samedi 23 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

CONSEIL MUNICIPAL CHARNAY MARS 2018.jpg

Le conseil municipal s'est réuni hier soir. Aperçu des débats

Les comptes 2017

 

Pour l'approbation des comptes administratifs 2017, Serge Gaulias, 1er adjoint, a été élu président de séance.

Il a rappelé les grandes lignes qui caractérisent ces comptes : pas de hausse des taux de fiscalité par rapport à 2016, maitrise des dépenses de personnel, des charges à caractère général, et des subventions aux associations, ainsi que hiérarchisation des investissements. Mais la situation reste difficile a-t-il dit :

« nous arrivons aux limites des économies possibles dans le cadre actuel... notre ville ne dispose toujours pas des moyens suffisants au développement de l'ensemble des investissements nécessaires et indispensables. »

Un des éléments d'explication mis en avant hier soir a été la baisse des dotations de l'état, de 8% par rapport à 2016. Depuis 2013, la dotation globale de fonctionnement a diminué de 368K€ !

Le principal investissement a été la réhabilitation de l'immeuble Genetier.

 

Des discussions sur l'emprunt toxique et la convention assainissement

 

Laurent Voisin a demandé la parole et, c'est sur la dénomination de l'emprunt qu'il a souhaité revenir. « On ne doit pas parler d'emprunt toxique mais d'emprunt structuré. Cet emprunt a servi à construire le centre de loisirs, donc un investissement très important. On n'est pas la seule commune à être tombé dans cette difficulté, 11 000 collectivités se sont faits prendre. Si on est surveillé par l'état, dit-il, ce n'est pas parce qu'on est en surendettement, mais parce que l'état a mis de l'argent dans la résolution de cet emprunt. »

Ce n'était pas l'avis de Serge Gaulias : « Personne ne conteste la construction du centre de loisirs. Ce qui est contestable c'est d'être tombé dans cet emprunt à taux variable. Ce sont 3 000 communes sur 36 000 et non pas 11000 qui ont été concernées. C'était dangereux et on le paye très cher aujourd'hui », rappelant qu'auparavant la souscription d'emprunts à taux variables était interdite, que lui-même avait toujours été pour les taux fixes et que la ville allait devoir payer cet emprunt pendant 10 ans, qu'il s'appelle toxique ou structuré.

 

Sur la convention avec le syndicat des 2 Roches, Laurent Voisin a demandé quelle suite a été donnée. Réponse de Roland Plantier : « il n'y a plus de convention à signer, le SIVOM des 2 Roches a été intégré au SITEAM. En 2020, la MBA va prendre la compétence assainissement. Et ce qui me préoccupe, c'est l'état de notre réseau. La ville de Mâcon peut se permettre un peu plus de travaux avec les sommes que nous avons versées. »

 

Les votes - budget principal : 6 abstentions ; assainissement : 5 contre, Berthillier : 5 abstentions

 

Le budget primitif 2018

 

En préambule au budget, et pour compenser la baisse des dotations et les augmentations de charges liées à l'inflation, la commune propose une augmentation de 3% des taux de fiscalité.

Taxe d'habitation : 13 ,68% (13,28 en 2017)

Taxe sur le foncier bâti : 22,94% (22,27 en 2017)

Taxe sur le foncier non bâti : 53,55% (51,99 en 2017)

Le vote : 8 contres.

 

Le budget est présenté avec les mêmes contraintes que les budgets précédents : baisse de dotations, maitrise des charges et équilibre avec la hausse des taux de fiscalité et de certains services facturés par la mairie.

Le compte investissement sera équilibré avec un emprunt de 200K€. Les principaux postes sont la réalisation d'un giratoire au nord du barreau, les études d'urbanisme sur le pôle santé, la fin des travaux de rénovation de l'immeuble Genetier, la dynamisation de la place Mommessin.

