FONDtr2

lundi 20 mai 2019
  • Route_71. BRANCIONjpg.jpg
  • ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

TRIBUNALMACON3.jpg

Cela pourrait arriver à chacun d'entre nous...

 

 

Le propre de l’épreuve, démontrait Job à l’humanité bien avant Jésus Christ, c’est qu’on la subit. Madame G. a dû mobiliser toutes ses ressources pour se tenir devant le Tribunal. Dans la salle, son mari et sa fille la soutiennent, c’est certain, il n’empêche, elle est seule, seule à pouvoir faire face à ce qui, diront l’avocat des parties civiles et le Procureur lui-même « peut arriver à tout le monde ».

 

Le 14 novembre 2013 Madame G. rentre chez elle, à Sancé, vers 17 h 30. La nuit est tombée, et il pleut. La chaussée est brillante à cause de la pluie, de l’éclairage, et des lueurs des phares. A la hauteur du carrefour de l’avenue René Cassin et de l’allée du même nom, elle roule normalement, elle connait le trajet. Et puis, brusquement, elle s’arrête, car elle a entendu « le bruit d’un choc ».

Une minute auparavant Madame C., âgée de 80 ans, rentrait chez elle, un cabas à la main, un parapluie dans l’autre. On suppose qu’elle venait du Centre Leclerc, peut-être de la pharmacie, qu’importe : Madame G. en découvre le corps sur la chaussée, à quelques mètres de son véhicule.

 

La voiture qui suivait celle de Madame G. s’arrête aussi : « Fais attention, il y a un parapluie sur la route. », dit l’épouse à son mari qui conduit. Ils témoigneront de la panique de Madame G., de son état de choc.
La vieille dame est grièvement blessée, mais elle n’est pas morte. Elle décèdera 4 mois plus tard et la cause du décès sera imputée à l’accident, à des complications. Madame G. est poursuivi pour homicide involontaire. Que s’est-il passé ?

« Je ne sais pas, répète Madame G., je ne sais pas, peut-être que je n’ai pas regardé à droite pendant une seconde ? Je ne sais pas. »

Elle a cherché à prendre des nouvelles de la victime, elle a fait livrer des fleurs pour ses obsèques, elle dit se rendre sur sa tombe. Dire que ça l’affecte relève de l’euphémisme.

 

Le fils aîné de la victime et sa femme, un neveu et une nièce qui dit s’être occupée de sa tante « pendant l’accident », voulant dire « pendant les suites de l’accident », se portent parties civiles et demandent réparation. La partie se jouera avec la compagnie d’assurances de Madame G. : définir les préjudices, les évaluer, payer. Les avocats sont d’accord pour un renvoi sur intérêts civils, histoire de causer indemnisation tranquillement. La responsabilité civile de la conductrice est pleine.

 

Sur le plan pénal, est-elle responsable ? Elle n’a commis aucune infraction au code de la route, roulait à allure normale, n’avait pas bu, etc.

« Ça peut arriver à chacun d’entre nous. » Personne ne voudrait être à sa place. Non, personne. Cet accident et ses conséquences irréversibles ne la quittent pas, deux ans après les faits. Elle ne fuit pas sa responsabilité, mais que peut-elle en faire puisqu’elle n’est coupable de rien ? Le Tribunal prononce la relaxe.

F. Saint-Arroman

MÂCON : bizarre et surprenant... le fait du nettoyeur de la Saône

VELO SAONE MACON 222.jpg
ACTUALISÉ - Le fin mot de l'histoire, une histoire qui met au jour une chose que sans doute peu de gens savent : la Saône est considérée par quelques uns.es comme une poubelle !...

MÂCON : MacDonald's Nord (à Sancé) ravagé par les flammes cette nuit

MACDO MACON SANCE - 5.jpg
ACTUALISÉ : La police scientifique se rend sur place cet après-midi pour tenter de déterminer la cause de cet incendie dévastateur. Le gérant de l'établissement annonce d'ores et déjà la reconstruction du Mac Donald's d'ici 6 à 9 mois maximum.

THOISSEY : Collision frontale au niveau du port

COLLISION FRONTALE PORT THOISSEY - 1.jpg
Un des blessés, gravement touché, a été héliporté.

MÂCON : Un quadragénaire profère des menaces de mort de chez lui vers l'extérieur

1541352411_police-afp.jpg
Les faits se sont produits hier soir rue de Bourgogne à Mâcon. Il était à peu près 20h30 quand un homme de 45 ans, alcoolisé, a proféré des menaces de mort vers l'extérieur, envers les pompiers notamment. Il était chez lui dans son appartement.

MÂCON-LOCHÉ : Suicide sur les voies du TGV

L'accident est survenu ce début d'après-midi sur les voies de la ligne TGV, allant de Mâcon à Lyon.

TRIBUNAL DE MÂCON : Contrôlé deux fois en une semaine au volant alors qu’il n’avait pas le permis

TGI_MACON.jpg
A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

TRIBUNAL DE MÂCON : Fou de jalousie, il frappe, insulte et crache sur tout ce qui passe

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Kevin C., 31 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences commis le 10 décembre à Mâcon.