jeudi 20 février 2020
  • 6 - pajama game THEATRE MACON2.jpg
  • Terre de jeux Macon Infos 270x410px.jpg
  • RENO IMMO MACON ACCUEIL 08022020 - 1.jpg

Les points inscrits à l'ordre du jour du conseil municipal de ce lundi 28 mai n'ont pas suscité de longues discussions, dont la clôture du budget annexe espace d'activités des Berthilliers, la demande de subvention au titre des amendes de police qui servira à la réalisation du carrefour giratoire rue des petits champs, la convention de mise à disposition des services techniques de la ville à la MBA pour la crèche Anita Tachot et l'exercice du droit de préemption urbain sur la parcelle AM86 pour l'aménagement du carrefour entre la rue Ambroise Paré et la rue des petits champs.

 

La liste "Bien vivre à Charnay" a voté contre la clôture du budget annexe des Berthilliers et une décision modificative au budget principal.

 

En questions diverses, le maire Jean-Louis Andres a annoncé :

 

  • Une hausse de 3% des tarifs de l'école de musique

 

  • La souscription à tarif préférentiel pour les habitants de Charnay pour la BD La grande guerre. Celle-ci est en cours d'impression. Les éditions Bamboo imprimeront 10 000 exemplaires qui seront vendus dans toute la France. 3000 exemplaires sont destinés à la ville. 600 seront donnés aux écoles, bibliothèques et archives, 2400 sont destinés à la vente. Une souscription au tarif préférentiel de 12€, au lieu de 14,50€, sera proposée aux Charnaysiens du 15 juin au 15 septembre. Les exemplaires seront disponibles le 6 octobre.

 

  • Anne-Marie Isabellon a félicité le maire pour l'immeuble Genetier et a demandé les horaires d'ouverture des salles et signalé l'absence de rampe et d'anti-dérapant sur les marches. Jean-Louis Andres souhaite que les horaires d'ouverture soient limitées pour éviter les dégradations. Les travaux mentionnés seront réalisés dans les jours qui viennent.

 

 

Puis Adrien Beaudet est intervenu en qualité de porte-parole des propriétaires de la Nouvelle Coupée :

 

« Monsieur le Maire, récemment j’ai rencontré des copropriétaires de la nouvelle coupée, qui m’ont interrogé suite à deux rencontres qu’ils ont eues avec vous et votre adjoint à l’urbanisme. Un programme initial de 477 logements dont 98 logements sociaux, 227 privés, et 152 en accession à la propriété PSLA (Prêt Social Location Accession).

 

Or, la SEMCODA transforme les logements accessibles à la propriété en logements locatifs sociaux. La commercialisation a été délaissée au détriment des autres tranches.

 

C’est pourquoi, les copropriétaires ainsi que les Charnaysiens sont inquiets du devenir de ce programme. N’avez-vous pas peur des incivilités, dégradations, et d’être exposé à certains problèmes d’insécurité ?

Qu’elle est votre position et votre projection sur l’évolution de ce programme ? »

 

Réponse de Jean-Louis Andres :

C'était pour moi une opération qui me posait beaucoup de soucis. Certains logements sont en location, pas tous en location sociale. La SEMCODA voudrait transférer ce qu'elle a réalisé dans le domaine public. Elle va continuer avec l'aménagement de la place de l'Europe en 2020/2021. Les propriétaires ont acheté en ayant un espace aménagé végétal et ceci ne correspond plus. J'ai reçu les propriétaires et les commerçants, le projet est mal pensé, il n'y a pas assez de places de parking, les commerçants sont dépités. J'ai écrit au préfet et à la SEMCODA.

 

C'est la propriété de la SEMCODA, je ne veux pas que la commune paie les places de parking sur ses deniers. C'est à la SEMCODA de répondre aux questions des propriétaires et des commerçants. Nous les appuierons mais c'est la SEMCODA qui doit intervenir.  C'est une question de droit privé. Je veux que ce quartier vive, je ne le laisserai pas abandonné. C'est une opération de trop grande importance pour la ville de Charnay mais ce ne doit pas être un obstacle à son développement. La SEMCODA a demandé de passer 96 logements en logements sociaux, seulement 11 ont été acceptés par l’État sur le reliquat de financement qui répond au PLH. Qu'on nous oblige à construire des logements sociaux c'est la loi, mais ici on voit construire 477 logements dans une ville d'un peu plus de 6000 habitants dont la population n'augmente que de 0,4%. C'est un programme de logements qui n'est pour l'instant pas terminé.

