroirs et devront voir le jour dans les semaines et mois à venir, comme le wrestling circuit formation qu’il entreprendra dès le mois de décembre.

La mise en route de cette activité se fera dès 2018.

Côté adhérent, cette saison démarre sous les meilleurs hospices, de nombreux jeunes sont venus gonfler les rangs des entraînements. C’est toujours Marjorie Hainaud avec l’aide maintenant de Giorgi qui s’occupe des jeunes pousses 3/6 ans. Quant à Giorgi, il reprend le relais de Martin Stamblotsyan avec son diplôme d’animateur qui s’occupait des 7/11 ans. Martin a assuré l’intérim de début de saison avant de se consacrer à la préparation de son année scolaire.

Depuis le lundi 2 octobre, le club respire et Giorgi va partager son expérience de lutteur de HN et ses méthodes pédagogiques avec tous les adhérents. L’effort pour faire vivre ce club est exemplaire, d’anciens lutteurs (tel Armen Aghadjanian) ont passé des diplômes fédéraux pour seconder l’entraîneur lors des séances.

Maintenant tous les dirigeants bénévoles sont encore plus motivés pour pérenniser ce club âgé de plus de 85 ans et qui a formé une multitude de champions de France, d’internationaux et de sélectionnés aux grandes compétitions internationales.

entrainement-06.10.jpg