dimanche 23 septembre 2018
  • CROQUEZ LA SAONEETLOIRE2 - 1.jpg
  • SEQUANES SENIOR MACON HABITAT AOUT.jpg

 

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente vendredi 6 avril. 

Les élus régionaux ont examiné 81 rapports pour un montant global de 28,1 millions d’euros. Au cœur des priorités : l’emploi et le développement économique, avec plus de 2,6 millions d’euros pour soutenir les entreprises du secteur de l’Economie sociale et solidaire (ESS), mais aussi l’environnement, les territoires, la culture et la formation.

 

Cap sur l’Economie sociale et solidaire

Plus de 2,6 millions d’euros pour soutenir l’emploi par l’insertion

La Région renforce son soutien aux entreprises de l’économie sociale et solidaire. Elle attribue à l’occasion de cette commission permanente plus de 2,6 millions d’euros d’aides pour soutenir l’emploi par l’insertion, dont 2,24 millions d’euros au bénéfice des entreprises d’insertion (EI) et aux entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTI).

Les Entreprises d’Insertion (EI) et Entreprises de Travail Temporaire d’Insertion (ETTI) sont des structures de l’Insertion par l’Activité Economique, qui produisent et vendent des biens et/ou des services en embauchant des personnes jusque-là exclues ou éloignées du marché de l’emploi. 

L’aide régionale leur permet notamment de :

- Renforcer l’encadrement technique : accueil et intégration sur le poste de travail plus individualisés des salariés, renforcement des outils et des procédures d’évaluation ; 

- Renforcer l’accompagnement socio-professionnel : ingénierie pour l’élaboration de projets de formation et de la reconnaissance des savoir-faire professionnels, développement des passerelles avec les entreprises afin d’accompagner les salariés vers l’emploi. 

Cette année, le budget de la collectivité en faveur de l’ESS s’élève à 8,6 millions d’euros. En 2017, l’aide de la Région aux entreprises d’insertion et aux entreprises de travail temporaire d’insertion a permis de soutenir 1 500 équivalent temps plein, soit 4 500 salariés en insertion.

 

Priorité emploi et développement économique

Soutien aux filières plasturgie et agroalimentaire

Dans le cadre de sa compétence en matière de développement économique, la Région soutient les filières plasturgie et agroalimentaire pour un montant global de 520 000 euros :

- 399 177 euros versés à Allizé-Plasturgie Bourgogne-Franche-Comté pour soutenir son développement et son programme d’actions collectives 2018-2020 au bénéfice des entreprises,

- 120 825 euros attribués au pôle Agronov pour la mise en œuvre de son programme annuel d’actions. 

 

Primes à la création reprise dans les territoires fragilisés

La commission permanente vote une enveloppe de 29 000 euros pour aider les entreprises dans les territoires fragilisés. Un coup de pouce à la « création-reprise » sous la forme d’une prime pouvant aller jusqu’à 3 000 euros.

Soutien aux exploitants agricoles

32 dossiers d’exploitants d’agricoles sont étudiés dans le cadre de l’aide à la qualification en agriculture biologique, et 27 exploitants bénéficient des « chèques-audits exploitations agricoles ».

L’aide à la qualification en agriculture biologique a pour objectif de maintenir les exploitations agricoles en agriculture biologique et d’améliorer l’offre de produits de qualité dans les filières légumes, petits fruits, plantes à parfum, apiculture… ainsi qu’en transformation à la ferme (hors vin).

La Région soutient la mise en œuvre des audits qui ont pour première vocation de permettre aux exploitants de connaître leurs leviers d’action et de disposer d’une feuille de route pour améliorer la rentabilité économique de leur exploitation, en prenant en compte les aspects humains et environnementaux. Ces chèques-audits sont ouverts à l’ensemble des filières et exploitations agricoles de Bourgogne-Franche-Comté. L’aide s’élève à 70 % du coût de l’audit. La commission permanente a voté une aide globale de 38 474 euros pour 27 exploitants. 

 

Priorité environnement

Biodiversité

Au titre de la protection de la biodiversité et dans le cadre de sa compétence, la Région apporte son soutien à la mise en œuvre des programmes d’intervention dans ses 18 Réserves Naturelles Régionales (RNR) pour près de 641 000 euros.

