mercredi 19 février 2020
  • 6 - pajama game THEATRE MACON2.jpg
  • Terre de jeux Macon Infos 270x410px.jpg
  • RENO IMMO MACON ACCUEIL 08022020 - 1.jpg

CONSEIL MUNICIPAL CHARNAY 20181.jpg

Le rapport d'orientation budgétaire 2018 était à l'ordre du jour du conseil municipal ce lundi soir. Le recours à l'emprunt a également été évoqué.


Le rapport d'orientation budgétaire

Le maire Jean-Louis Andrès a donné quelques explications sur les orientations prises par la commission finances avant de donner la parole à Serge Gaulias pour la présentation des chiffres.

On fait un diagnostic et on fait une prospective, a-t-il dit, nous avons mis en place un certain nombre d'actions pour faire des économies, nous devons agir sur plusieurs domaines : la fiscalité, la maitrise des charges du personnel, la rationalisation des charges de fonctionnement, la hiérarchisation des investissements.

C'est l'hypothèse d'augmenter de 3% la fiscalité et le recours à un emprunt de 200 000 euros qui a été privilégiée pour pouvoir conserver un volant d'investissements.

 

Serge Gaulias a présenté les chiffres en évoquant les 3 éléments qu'ils ont dû retenir pour monter ce budget avec l'objectif d'améliorer la capacité d'autofinancement de la commune : les recettes fortement diminuées (diminution des subventions et des dotations) ; les augmentations qui sont imposées aux communes ; la rigueur budgétaire qui impose d'inscrire toutes les charges notamment des erreurs qui n'avaient pas été prises en charge.

Il a tout d'abord présenté les chiffres 2017 et leur évolution par rapport à 2016. Fonctionnement : +4% pour les recettes (6 741 555€) et +3% pour les dépenses (5 935 054€). En investissements, le montant important de la taxe d'aménagement (490K€) a permis de constater une augmentation de 520 K€ par rapport à 2016 ; les dépenses ont augmenté de 488K€.

La commune est engagée jusqu'en 2017 sur un niveau de remboursement du capital de la dette très élevé, qui rend difficile un retour à une épargne nette positive.

 

Pour 2018, en fonctionnement, les charges sont chiffrées à 6 201 K€ soit + 4% de plus qu'en 2017, les recettes à 6 428 K€ soit -5% sur le même rapport.

Dans les charges, les charges de personnel représentent 55%, les charges à caractère général 25%, les autres charges de gestion courante 15%.

Pour les recettes, 4 hypothèses avaient été faites, avec ou sans emprunt, avec ou sans hausse de la fiscalité. Et c'est donc avec un emprunt de 200K€ et une hausse de 3% des taux de fiscalité que les chiffres ont été présentés.

Cette option permettra de réaliser 50% du plan prévisionnel d'investissements : 391K€ seront les investissements obligatoires pour la commune : voirie, entretien bâtiments, espaces verts. Les autres investissements porteront sur : la réalisation d'un giratoire, les études pour le pôle santé, la rénovation de la maison Genetier, la dynamisation de la place Mommessin et l'aménagement des déplacements doux.

Un volet d'investissements qui reste faible pour ne pas dégrader le ratio d'endettement mais qui ne permettra pas d'améliorer la capacité d'autofinancement en 2018.

 

Christian Hamonic a demandé la parole pour souligner la perte du pouvoir d'achat subie avec l'augmentation de la CSG, de l'EDF, de l'eau, des impôts locaux. Il souhaite élargir la réflexion en étudiant les charges qui pourraient être supprimées, ne pas rester à périmètre constant, et de réfléchir aux apports de la MBA.

Jean-Louis Andrès a dit partager son avis sur l'augmentation des charges pour les citoyens, mais au niveau communal, « que peut-on supprimer » a-t-il demandé : la petite enfance, les espaces verts, l'entretien des routes ? Aujourd'hui les administrés demandent toujours plus. La MBA participe aux investissements de la commune, elle apporte plus qu'elle ne coûte. L'augmentation de 3% des impôts ne sont pas pour réaliser des dépenses somptuaires mais pour le bien-être des habitants.

Sur l'inscription d'une charge de 131K€ inscrite sur le budget 2018 pour le déficit du budget de l'annexe Berthilliers qui doit être dissout au premier trimestre 2018, Laurent Voisin a demandé la parole : « un espace d'activités n'est pas fait pour être rentable », dit-il, « c'est une zone d'activités, c'est du dynamisme et du travail pour les habitants. « Vous avez choisi de financer les réseaux » a répondu Jean-Louis Andrès, « c'est ce qui a entraîné le déficit, ce n'était pas la bonne solution. »

 

Les autres points à l'ordre du jour :

Augmentation de la redevance pour la convention avec la SPA pour les animaux errants, paiement des mises en fourrière, actualisation du paiement des astreintes des agents communaux.

Sur les rythmes scolaires, un vote à main levée a donné les résultats suivant : 16 pour le retour à 4 jours, 11 pour rester à 4 jours et demi et 2 abstentions. Familles et conseils d'écoles ont aussi souhaité revenir à la semaine de 4 jours.

