mardi 14 juillet 2020
  • MACON PREND SES QUARTIERS ETE 20203 - 1.jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

BAR 1901 GALERIE CARREFOUR.jpg

Le non-renouvellement de leur bail leur a été stipulé en novembre 2017. Depuis, ils se battent pour obtenir une indemnité de préjudice qui leur permettrait de « se retourner ».

ACTUALISÉ VENDREDI Á 11h30 : Selon les co-gérants, « aucune négociation n’est en cours. » Ils comptent entamer une grève de la faim mardi prochain.

Le groupe Carmila a respecté la procédure (voie d’huissier) et le délai légal (six mois) pour les informer du non-renouvellement de leur bail. Au 31 mai prochain, ils cesseront leur activité si un accord amiable est trouvé.

Sinon, le Tribunal de Commerce de Mâcon décidera des suites à donner dont le fameux droit d’éviction (indemnité pour le préjudice).

« Aucun montant précis n’est fixé par la loi. De nombreux éléments peuvent entrer en compte tels que le chiffre d’affaires, les indemnités de déménagement et de licenciement des personnels, etc » nous expliqué Valérie Wenger et Jean-Claude Hilarion, les co-gérants du bar 1901 depuis octobre 2008.

Maître Thierry Giraud (Aix-en-Provence) suit ce dossier. La négociation n’en est pas moins compliquée : « Carmila nous a fait une première offre en dessous du chiffre d’affaires annuel début février (Ndlr : l’indemnité est souvent d’un an de chiffre d’affaires dans les procédures de ce type). Suite à l’article de Mâcon Infos, une deuxième offre avec une enveloppe complémentaire a vu le jour début avril » selon Jean-Claude Hilarion.

« Le compte n’y est toujours pas. Nous demandons 15 000 euros supplémentaires pour pouvoir retrouver une autre activité professionnelle, payer l’avocat et différents frais de fin d’activité. On leur a fait part de cette requête mi-avril. Depuis, pas de réponse. On ne comprend pas qu’un groupe tel que Carmila soit à 15 000 euros près… ».

« L’échéance de fin mai approche dangereusement. On ne sait pas sur quel pied danser. On nous prend pour des pions ! » estiment les co-gérants.

Ces commerçants reçoivent régulièrement le soutien moral des syndiqués de l’hypermarché Carrefour jouxtant leur bar. « Nous ne pouvons pas remettre en cause leur business mais nous souhaitons être traités dignement. »

Valérie Wenger et Jean-Claude Hilarion avaient refait leur bar en août 2016 en investissant pour 18 000 euros en mobiliers et peintures notamment. « On l’a fait car le bar en avait besoin. Le groupe Carrefour avait alors pris un engagement moral… ».

Âgé d’environ 50 ans, les co-gérants ont une fille de neuf ans à nourrir. « On n’a pas plus rien à perdre. Au bout de dix ans d’exploitation de ce bar, on souhaite avoir quelques mois pour se retourner. On n’a pas en tête de s’enrichir avec le droit d’éviction ! »

Joint par téléphone ce soir, les relations presse du groupe Carmila, gestionnaire de la galerie commerciale Carrefour de Crèches, ont réagi à cet article.

Selon eux, « les négociations sont en cours entre les avocats des deux parties à propos du montant de l’indemnisation. Le dossier n’est pas figé. Des points sont encore en discussion dont des impayés. »

 

ACTUALISÉ VENDREDI Á 11h30

Le dossier n’a pas avancé depuis notre article. Pire, il semblerait que la réponse du groupe Carmila soit erronée : « les tractations ne sont pas en cours. Certains de nos mails ne sont même pas ouverts. On ne demande pourtant pas une somme faramineuse. Ce n’est plus vivable, ils vont trop loin » dénonce les co-gérants.

Si rien n’avance d’ici mardi matin, le bar 1901 tirera le rideau et les co-gérants entameront une grève de la faim dans l’enceinte de la galerie commerciale.

 

 

Éric Bernet

 

 

 

MACON - 14 juillet : La fête nationale célébrée sans faste cette année

fête nationale 2020 Mâcon.jpg
Une cérémonie au monument aux morts du square de la Paix a remplacé ce jour le traditionnel défilé militaire et le feu d’artifices.