Actions collectives en faveur du bois énergie

La Région accompagne la création et le développement des entreprises dans le domaine du bois énergie. Une subvention de 23 780 euros est attribuée à l’association Pro-Forêt pour son programme d’actions collectives en faveur du bois énergie en Bourgogne-Franche-Comté pour 2018.

Pro-Forêt est une association loi 1901 créée en 1994, qui a pour but de mettre en place et réaliser des actions visant assurer le développement et la pérennité des entreprises de travaux forestiers

Une aide régionale de 31 285 euros est accordée à l’Union régionale des Communes forestières de Bourgogne-Franche-Comté (URACOFOR) au titre du programme d’actions collectives 2018, en faveur de la valorisation de la forêt et du bois dans les PCAET-TEPOS de Bourgogne-Franche-Comté.

 

Priorité à la fraternité au sein des territoires

Dispositif d’initiation aux métiers de l’alternance (DIMA) 2018

Les élus attribuent une subvention de 1,39 million d’euros en 2018 pour le dispositif d’initiation aux métiers de l’alternance, véritable opportunité pour les jeunes de découvrir le monde de l’entreprise.

Dans le cadre de ses compétences en matière de formation et d’éducation, la Région alloue des subventions aux centres de formation d'apprentis destinées au dispositif d’initiation aux métiers de l’alternance (DIMA). Ce dernier s’adresse à des jeunes d’au moins 15 ans, afin de leur permettre de suivre, sous statut scolaire, une formation en alternance en amont de la signature d’un contrat d’apprentissage.

Des aides au transport des apprentis

Les élus affectent 2 000 000 euros pour permettre le paiement des aides au transport des apprentis sur l’année scolaire 2017-2018. La Région participe aux dépenses de transport engagées par les apprentis pour se rendre au CFA ou dans la section d’apprentissage. Les nouveaux forfaits annuels tiennent également compte de la distance entre le domicile de l’apprenti et le site de formation (minimum de 16 km), ainsi que du niveau du diplôme préparé, le salaire de l’apprenti évoluant avec le niveau de la formation. L’aide annuelle par apprenti varie de 130 à 250 euros.

Soutien à la mobilité internationale des jeunes

La Région et Pôle Emploi ont conclu une convention-cadre pour la période 2016-2019 pour favoriser la mobilité internationale des jeunes. 

Cette aide permet ainsi à des jeunes de partir à l’étranger et de capitaliser sur leur expérience professionnelle avec un montant d’allocation qui leur permet de vivre correctement dans le pays de stage (indemnisation moyenne de 1 000 euros). Une grande partie de ces bénéficiaires ne partiraient pas sans ce maintien de droits ; ils ne disposent pas de ressources financières suffisantes pour avancer les frais liés au premier mois de stage.

La Région soutient la mobilité internationale des jeunes (étudiants, apprentis, lycéens, jeunes demandeurs d’emploi) afin de favoriser leur insertion professionnelle, par l’acquisition de nouvelles compétences (linguistiques, sociales et professionnelles) et par l’ouverture intellectuelle et culturelle induite par une mobilité à l’étranger.

Quelques exemples d’aides votées en commission permanente,  département par département

(Liste non exhaustive. La globalité des délibérations sera très prochainement consultable sur le site internet de la Région).

 

CÔTE-D’OR

Développement des usages du numérique sur le territoire

Afin de mettre en valeur l’architecture clunisienne de la Basilique Saint-Andoche, la ville de Saulieu réaménage un nouvel espace avec de nouveaux outils de médiation numérique (réalité augmentée, réalité virtuelle) qui seront à disposition des visiteurs mais aussi des médiateurs.

Ces dispositifs muséographiques faciliteront l’accès à la fois aux néophytes via des tablettes, écrans et aux spécialistes via les ressources numériques et 3D.

L’innovation autour de la mise en valeur du patrimoine, d’une nouvelle médiation et d’une offre touristique moderne dans une zone rurale via de la réalité virtuelle et augmentée est une première sur ce territoire.