 

Concernant le droit de regard sur le choix des locataires, le maire a rappelé que la mairie participe uniquement à la commission d'attribution.

 

Danièle Vadot

HÔPITAL DE MÂCON : Les adjointes administratives tirent la sonnette d'alarme !

AAHopital.JPG
Le syndicat CGT a évoqué ce mercredi la situation des agents administratifs hospitaliers. Les adjointes revendiquent une reconnaissance de leur travail depuis plusieurs années et l'arrêt de la discrimination salariale.

MÂCON : Et si un Repair Café s'implantait dans la ville ?

REPAIR CAFE MACON - 1.jpg
Avez-vous déjà entendu parler des Repair Café ? Il en existe notamment un à Villefranche-sur-Saône. Et si, en effet, un nouveau s'implantait à Mâcon ?

MÂCON : 11 stagiaires de Bourgogne Franche-Comté en formation d'animateur avec les Francas 71

Francas (1).JPG
Pendant trois jours, les Francas 71 accueillent des stagiaires adultes en formation professionnelle au brevet d'animateur loisirs tout public.

LYCÉE LAMARTINE : Une nouvelle section sportive basket à la rentrée 2020 !

basketLam (13).JPG
L'inspection académique a validé une nouvelle section sportive pour le lycée Lamartine.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Une rentrée avec d’avantage d’étudiants sur le site universitaire de Mâcon

site universitaire Mâcon.jpg
Deux des principaux responsables du développement de l’enseignement supérieur à Mâcon ont dévoilé, lors d’une conférence de presse, les perspectives de la prochaine rentrée.

MÂCON DAVAYÉ : Le succès toujours au rendez-vous pour les rencontres agro-écologiques au lycée Lucie Aubrac

MACON davaye eco agro 20.JPG
Les 3èmes rencontres agro-écologiques se déroulaient ce dimanche au lycée Lucie Aubrac de Mâcon Davayé. Et une fois encore, les visiteurs ont répondu présents pour ce rendez-vous de sensibilisation et d’information place sous le thème de la transition énergétique.

MÂCON : La brocante de la MJC Héritan bat son plein

brocante mjc Héritan.jpg
Environ 80 stands attendent leurs clients aujourd’hui à la MJC Héritan pour le traditionnel vide-grenier.

ST-VALENTIN : 15 couples confirment leur mariage à St-Amour

STVALENTIN 2020 CONFIRMATIONS MARIAGE STAMOUR - 50.jpg
La petite commune de St-Amour-Bellevue, à une quinzaine de kilomètres au Sud de Mâcon, a reçu cette année encore les couples désireux de confirmer leur mariage, comme il est de tradition à St-Amour depuis des années. Un joli rendez-vous pour célébrer l'amour authentique qui dure. Deux couples ont accepté de livrer le secret d'un amour durable.

MÂCON : Le Salon du chiot ne laisse personne indifférent

MACON salon du chiot 2020 8.jpg
Tout au long du week-end week-end se déroule au Parc des expositions le salon du chiot. Pour ou contre cette pratique, le débat est palpable.

FORMATION PROFESSIONNELLE : L'ESMP, l'école post-bac 100% alternance, à Mâcon

Esmp (7).JPG
L'École Supérieure des Métiers et de la Professionnalisation ouvrait ses portes ce samedi. Présentations.

MÂCON : La richesse de la mixité du professionnel et du général au lycée René Cassin

portes ouvertes Cassin (13).JPG
Le lycée ouvre ses portes ouvertes encore ce samedi matin. Quelque 900 personnes sont attendues sur ces deux jours.

MJC HÉRITAN : Le néo-consommateur ou le pouvoir aux consommateurs à l’Université populaire

conférence MJC héritan février 2020.jpg
Alain Bazot, président du l’UFC-Que choisir, était jeudi soir à la MJC Héritan pour évoquer le pouvoir des consommateurs. Il se présente ainsi comme porte-voix des consommateurs.

MÂCON : Le CCAS fait le plein d'activités pour les seniors

programme printemps été 2020 CCAS Mâcon.jpg
Le Centre Communal d’Action Sociale de Mâcon a dévoilé son programme d'activités destinées aux personnes âgées pour la période printemps-été 2020.

MÂCON : Le centre social Mosaïc aux Blanchettes va s’agrandir

MACON mosaic extension 12.jpg
Mercredi en fin d’après-midi, le maire de Mâcon, Jean-Patrick Courtois, accompagné de Caroline Théveniaud, Marie-Claude Chézeau et Gérard Colon, a souhaité que les jeunes du quartier posent la première pierre de l’extension de Mosaïc.