 

Christian Hamonic a demandé la parole. Saluant les efforts faits pour redresser les finances de la ville, il a regretté que la seule solution soit la hausse des impôts. « On vous a fait part de notre désaccord, dit-il. Si on peut dire que les investissements préparent l'avenir, on ne parle pas des coûts de fonctionnement induits par eux. On emprunte le vocabulaire au monde de l'entreprise mais la commune n'a pas de rentabilité. Il y a d'autres façons de construire un budget, il faut dépasser la simple analyse financière et prendre en compte des intérêts immatériels, le bonheur des habitants, il faut impliquer la population. Le prochain budget gagnerait à être construit autrement car on est au bout de l'exercice. »

Réponse de Jean-Louis Andrès : « votre discours, c'est le miroir aux alouettes. Nous devons payer les dettes, nous continuerons à faire des économies. Ma perspective politique est d'arriver à un budget cohérent, honnête et structuré. Faire des investissements, c'est préserver l'avenir. Si la suppression de la taxe d'habitation n'est pas compensée, il faudra un fond de roulement pour donner à la commune les moyens d'agir. »

 

Vote : 1 abstention, 7 contre

Budget assainissement : 5 contre ; budget Berthillier : 5 contre

 

Les autres points

 

Dossiers de demandes de subventions, bilan de la nouvelle coupée, garantie d'emprunts Semcoda, modification du tableau d'effectifs, subventions aux associations avec une baisse de 5%, implantation d'une ligne par Enedis, extinction des lumières la nuit dans certaines rues peu passantes avec une économie attendue à terme de 30 000 euros, procès verbal de transfert des zones d'activités à la MBA et dématérialisation ont été les nombreux autres points discutés.

 

Après quelques questions diverses, le conseil municipal s'est terminé sur une question posée par Patrick Buhot à Jean-Louis Andrès : des personnes s'interrogent sur votre état de santé et votre fatigue, certains disent que vous allez laisser votre poste de maire avant la fin du mandat. Le démenti a été formel de la part de Jean-Louis Andres : « Je vais bien et je terminerai mon mandat. »

 

Danièle Vadot

SAÔNE-ET-LOIRE : Le préfet envisage une reprises des rendez-vous pour la vaccination rapidement

voeux préfect 2021 (5).JPG
Covid, vaccination, sécurité publique et routière, agriculture, le préfet a balayé les grands dossiers qui vont l'occuper cette année au cours d'une conférence de presse de rentrée.

UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE : Vincent Thomas demande « le retour de tous les étudiants en présentiel »

UBFC2 - 1.jpg
À Lyon, des étudiants ont manifesté ce jeudi pour demander le retour en présentiel.

MÂCON : Coup de tonnerre à la MJC de l'Héritan

collage MJC héritan municipalisation.jpg
A lire aussi, la position du maire et la réaction de la présidente Françoise Riss suite au rassemblement de jeudi après-midi.

COVID-19 - Vaccination : 7 765 personnes vaccinées à ce jour en Saône-et-Loire

Tous les chiffres de la vaccination en Saône-et-Loire…

MÂCON : Marie-Roberte Chatelet, des obsèques à la mesure de son engagement

Marie-Roberte Chatelet (22).jpg
De nombreuses personnes ont accompagné Marie-Roberte Chatelet, femme engagée, bénévole associative, ancienne adjointe du maire de Mâcon pour son ultime voyage à la cathédrale Saint Vincent de Mâcon.

LUGNY : Les collégiens sensibilisés aux pratiques addictives

LUGNY action prevention gendarmes 2.jpg
La gendarmerie a mené une action de prévention ce jeudi…

EDUCATION POPULAIRE : La Fédération française des MJC a été mise en liquidation judiciaire

Conséquences à Mâcon, la MJC de l'Héritan n'a, pour l'heure, plus de directrice. Aucun impact en revanche pour les deux autres MJC.

DAVAYÉ - Lycée Lucie Aubrac : Les élèves de Terminale du Bac général à la rencontre d’éleveurs du Clunysois

DAVAYE viste fermes clunysois 2.jpg
Deux éleveurs de Tramayes ont accueilli la classe de Terminale dans le cadre de l’enseignement de l’agroécologie dans leur ferme.