La Région accorde 40 225 euros de subvention régionale pour soutenir ce projet.

Soutien au Sprinter Club Olympique (SCO) Dijon

La commission permanente vote une subvention de 30 000 euros pour soutenir le SCO Dijon. 

Avec près de 300 licenciés, le SCO Dijon dispose d’une école de cyclisme où sont formés de nombreux jeunes et s’appuie sur une équipe dirigeante performante aguerrie dans l’organisation de manifestations (1er club français en terme d’organisation de courses cyclistes).

Le SCO Dijon évolue depuis de nombreuses saisons en Division nationale 1 de cyclisme sur route, soit le plus haut niveau amateur. Composée de 14 coureurs cette année, l’équipe première représente la région à travers toute la France… Les cyclistes participeront aux différentes épreuves prévues dans le cadre du championnat de France et de la Coupe de France DN1, avec comme objectif une place dans le « Top 10 ».

Au titre des aides aux manifestations sportives, la Région accorde également :

- 3 000 euros à l’AM Sports pour l’étape de Coupe du monde de roller marathon qui se déroulera le 10 juin 2018 à Dijon ; 

- 4 000 euros à l’association Tennis Club du Bois des Norges pour le 11e Engie Open BFC (tournoi tennis féminin) à Norges-la-Ville, du 16 au 22 juillet 2018 ;

- 4 000 euros à la Ligue de Bourgogne Franche-Comté de tennis pour le Championnat de France individuel de tennis fauteuil, du 28 juin au 1er juillet 2018 à Dijon.

Valorisation du château de Châteauneuf

Les élus votent une dotation de 10 000 euros pour la restauration des mobiliers et œuvres appartenant au château et une enveloppe de 48 000 euros pour la valorisation du site de Châteauneuf.

Propriétaire du château de Châteauneuf depuis le 1er janvier 2008, la Région doit en assurer la gestion, la conservation et valoriser le site à travers un programme de restauration du monument et des mobiliers présentés, d’actions pédagogiques, d’animations culturelles et de prestations touristiques.

 

DOUBS

Un VIE (Volontariat International en Entreprises) à New-York pour la société Cristel

Dans le cadre du développement de sa filiale aux USA, la société CRISTEL recrute un VIE qui sera basé à New-York afin d’assurer une mission de 12 mois. L’objectif est de conforter et développer les positions actuelles mais aussi de créer de nouveaux partenariats. Le VIE aura pour mission :

- de suivre, d'animer et de développer le réseau de vente dans les magasins (détaillants et grands comptes) mais aussi sur internet (Amazon / pureplayers / site d'e-commerce en propre) ;

- d'animer les réseaux sociaux pour développer la notoriété, l'image de marque et la reconnaissance sur le marché ;

- de participer aux salons professionnels dans le cadre du développement de la marque aux USA ;

- de créer des partenariats avec des influenceurs ;

- d'assurer une veille informationnelle et concurrentielle. Cette veille s’accompagnera d’une constante vigilance sur l’image de la marque ou de l’entreprise sur les réseaux sociaux ;

- d'assister le personnel en place aux USA pour participer au développement de l'activité.

Le montant total des indemnités du VIE s’élève à 49 700 euros. La Région contribue à hauteur de 50% soit 24 850 euros.

Promotion de la littérature jeunesse

La Région attribue une subvention de 7 000 euros à l’association Croqu’livre dont l’objectif est de promouvoir la littérature jeunesse sur le territoire. Elle gère un centre de ressources et propose des actions pour les professionnels du livre et du secteur de la petite enfance (éducateurs de jeunes enfants, assistantes maternelles, animateurs, bénévoles…). Croqu’livre, qui dispose d’un fonds de 4 500 ouvrages, participe à des manifestations et à des animations allant du très jeune enfant à l'adolescent. Elle organise également des groupes de réflexion et des rencontres en milieu scolaire.

Festival international de musique de Besançon

Une aide de 205 000 euros est accordée à l’association éponyme qui gère le festival international de musique Besançon pour l’année 2018.

Bénéficiant d’un rayonnement national et international, cet évènement a pour objectifs de favoriser l’accès du public le plus large possible à ces concerts et de démocratiser l’accès à la musique interprétée par des musiciens de niveau international, tout en facilitant les collaborations avec les acteurs culturels régionaux. 

