mercredi 1 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

JLANDRES CHARNAY SANTE - 1.jpg

Au cours de sa conférence de presse de lundi, le maire de Charnay est revenu sur le projet de pôle santé. Il a évoqué également les célébrations du centenaire de la Grande guerre, et a l'idée d'un 2ème mandat. 

Pôle de santé

« Le taux de fuite vers les hôpitaux lyonnais est de l’ordre de 80 %. L’idée de ce pôle de santé est de regrouper sur un même lieu de l’hôtellerie pour des opérations ambulatoires, un centre de rééducation et une plateforme de soins. Cette plateforme permettrait à un patient, accompagné ou non de son généraliste, de réaliser sur une même journée différents examens spécialisés selon ses symptômes. Des jours seront dédiés à des pathologies particulières. Les médecins et autres professions médicales sont prêts à intégrer ce pôle. La synchronisation des soins sur un même lieu permettra à la Sécurité sociale de réaliser des économies substantielles en termes de déplacements de patients (NDLR : en taxis ou en ambulances) entre le lieu de résidence et celui d’examens.

Ce projet innovant sur le plan des techniques médicales et leurs conséquences financières est soutenu par l’Union régionale des professionnels de santé. Ce pôle créera un appel pour le développement économique. Des associations spécifiques et des services d’accompagnement (type crèche, restauration…) s’installeront également au plus près de ce pôle. Il s’agit d’un des moyens de lutter contre la désertification médicale. On dépasse la notion de maison de santé. Ce dispositif serait complémentaire de celui proposé par le Conseil départemental de Saône-et-Loire.

Nous sommes dans la phase administrative du projet. Les appels d’offres pour les études d’urbanisme et d’impacts environnementaux ont été lancés. Le foncier sera à disposition. Il s’agit d’un projet 100 %  charnaysien à ce jour. Les relations avec l’Agence Régionale de Santé ont démarré dès juillet 2014 pour ce projet. Il n’est pas budgété à ce jour. Il s’agira d’une entité privée spécialisée dans l’hôtellerie ambulatoire. J’espère que la phase administrative s’achèvera en mars 2018 et que ce pôle pourra être inauguré avant la fin de mon mandat. L’objectif est de dynamiser ce que pourrait être la médecine de demain. »

Centenaire de la « Grande guerre »

« L’idée est de célébrer la guerre de 14-18 au regard de ce qui se passait à l’arrière en Mâconnais tant en termes social que de création technique. Par social, j’entends le travail des femmes et les activités de chacun pour tenir les fermes et les usines. La création technique comprend ce qui né pendant cette guerre, localement au sein de l’usine Monnet-Goyon par exemple. Cette guerre, chacun l’a vécu à sa manière avec ses peurs, ses doutes et ses difficultés.  Il s’agit à la fois d’un projet social et éducatif.

Une bande dessinée sera diffusée en octobre. Celle-ci est supervisée par Jean-Yves Le Naour, docteur en Histoire. Il s’agit d’un support pertinent pour travailler la Grande guerre en classe. Les écoles de Charnay ainsi que le collège Bréart sont déjà partants pour s’approprier ce vecteur de connaissances. »

Un deuxième mandat ?

« Je pense déjà à réussir les projets que j’ai lancé. Á ce jour, nous avons réalisé 80 % de notre programme électoral de 2014. Reste à mettre en place une campagne en faveur des associations. »

Éric Bernet

Photo - De gauche à droite : Florence Goyon, responsable du pôle « Culture et communication », Ninon Bardet, DGS par intérim, et Jean-Louis Andrès, premier magistrat de la cité charnaysienne.

 

 

CORONAVIRUS : 232 décès en Bourgogne-Franche-Comté, 229 personnes en réanimation

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
12 morts de plus ces dernières 24h. 1,2 millions de masques ont été donnés aux hopitaux de la région.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour.

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.

Coronavirus - Covid-19 : 43 décès en Saône-et-Loire ; 167 personnes sorties d'hospitalisation

7 personnes sont décédées en 24h dans les hôpitaux de Saône-et-Loire

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis-à-vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.

MACON : Les Restos du cœur rouvrent leurs portes

restos du coeur Mâcon covid 19 (1).jpg
Rappelons qu'ils ont été cambriolés le 17 mars, au tout début du confinement.

CORONAVIRUS : La vague de l'épidémie progresse en Saône-et-Loire

28 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites du covid-19 ; 42 personnes sont sorties d'hospitalisation. L'hôpital de Mâcon est l'établissement qui accueille le plus de malade du coronavirus.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les policiers municipaux peuvent aussi verbaliser

Des dérogations pour les marchés alimentaires sont accordées par le préfet. Azé, Igé, Leynes etc. sont concernés.

TRAVAUX PUBLICS EN BFC - Vincent Martin : « Je persiste à dire que les chantiers doivent rester strictement à l’arrêt »

TRAVAUX PUBLICS BFC.jpg
Le président de la FRTP Bourgogne Franche-Comté s'exprime sur les conditions de la reprise d'activité dans un communiqué.

EXPRESSION CITOYENNE - Sans-abris et coronavirus : « Pour ne pas les oublier, NON ! »

Plusieurs associations mâconnaises s'alarment des conditions de vie des personnes à la rue, Migrants et SDF. Elles lancent un cri d'alerte.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région met en place la gratuité des TER pour les soignants...

et suspend les prélèvements pour tous les abonnés TER annuels.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les attestations de déplacements dérogatoires évoluent

NOUVELLES ATTESTATIONS.jpg
Elles entrent en vigueur dès aujourd'hui. Le document intègre la participation à une mission d'intérêt général et la convocation judiciaire ou administrative.