SOLIDARITÉ : La Fondation groupe EDF lance son Fonds de Solidarité Covid-19

Il est doté d’un million d’euros « pour soutenir les plus démunis, pour favoriser le retour à l’école et à l’emploi mais aussi participer à un nouveau modèle de société plus durable et solidaire. » Les associations peuvent déposer une demande.

BOURGOGNE : Une rave party s'est installée dans la Nièvre

RAVE BOURGOGNE.jpg
La Préfecture de la Nièvre parle de 5 000 teufeurs. L'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale a été engagé.

RÉGION : La commission permanente affecte 102 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté

Le détail des subventions accordées par secteur par le Conseil régional

Covid-19 - aide et soins à domicile : Le Réseau APA dresse son bilan en Saône-et-Loire

L’ASSAD de Mâcon, l’ASSAD Val-de-Saône et Domisol ont fait face à la crise du COVID et reprennent progressivement leur rythme de croisière. Membres du Réseau APA, ces trois associations à but non lucratif d’aide et de soins à domicile ont unis leurs forces pour tenir au mieux la première ligne.

MÂCON : À la rencontre d'Antoine Poirier, guide œnotouristique

APoirier (3).jpg
Antoine Poirier, originaire de la côte chalonnaise, est guide œnotouristique. L'année dernière, il a créé sa société spécialisée dans les visites du Beaujolais et du Mâconnais à la découverte du vignoble. Témoignage.

PRISSE - Théâtre : "Un malade imaginaire !", d'après Molière, le 17 juillet

Moliere 1.jpeg
Molière prend un coup de jeune ! Un spectacle à ne pas manquer, proposé par la MJC de l'Héritan et l'Atelier Théâtre Adulte de Prissé.

COVID-19 : Le virus circule toujours en Saône-et-Loire

Covid190001.jpg
14 personnes toujours hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

SAONE-ET-LOIRE : Le conseil départemental attribuera une prime covid aux « aides à domicile » à la fin de l’année

Le Département va se substituer à l’Etat pour que les « aides à domicile » ne soient pas les oubliés !

ROMANÈCHE-THORINS - Touroparc zoo : Julien, Ludovic et Christophe, trois soigneurs animaliers passionnés !

Soigneur.jpg
macon-infos est allé à la rencontre de trois soigneurs animaliers du zoo Touroparc pour en savoir plus sur leur métier et partager leur quotidien. Une immersion au cœur de cette belle et intéressante profession. Reportage.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : 143 personnes testées positives depuis le 11 mai

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 08 juillet - Les chiffres covid du jour. Toujours 19 personnes hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

CHARBONNIERES : Deux superbes spécimen !

CHENILLE CHARBONNIERES2 - 1.jpg
« Dimanche après-midi, deux belles chenilles du Sphinx à tête de mort se régalaient tranquillement dans le jardin de ma voisine Marie » raconte Rémy...

MÂCON : Le port de plaisance prépare son passage sous « pavillon bleu »

port Mâcon plaisance.jpg
Philippe Schneberger, conseiller délégué aux équipements touristiques de la Ville de Mâcon, annonçait ce matin l’intention de la municipalité d’obtenir dans les toutes prochaines années, le label « pavillon bleu » pour le port de plaisance.

MÂCON : Opération délicate ce matin au port de plaisance

opération port Mâcon (26).JPG
Un bateau de 18 tonnes a été remis à l’eau ce matin au port de plaisance lors d’une opération inédite pour la capitainerie, qui a duré plus d'une heure.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un territoire porté par l’axe dynamique Mâcon – Chalon

INSEE SETL 07072020 - 1.jpg
Les détails de dernière étude de l'INSEE Bourgogne-Franche-Comté

SAÔNE-ET-LOIRE - Municipales 2020 : La préfecture a pris les choses en main à St-Ythaire

St-Ythaire est une commune de l'arrondissement de Mâcon, faisant partie du pays du Brionnais, qui comptait 125 habitants au recensement 2015 et pas de candidats.es aux dernières élections municipales. Comment ça se passe dans ces cas-là ? La réponse...