La programmation, centrée sur l’univers des grandes formations et du répertoire symphonique, propose également quelques soirées dédiées à d’autres styles musicaux.

Il est proposé, pour les années 2018-2020 une convention pluripartite qui permettra de consolider et accompagner, dans le temps, les actions menées par cette association, que ce soit l’organisation du festival, l’organisation du concours de jeunes chefs d’orchestre (en 2019) ou la résidence de compositeurs (il s’agira, pour les années 2018 et 2019, d’Éric Tanguy).

La 71e édition de cette manifestation aura lieu du 7 au 16 septembre 2018 

 

JURA

Soutien à la Société CALAO Ingénierie et Formation

La société bénéficie d’une aide au titre du dispositif Innov’export pour un montant de 13 000 euros.

CALAO est une société coopérative d’intérêt collectif créée en 2003. Elle a développé « Les Malles des savoirs » qui utilisent une méthode pédagogique innovante OMCA (Observer, Manipuler, Comprendre, Agir). L’une des malles est dédiée à la drépanocytose maladie fortement développée sur le continent africain.

Après avoir approché le marché français, elle souhaite s’attaquer à l’international en collaboration avec la société Biomanéo, startup innovante qui travaille sur le dépistage de la drépanocytose.

Valorisation et développement de l’apprentissage : soutien au concours Meilleurs Apprentis de France 2018 dans le département du Jura

Les associations des sociétés des « Meilleurs Ouvriers de France » organiseront, tout au long de l’année 2018, le concours « Meilleurs Apprentis de France » dans chacun des départements. Cette opération a pour but d’améliorer l’image de l’apprentissage, afin de promouvoir et de sensibiliser les jeunes sur les formations par alternance. Sont admis à concourir les apprentis, les jeunes de lycées professionnels et d’écoles privées de niveau V dans différentes spécialités.

Les sujets seront proposés par la société nationale des Meilleurs Ouvriers de France et un jury de professionnels notera les prestations. Les jeunes seront récompensés par le titre « un des meilleurs apprentis » et l’attribution d’une médaille d’or, d’argent ou de bronze.

Le groupement du Jura de l’association des sociétés des « Meilleurs Ouvriers de France » bénéficie d’une participation de la Région à hauteur de 4 000 euros.

Manifestations sportives

La commission permanente accorde 10 000 euros à Jura cyclisme Revermont pour l’organisation du Tour du Jura, les 21 et 22 avril 2018.

 

NIEVRE

Création d’un meublé de tourisme à Saint-Péreuse

Le dispositif régional d’aide aux chambres d’hôtes et meublés de tourisme a pour objectif d’accompagner les porteurs de projets dans la création et l’amélioration qualitative du parc existant afin d’offrir une offre diversifiée. 

Le propriétaire exploite deux meublés de tourisme situés à Saint-Péreuse au sein du Parc naturel régional du Morvan, labellisés Gîtes de France, depuis 2003. Le site dispose également d’un spa et d’un sauna, d’une salle de cinéma dans une cave voutée et d’une salle de jeux.

Afin de développer la capacité en hébergements, le propriétaire souhaite créer un nouveau meublé de tourisme pour accueillir jusqu’à 6 personnes supplémentaires, labellisé Gîtes de France 3 épis.

Ce projet bénéficie d’une subvention régionale de 30 000 euros.

De nouveaux locaux pour la régie de quartier de Nevers

Une aide de 13 325 euros est accordée à la commune de Nevers pour le réaménagement du rez-de-chaussée des locaux de l’ancienne école Claude Tillier, afin de reloger la Régie de Quartier qui accueille Les Acteurs Solidaires et L'ASEM.

L’association ASEM est un acteur de proximité qui assure des missions au cœur des quartiers prioritaires de la ville de Nevers (Courlis, Baratte, Banley, Grande Pâture). Elle a pour objectif de venir en aide à un public en grande difficulté, de développer la citoyenneté et de créer du lien social sur les quartiers. Elle met à la disposition des habitants un agent afin de les accompagner dans leur démarche administrative.

