mardi 21 mai 2019
  • Route_71. BRANCIONjpg.jpg
  • ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

CAMBRIOLAGE MACON.jpg

Les faits ont été perpétrés vers 21h dans une boucherie et une pâtisserie rue Lamartine et place aux Herbes. Les deux auteurs présumés, pris en flagrant délit, ont été placés en détention provisoire dès jeudi.

C’est à 21h35 ce mardi que deux messieurs de 44 ans — un père de deux enfants, sans profession, vivant chez ses parents, et un célibataire sans enfant, traité pour une addiction à la cocaïne originaires de la région lyonnaise, ont été pris en flagrant délit de vol par effraction par les policiers de Mâcon.

Dans leur escarcelle : deux ordinateurs et 100€ de fond de caisse. Maigre butin pour être placés en détention et présentés devant le juge comparution immédiate, non ? La question peut légitimement être posée. C’est que les deux hommes ont des casiers longs comme le bras !… 22 condamnations pour l’un (le papa), 16 pour l’autre ! Ajoutez à cela deux autres vols de bijoux, tickets TCL et abonnement piscine au mois de janvier à Lyon pour l’un d’entre eux (le célibataire traité pour une addiction à la drogue) ; une sortie de prison toute fraîche, datant du mois de septembre après 44 mois d’incarcération (le papa), et vous avez-là la réponse à la question.

Les deux hommes sont récidivistes et suivis par le SPIP (service probatoire d’insertion pénitentiaire).

 

« La prison, c’est donc pour prévenir le risque de réitération » argumentait le parquet. D’autant que l’un des deux hommes avouait devoir de l’argent : « J’étais en bonne voie pour trouver du travail. Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça, je dois de l’argent à des gens… »

« Une bonne raison pour, peut-être, recommencer » a donc estimé la substitut du procureur pour cet homme qui, après avoir reconnu les faits en garde à vue, demandait à être jugé sur le champ.

Mais son acolyte semblait un peu perdu. Il avait nié les faits en garde à vue, vu un médecin, et demandait un délai pour préparer sa défense. Son avocat demandera également une expertise psychiatrique.

 

Le tribunal a donc dû, dans un premier temps, décider d’un jugement dissocié ou non, pour l’un tout de suite, pour l’autre un autre jour. Finalement, « pas de disjonction » annonçait la présidente après quelques courtes minutes de suspension d’audience. Ce qui signifiait que ces messieurs seraient jugés ensemble, le 8 décembre. « Vos versions sont discordantes, c’est la raison pour laquelle nous souhaitons vous entendre à la barre le même jour. » La demande d’expertise psychiatrique est refusée pour le célibataire traité à la méthadone, et le maintien en détention accordé au parquet.

Nos deux messieurs repartaient donc en prison, sous escorte. Les casiers ont sans aucun doute beaucoup pesé.

R.B.

MÂCON : bizarre et surprenant... le fait du nettoyeur de la Saône

VELO SAONE MACON 222.jpg
ACTUALISÉ - Le fin mot de l'histoire, une histoire qui met au jour une chose que sans doute peu de gens savent : la Saône est considérée par quelques uns.es comme une poubelle !...

MÂCON : MacDonald's Nord (à Sancé) ravagé par les flammes cette nuit

MACDO MACON SANCE - 5.jpg
ACTUALISÉ : La police scientifique se rend sur place cet après-midi pour tenter de déterminer la cause de cet incendie dévastateur. Le gérant de l'établissement annonce d'ores et déjà la reconstruction du Mac Donald's d'ici 6 à 9 mois maximum.

THOISSEY : Collision frontale au niveau du port

COLLISION FRONTALE PORT THOISSEY - 1.jpg
Un des blessés, gravement touché, a été héliporté.

MÂCON : Un quadragénaire profère des menaces de mort de chez lui vers l'extérieur

1541352411_police-afp.jpg
Les faits se sont produits hier soir rue de Bourgogne à Mâcon. Il était à peu près 20h30 quand un homme de 45 ans, alcoolisé, a proféré des menaces de mort vers l'extérieur, envers les pompiers notamment. Il était chez lui dans son appartement.

MÂCON-LOCHÉ : Suicide sur les voies du TGV

L'accident est survenu ce début d'après-midi sur les voies de la ligne TGV, allant de Mâcon à Lyon.

TRIBUNAL DE MÂCON : Contrôlé deux fois en une semaine au volant alors qu’il n’avait pas le permis

TGI_MACON.jpg
A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

TRIBUNAL DE MÂCON : Fou de jalousie, il frappe, insulte et crache sur tout ce qui passe

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Kevin C., 31 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences commis le 10 décembre à Mâcon.