DAVAYÉ - Lycée Lucie Aubrac : Stop aux violences sexuelles, ne plus se taire !

SVS LYCEE DAVAYE - 2.jpg
Mardi 12 janvier, les élèves du club solidarité ont reçu la présidente et une bénévole de l’association départementale Stop aux Violences Sexuelles.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région lance une nouvelle offre de formation pour les personnes très éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

SANTÉ - Valérie Nadal (Sancé) : « L'hypnose permet de changer de regard sur son traumatisme »

Valérie Nadal.JPG
Valérie Nadal a exercé comme acupuncteur pendant plusieurs années. Avec la loi de 2012, réglementant l'acupuncture comme acte strictement médical, elle s'est reconvertie.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un bolide à 232 km/h sur l'autoroute !

FERRARI 71.jpg
Un record de vitesse stoppé par les gendarmes de l'escadron départemental de Sécuirté routière.

MÂCON : C’est parti pour la vaccination anti-Covid au centre Omnisport !

centre vaccination Mâcon janvier 2021.jpg
Le centre de vaccination mis en place au Centre omnisport a ouvert ses portes ce matin à 9 h, en présence des autorités. Les premières doses de vaccin Pfizer ont pu être injectées à des personnes qui les attendaient sans crainte, et même avec impatience.

MÂCON - Lycée René Cassin : Ils filment le métier qui leur plaît

FILM LYCEE RENE CASSIN MACON - 1.jpg
Pour un concours national présidé par Jean Réno !

MÂCON : Carole et Christophe veulent faire vivre l’esprit de la halle de marché avec biocoop

BIOCOOP MACON 2021 - 2.jpg
C’est un couple en reconversion qui s’apprête à ouvrir, jeudi prochain, un magasin biocoop à Mâcon, route de Lyon, en lieu et place de l’ancien magasin Aldi.

MÂCON : Lucie Perrin, étudiante, lance un tutorat virtuel pour aider les terminales dans leur orientation 

LPerrin (1).JPG
Lucie Perrin, une jeune étudiante de la région mâconnaise vient de développer un outil numérique de mise en relation entre jeunes étudiants et élèves de terminale du lycée Lamartine. Elle a été accueillie à l'hôtel de ville ce samedi, par Alexandre Vuillot, élu à l’innovation Jeunesse.

MÂCON : 150 personnes dans la rue contre le projet de loi « Sécurité globale »

manif Mâcon.jpg
Une marche « des libertés » était organisée en centre-ville de Mâcon ce samedi par une coalition d’associations, syndicats et partis politiques qui demandent au gouvernement le retrait du projet de loi dite « Sécurité globale ». Des dizaines de manifestations similaires ont eu lieu partout en France aujourd’hui.

SENNECÉ-LES-MÂCON : Une retraite bien méritée pour André Chambard, infirmier !

AChambard (1).JPG
Monsieur André Chambard va commencer une nouvelle vie. Le temps est, enfin, venu pour lui de profiter de ses proches et de ses loisirs...

JUSTICE : Un étudiant chalonnais, addict à la pédopornographie depuis l'âge de 13 ans, condamné

Il aurait eu accès, par accident, à la pornographie dès l'âge de 8 ans et à la pédopornographie, toujours par accident, dès l'âge de 13 ans. Cet étudiant de 24 ans, devenu addict, vient d'être condamné par la justice.

MACONNAIS SUD BOURGOGNE : La santé mentale, toujours un enjeu pour le PETR

session sensibilisation santé mentale 2021.jpg
Le Pôle d’équilibre territorial et rural Mâconnais Sud Bourgogne organisait ce vendredi matin à l’espace La Verchère de Charnay la troisième session de sensibilisation sur la santé mentale avec la participation de professionnels du social et du médico-social.

METEO : La Saône-et-Loire placée en vigilance orange Neige et verglas

ligne blanche.JPG
L'alerte est valable ce samedi à partir de 14h.