Cette aide s’inscrit dans le cadre du Fonds d’Intervention de Proximité (FIP) qui vise à soutenir des dépenses d’investissement urgentes liées à de petits équipements publics.

Bibracte à l’ère du numérique

Bibracte met en place un programme numérique afin de documenter et diffuser des fouilles en temps réel (première en France), rendre les visiteurs et internautes acteurs de ses fouilles (outil en ligne) et, in fine, mettre en avant le patrimoine pour les chercheurs, le grand public, les scolaires et les touristes… Ces nouveaux usages qui s’appuient sur le numérique vont ensuite alimenter un « musée virtuel » et participeront au rayonnement du Musée, du lieu et du centre de recherche.

L’objectif est de maintenir Bibracte comme chef de file de la recherche, de la médiation, de la mise en valeur et de proposer des activités aux visiteurs et en attirer de nouveaux.

L’aide régionale de 87 000 euros permet le financement la première phase de l’investissement.

 

HAUTE-SAÔNE

Hébergements touristiques : création d’un meublé de tourisme à Ronchamp

Les propriétaires souhaitent réhabiliter l’ancienne gendarmerie située dans le quartier résidentiel de Ronchamp pour créer un meublé de tourisme de 10 personnes. L’objectif de ce futur hébergement, classé 3 étoiles et NF environnement, est de pouvoir accueillir des touristes en villégiature, des étudiants en architecture (pour 2 à 7 nuits), des randonneurs ou les participants aux manifestations culturelles et sportives. Le classement de la Chapelle du Corbusier au patrimoine mondial de l’Unesco génère également une nouvelle clientèle.

Ce projet bénéficie d’une subvention régionale à hauteur de 30 000 euros.

Soutien à l’association haut-saônoise pour la sauvegarde de l’enfant à l’adulte

Une aide de 2 000 euros est accordée à cette association pour la mise en place d’un « Club Jeunes ». Une grande salle, attenante à un local loué à l'association par la ville de Lure, accueillera les jeunes de 16 à 21 ans, au moins un soir par semaine de 19h à 21h30. Un éducateur animera le club, favorisera la sociabilisation des jeunes, en leur proposant des activités, des discussions, des réflexions... ?Cette aide s’inscrit dans le cadre du Fonds d'Aide aux Projets destiné à soutenir la réalisation de projets associatifs.

Centre régional de conservation et de restauration des œuvres d’art à Vesoul

Les élus votent une subvention de  20 000 euros pour ce Centre qui propose :

- Des actions en faveur de la prévention (bilans sanitaires, diagnostics, conseils),

- Des formations, cours et accueil de stagiaires,

- Des conférences, colloques, reportages et médias, visites et examen d’œuvres en cours de restauration.

 

SAÔNE-ET-LOIRE

Pacte territorial d'insertion 71

Les élus ont approuvé le Pacte territorial d’insertion de Saône-et-Loire 2017–2020

Pour la mise en œuvre de son Programme Départemental d’Insertion, le Département conclut avec les principales institutions un Pacte Territorial d’Insertion (PTI), dont la vocation est de définir les priorités en faveur de l’insertion et du retour à l’emploi des personnes les plus fragiles.

Ce document prévoyant le concours des Régions au titre des politiques territoriales d’insertion, et plus particulièrement au titre de la formation professionnelle, la loi incite fortement les Régions à être signataires du Pacte. C’est dans ce cadre que le département de Saône et Loire a sollicité la contribution de la Région Bourgogne-Franche-Comté, qui a approuvé et signé ce PTI lors de la commission permanente.

Le diagnostic partagé du PTI 2017-2020 a permis de dégager trois orientations majeures qui seront déclinées en douze co-engagements : Dynamiser –animer, Développer– fédérer, Agir– construire.

La Région est essentiellement concernée par les deux premières orientations: 

- d’une part dans une logique de complémentarité des expertises pour une meilleure adaptation de l’offre d’insertion sociale et professionnelle - adaptation des réponses pour une réactivité et une efficacité impulsant l’employabilité, valorisation des capacités et intégration des besoins des entreprises. Le PTI de Saône et Loire prévoit que la Région est alors partenaire associé.

