vendredi 3 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

FABIEN BEN DASEN 71.JPG

En pleine réflexion sur la rentrée 2018, le Directeur académique des services de l’Éducation Nationale (Dasen) de Saône-et-Loire a accordé une interview exclusive à Mâcon Infos.

Quelles sont les grandes orientations éducatives pour la rentrée 2018 ?

« La priorité sera donnée au premier degré où l’apprentissage des compétences fondamentales (lire, écrire, compter et respecter autrui) sera renforcé. Dans ce cadre, un conseiller pédagogique spécialisé dans ce domaine et le dédoublement des classes dans les écoles classées en éducation prioritaire se généralisera. »

Pourrait-on en savoir plus sur ces dédoublements ?

« Il s’agit d’une expérimentation décidée par le Gouvernement. Les classes sont réduites à 12-13 élèves à partir du CP puis dans les classes ultérieures par les mêmes groupes d’élèves afin de favoriser ces apprentissages fondamentaux. L’école Jules Ferry de Mâcon a été l’une des premières à bénéficier du dispositif à la rentrée 2017. Á partir de septembre 2018, tous les CP « éducation prioritaire » seront concernés par cette mesure. »

Comment sont assurés ces dédoublements en termes de ressources humaines ?

« Il s’agit de redéploiement qui n’impacte pas la taille des autres classes. D’ailleurs, le taux d’encadrement des élèves augmentera mécaniquement à la rentrée prochaine en Saône-et-Loire. En effet, dans le cadre de la solidarité académique, nous rendons seulement six postes alors que la démographie départementale (Ndlr : baisse de 595 élèves sur un effectif total de 44 000) pourrait nous en faire perdre plusieurs dizaines. »

Quels sont les autres axes de travail privilégiés dans le premier degré ?

« J’en citerai trois : le développement de la formation des enseignants, le travail avec la ruralité et le soutien à l’école maternelle. Tous ont pour but d’assurer une offre scolaire de qualité partout dans le département.

La formation des enseignants sera développée grâce à dix postes supplémentaires de titulaires-remplaçants (Ndlr : cette augmentation porte son nombre à 236,5 postes). Les formations seront notamment orientées sur les compétences fondamentales.

Une réflexion sur les écoles rurales est actuellement menée. Des pôles scolaires seront créés, ils regrouperont les élèves de plusieurs villages dans une seule école. Ce n’est pas pour autant la fin des Regroupements pédagogiques intercommunaux (RPI). Il s’agit de trouver la meilleure solution pour les élèves selon la configuration locale. Dans les RPI, la réflexion commune doit se développer tout comme les directions communes.

Enfin, de nouveaux emplois seront créés pour la scolarisation des moins de trois ans dans le cadre d’une réflexion globale sur l’accueil de la petite enfance. Il est à noter que le taux d’accueil des moins de trois ans en Saône-et-Loire est déjà largement supérieur à la moyenne académique tant en éducation prioritaire (50,5 % contre 34,7 % en 2014) que plus globalement (16,3 % contre 14 % en 2014). Ce phénomène va donc s’accentuer. »

En termes de rythmes scolaires, la semaine va-t-elle repasser à quatre jours dans beaucoup d’écoles du département ?

« Un retour massif à quatre jours est probable. Á ce jour, 61 % des communes (soit 50 % des écoles et 43 % des élèves) ont déjà fait ce choix. Seules quelques écoles resteront à quatre jours et demi. Je profite de cette interview pour annoncer l’assouplissement des taux d’encadrement dans les accueils de loisirs des mercredis matins. Cette récente décision gouvernementale simplifiera les modes de garde pour les parents que les collectivités envisagent de mettre en place. »

Recueillis par Éric Bernet

 

 

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 - Gestes barrières : La préfecture très préoccupée par le relâchement des comportements

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 03 juillet. Elle déplore les nombreuses « attitudes irresponsables ». 24 personnes sont toujours hospitalisées pour covid dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : La baisse de subventions allouées aux écoles sur la table

C'est par une question diverse posée par Delphine Mermet (opposition) en fin de conseil que le sujet a été mis sur la table. Catherine Carle-Viguier a expliqué sa décision. Sa réponse en intégralité.

MACON : 150 personnes à la manifestation pour l'hôpital

manifestation santé Mâcon.jpg
Actualisé - La manifestation a vu la participation de Jacques Asdrubal, médecin-chef des urgences.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid : Un foyer de contamination détecté à Chauffailles

C'est à la suite d'une réunion de famille que des membres ont été testés positifs.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Plus de 59 millions d'investissements au budget primitif 2020

MACON VUE AERIENNE.jpg
Jean-Patrick Courtois s'est dit heureux de trouver un excédent « pour continuer à investir sans emprunter ». Les élus de gauche ont voté contre le budget.

MÂCON : « Le vélo est mon geste barrière » avec Mâcon Vélo en Ville

MACON MVV geste barriere.JPG
L'association organise une nouvelle action de sensibilisation routière à destination des cyclistes et des automobilistes mâconnais le samedi 4 juillet après-midi

MÂCON : Repas convivial de fin d'année à la MJC des Blanchettes

RepasBlanchet.jpg
La MJC a clos le dernier cours de l'atelier poterie-mosaïque contemporaine par un repas partagé.

SAÔNE-ET-LOIRE : Bénédicte Kiehl-Redon, nouvelle commissaire divisionnaire, directrice départementale de la Sécurité publique

BENEDICTE KHIEL REDON2 - 1.jpg
Elle annonce la création d'un centre d'information et de commandement à vocation départemental dans les locaux du commissariat de Mâcon. Rencontre.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Jean-Patrick Courtois annonce une enveloppe de 500 000€ pour la relance économique

Le premier conseil municipal de la nouvelle mandature est réuni ce soir. Au cours de son propos liminaire, en ouverture, le maire a évoqué l’effet coronavirus sur la collectivité et annoncer l’adhésion de la collectivité au Comité National d’Actions Sociales. Retrouvez l’intégralité de son discours.

MUNICIPALES 2020 - 2ème tour : La participation s'effondre en Saône-et-Loire par rapport à 2014

Actualisé à 17h. Elle est à peine plus élevée qu'au 1er tour.

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.

SAÔNE-ET-LOIRE - État d'urgence sanitaire : « Les patrons de discothèques à l'agonie »...

L'UMIH 71, organisation patronale du secteur, alerte préfet et parlementaires dans un courrier adressé au préfet ce vendredi.