Les derniers points ont porté sur l'attribution de compensation de MBA pour l'exercice 2017 et la refonte des statuts de la MBA, pour ces derniers points le groupe bein vivre à Charnay votera successivement contre et s'abstiendra.

Danièle Vadot

 

MÂCON : Et si un Repair Café s'implantait dans la ville ?

REPAIR CAFE MACON - 1.jpg
Avez-vous déjà entendu parler des Repair Café ? Il en existe notamment un à Villefranche-sur-Saône. Et si, en effet, un nouveau s'implantait à Mâcon ?

MÂCON : 11 stagiaires de Bourgogne Franche-Comté en formation d'animateur avec les Francas 71

Francas (1).JPG
Pendant trois jours, les Francas 71 accueillent des stagiaires adultes en formation professionnelle au brevet d'animateur loisirs tout public.

LYCÉE LAMARTINE : Une nouvelle section sportive basket à la rentrée 2020 !

basketLam (13).JPG
L'inspection académique a validé une nouvelle section sportive pour le lycée Lamartine.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Une rentrée avec d’avantage d’étudiants sur le site universitaire de Mâcon

site universitaire Mâcon.jpg
Deux des principaux responsables du développement de l’enseignement supérieur à Mâcon ont dévoilé, lors d’une conférence de presse, les perspectives de la prochaine rentrée.

MÂCON DAVAYÉ : Le succès toujours au rendez-vous pour les rencontres agro-écologiques au lycée Lucie Aubrac

MACON davaye eco agro 20.JPG
Les 3èmes rencontres agro-écologiques se déroulaient ce dimanche au lycée Lucie Aubrac de Mâcon Davayé. Et une fois encore, les visiteurs ont répondu présents pour ce rendez-vous de sensibilisation et d’information place sous le thème de la transition énergétique.

MÂCON : La brocante de la MJC Héritan bat son plein

brocante mjc Héritan.jpg
Environ 80 stands attendent leurs clients aujourd’hui à la MJC Héritan pour le traditionnel vide-grenier.

ST-VALENTIN : 15 couples confirment leur mariage à St-Amour

STVALENTIN 2020 CONFIRMATIONS MARIAGE STAMOUR - 50.jpg
La petite commune de St-Amour-Bellevue, à une quinzaine de kilomètres au Sud de Mâcon, a reçu cette année encore les couples désireux de confirmer leur mariage, comme il est de tradition à St-Amour depuis des années. Un joli rendez-vous pour célébrer l'amour authentique qui dure. Deux couples ont accepté de livrer le secret d'un amour durable.

MÂCON : Le Salon du chiot ne laisse personne indifférent

MACON salon du chiot 2020 8.jpg
Tout au long du week-end week-end se déroule au Parc des expositions le salon du chiot. Pour ou contre cette pratique, le débat est palpable.

FORMATION PROFESSIONNELLE : L'ESMP, l'école post-bac 100% alternance, à Mâcon

Esmp (7).JPG
L'École Supérieure des Métiers et de la Professionnalisation ouvrait ses portes ce samedi. Présentations.

MÂCON : La richesse de la mixité du professionnel et du général au lycée René Cassin

portes ouvertes Cassin (13).JPG
Le lycée ouvre ses portes ouvertes encore ce samedi matin. Quelque 900 personnes sont attendues sur ces deux jours.

MJC HÉRITAN : Le néo-consommateur ou le pouvoir aux consommateurs à l’Université populaire

conférence MJC héritan février 2020.jpg
Alain Bazot, président du l’UFC-Que choisir, était jeudi soir à la MJC Héritan pour évoquer le pouvoir des consommateurs. Il se présente ainsi comme porte-voix des consommateurs.

MÂCON : Le CCAS fait le plein d'activités pour les seniors

programme printemps été 2020 CCAS Mâcon.jpg
Le Centre Communal d’Action Sociale de Mâcon a dévoilé son programme d'activités destinées aux personnes âgées pour la période printemps-été 2020.

MÂCON : Le centre social Mosaïc aux Blanchettes va s’agrandir

MACON mosaic extension 12.jpg
Mercredi en fin d’après-midi, le maire de Mâcon, Jean-Patrick Courtois, accompagné de Caroline Théveniaud, Marie-Claude Chézeau et Gérard Colon, a souhaité que les jeunes du quartier posent la première pierre de l’extension de Mosaïc.

ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE : Des partenariats prestigieux pour le conservatoire de Mâcon

conservatoire Mâcon classe préparatoire (9).JPG
La création d’une classe préparatoire à l’enseignement supérieur au conservatoire Edgar Varèse de Mâcon ouvre des nouvelles opportunités de collaboration avec des établissements d’enseignement supérieur de la région.

SAÔNE-ET-LOIRE : La promotion touristique du département va s'accélérer

ELISABETHROBLOT.jpg
Parmi les annonces, Elisabeth Roblot a indiqué que l'émission d'Europe 1 «La Table des bons vivants», du 18 avril, se fera au concours de vins de Mâcon !