- d’autre part afin de contribuer à la sécurisation et à l’amélioration des parcours d’insertion, et notamment permettre l’accès à l’offre de formation du public en insertion et repérer les besoins en formation certifiante et qualifiante. La Région est alors pilote en lien avec l’Etat et le Département.

Rénovation énergétique de La Tour Aubépin à Chalon-sur-Saône

Dans le cadre de l’appel à projets « réhabilitation des copropriétés » lancé au titre du règlement « Habitat Attractif », la Région participe au projet de rénovation énergétique de la copropriété La Tour Aubépin à Chalon-sur-Saône pour un montant de 216 000 euros. Il s’agit d’un bâtiment datant des années 50, de 16 étages distribuant chacun 3 logements (totalisant ainsi 48 logements).?Ce projet a été retenu dans le cadre de l’appel à projets « réhabilitation des copropriétés » lancé en 2015 au titre du règlement « Habitat Attractif », à destination des territoires ayant une démarche d’accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés.

 

YONNE

Création d’un parc résidentiel de loisirs à Charny-Orée-de-Puisaye (89)

La SAS Domaine nature de Prunoy souhaite créer au cœur d’un domaine forestier de 60 hectares un parc résidentiel de loisirs avec 6 hébergements insolites, un restaurant et mettre en place des activités nature (parcours dans les arbres, bateaux électriques, équitation…).

Le porteur de projet a ainsi recours à un bureau d’étude afin de valider la faisabilité du projet. L’étude permettra de :

- Fournir des éléments de cadrage sur le territoire d’implantation et la zone d’attraction,

- Fournir au porteur de projet les éléments clés sur la demande et l’offre touristique,

- Mesurer le potentiel de dépenses des ménages locaux, pour la restauration et les activités de loisirs,

- Identifier les facteurs clés de succès : l’attractivité touristique du site, les hébergements, les sites de plaisance,

- Identifier les concurrents directs et indirects dans la zone de chalandise avec l’analyse de leurs bilans.

Le coût de la prestation s’établit à 4 200 euros. La Région est susceptible d’accompagner cette étude dans le cadre du dispositif régional d’aide au conseil à hauteur de 50 %, soit 2 100 euros.

Une fresque pour le quartier des Champs Plaisants à Sens

Dans le cadre du dispositif de Fonds d'Aide aux Projets destiné à soutenir la réalisation de projets associatifs la Région octroie une aide de 4 820 euros à l’Office Centre de la Coopération à l’Ecole (O.C.C.E.) de l’Yonne pour la création avec les élèves d’une fresque sur le fronton de l'école Jules Ferry dans le quartier des Champs Plaisants à Sens. L'image de l'école est importante dans le quartier, il est primordial que ce lieu soit accueillant et qu’il donne envie d'y entrer. L'action consiste donc en la création d'une fresque qui sera réalisée sur le fronton de l'école Jules Ferry à Sens. Elle sera composée de 3 panneaux. Les 180 élèves de l'école seront associés à la création de cette dernière. Plusieurs ateliers de peinture se dérouleront, chaque classe participera à 4 ateliers tout au long du projet. Les parents seront aussi associés au projet, en lien avec la maison de la parentalité du quartier.

 

TERRITOIRE DE BELFORT

Aides aux entreprises

Aides individuelles aux entreprises (avances remboursables et subventions)

L’exercice de la compétence économique de la Région s’appuie sur le Schéma Régional de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII). Il définit les orientations, de manière coordonnée, de la politique de développement économique. Le SRDEII, adopté en décembre 2016, a retenu les principes d’une action structurée autour : d’un dispositif régional d’accompagnement global et réactif au service des dynamiques d’entreprises, d’un appui déterminé aux leviers de croissance de notre économie, d’une action économique construite au plus près des territoires, d’une gouvernance coopérative des acteurs du développement économique.

Pour répondre à l’enjeu de l’accompagnement global des projets d’entreprise dans les phases majeures de leur vie (création, transmission, développement important, mutation, pré difficulté), une offre complète d’accompagnement régional est mobilisable. Cette offre vise à boucler des plans de financement bien dimensionnés avec un effet de levier maximum recherché sur les financements privés (actionnaires et banques). La finalité étant d’injecter plus d’argent dans l’économie régionale au service de projets économiquement viables et porteurs d’une dynamique d’emploi.

Croissance Investissement matériel :

- Cryoserv’ice Eloie (90) 29 281 euros,

- ESDI European Line Belfort (90) 50 978 euros.

Soutien à l’accompagnement à la création reprise d’entreprise TPE ESS

La CCI de Belfort accompagne les porteurs de projets d’activités commerciales, de services, mais aussi les professions libérales et les agents commerciaux. Elle propose un dispositif très complet, comprenant plusieurs phases :

L’accompagnement ante-création :

- Information/sensibilisation avec des réunions de préparation à la création visant notamment un public de micro entrepreneurs. Des entretiens « découvertes » d’1h à 1h30 avec les créateurs permettent par ailleurs de clarifier le processus de la création d’entreprise ;

- Des ateliers thématiques sont organisés à l’attention de public féminin notamment « les Créactives », ou d’autres s’agissant d’aspects plus spécifiques portant sur les volets juridiques et fiscaux, l’étude de marché ;

- Coaching et conseil individuel avec des entretiens individuels d’une durée totale de 2 à 3h dans les domaines suivants : étude de marché, financements, questions juridiques fiscales et sociales, établissements des prévisionnels ;

- Formalisation du projet du créateur via l’utilisation de la plateforme internet dédiée à la création : CCI Business Builder ;

- Organisation de « crash tests » pour permettre aux candidats de tester leurs idées et projets en les confrontant à un panel d’experts.

L’accompagnement post-création :

- Organisation d’un événement permettant la mise en réseau des nouveaux créateurs immatriculés et favoriser le développement de leur réseau d’affaires (speed meetings) ;

- Animation d’un club de créateurs ;

- Appui individualisé de l’entrepreneur pour l’aider à structurer ses indicateurs d’activité, assurer ses différentes formalités administratives, l’orienter vers les structures spécifiques au regard de ses besoins d’expertise.

Ses objectifs pour le 1er semestre 2018 : 142 porteurs de projets accueillis, 150 porteurs de projets accompagnés, 12 réunions d’information pour 150 participants, 15 ateliers thématiques pour 60 participants, 21 accompagnements post création.

Une subvention régionale de 3 250 euros est accordée à la CCI 90 pour accompagner ce dispositif.

Festival International de Musique Universitaire de Belfort, du 17 au 21 mai 2018

Le FIMU est devenu au fil des ans une manifestation incontournable et un évènement musical de renom. 200 concerts organisés, près de 1 800 musiciens, des artistes originaires de 30 pays différents et près de 90 000 spectateurs témoignent de la diversité et de la richesse du festival. Après la trompette, c’est le violon qui constitue le fil rouge de l’édition 2018 : concerts, ateliers, rencontres interactives et une masterclass. Les musiciens amateurs du monde entier se donnent rendez-vous à Belfort pendant 5 jours pour une manifestation conviviale et de qualité, sans équivalent au niveau national. La Région accorde à la commune de Belfort une subvention de 20 000 euros pour soutenir cette manifestation.

BIÈRE : Un brasseur de Bourgogne parmi les 20 meilleurs de France

Un brasseur chez nos voisins de l'Ain a également été récompensé.

BOURGOGNE - Don du sang : Une semaine idéale pour la mobilisation citoyenne

Don_sang_mobilisation_150818.jpg
Des collectes mobiles sont notamment organisées en Bourgogne-Franche-Comté durant la semaine du 15 août pour maintenir les stocks.

CONSEIL REGIONAL BFC : 99,7 millions d'€ d'aides engagés par la commission permanente

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente vendredi 6 juillet. Les élus régionaux ont examiné 111 rapports. Au cœur des priorités : l’emploi et la formation, la culture et la fraternité, mais aussi l’environnement.

ACADEMIE DE DIJON : 79,6% des candidats ont été reçus au bac au 1er tour

BAC 2018 LYCEE LAMARTINE MACON - 8.jpg
La réussite des Bourguignons est en hausse par rapport à l'année dernière.