dimanche 5 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

Communiqué

Aveuglement idéologique, manque de courage politique, peur de perdre son « poste » ? Pas seulement : il s’agit maintenant pour la majorité des députés qui n’ont pas voté l’interdiction du glyphosate d’une complicité avérée avec les pollueurs patentés contre l’intérêt général et la santé publique.....mais aussi contre l’espoir d’une agriculture paysanne.

 

Il n’y avait aucun risque, sauf celui de fâcher des abattoirs industriels dans l’illégalité, de mettre fin à des pratiques barbares en imposant la transparence. Aucun risque non plus, sauf à fâcher des agro-industries devenues dangereuses, à imposer un étiquetage informant honnêtement les consommateurs. C’est l’alimentation industrielle vendue en grande surface qui est devenue un risque pour la santé. Ce sont les fermes-usines qu’il faut bannir comme mode de production. C’est le « secret des affaires » qu’il faut lever au lieu de le protéger.

 

Il y avait urgence à stopper une machine agro-industrielle, financière, dont les 3⁄4 des français sont maintenant informés et conscients qu’elle constitue non seulement un danger pour leur alimentation quotidienne et donc leur santé, mais aussi dont les conséquences sont catastrophiques pour la biodiversité, le climat, le respect des animaux et les générations futures. C’est un sabordage honteux des orientations de la COP 21, du plan ECOPHYTO (2015), de la loi biodiversité...

 

Donner plus de temps aux empoisonneurs pour changer de logiciel ? Cela fait plus de 10 ans que ce temps leur a été donné, voire financé. Résultat ? L’usage des pesticides a augmenté au lieu de diminuer de 50 % ; plus de 90 % des cours d’eau sont contaminés, comme le sont les sols, légumes, les organismes humains ou animaux...30 % des colonies d’abeilles disparaissent chaque année en France. Que faut-il de plus pour reconnaitre que l’agriculture industrielle est dans une impasse, qu’elle est devenue un danger imminent ? Que la destruction va plus vite que les solutions alternatives agro-écologiques qui sont à l’œuvre et ont fait la démonstration de leur efficacité.

 

 

Un temps précieux va être perdu pendant lequel la biodiversité accentuera sa chute libre. Pendant lequel il y aura des milliers de victimes, une accentuation des maladies liées à ces poisons et à l’autorisation de traitements à proximité des habitations.

 

Les associations environnementales(1) avaient pourtant largement participé à une concertation/consultation de plusieurs mois, faisant des propositions rejetées avec mépris. Le choix d’un petit cénacle politique était fait depuis longtemps, sous la pression des lobbies.

 

Car contrairement à ce disent Hulot, Travers, et leurs relais, les solutions alternatives auraient pu fonctionner immédiatement...si elles avaient reçu un message fort et clair d’encouragement. A la place du refus de tout dialogue et d’une régression inquiétante. Car il est peu probable que le Sénat corrige ces erreurs.

 

 

T. GROSJEAN

CAPEN 71

Condéderation des associations de protection de l'environnement et de la nature en Saône-et-Loire

CHARNAY-LES-MÂCON : Christine Robin, première femme à la tête de la commune

Conseil_installation_Charnay_03072020_0015.jpg
Ce vendredi, c'est dans la grande salle de la Verchère et non en mairie – mesures de distanciations physiques post COVID obligent – qu'avait lieu le conseil d’installation de la nouvelle équipe municipale élue dimanche dernier.

SOLOGNY : Le caveau des Terres secrètes a ré-ouvert ses portes !

CAVEAU SOLOGNY VIGNERONS TERRES SECRETES ROSE - 12.jpg
Il manquait à la vie de ce joli petit coin de France, à la croisée des communes de Berzé-la-Ville, Sologny et Milly-Lamartine.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 et gestes barrières : La préfecture très préoccupée par le relâchement des comportements

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 03 juillet. Elle déplore les nombreuses « attitudes irresponsables ». 24 personnes sont toujours hospitalisées pour covid dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : La baisse de subventions allouées aux écoles sur la table

C'est par une question diverse posée par Delphine Mermet (opposition) en fin de conseil que le sujet a été mis sur la table. Catherine Carle-Viguier a expliqué sa décision. Sa réponse en intégralité.

MACON : 150 personnes à la manifestation pour l'hôpital

manifestation santé Mâcon.jpg
Actualisé - La manifestation a vu la participation de Jacques Asdrubal, médecin-chef des urgences.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid : Un foyer de contamination détecté à Chauffailles

C'est à la suite d'une réunion de famille que des membres ont été testés positifs.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Plus de 59 millions d'investissements au budget primitif 2020

MACON VUE AERIENNE.jpg
Jean-Patrick Courtois s'est dit heureux de trouver un excédent « pour continuer à investir sans emprunter ». Les élus de gauche ont voté contre le budget.

MÂCON : « Le vélo est mon geste barrière » avec Mâcon Vélo en Ville

MACON MVV geste barriere.JPG
L'association organise une nouvelle action de sensibilisation routière à destination des cyclistes et des automobilistes mâconnais le samedi 4 juillet après-midi

MÂCON : Repas convivial de fin d'année à la MJC des Blanchettes

RepasBlanchet.jpg
La MJC a clos le dernier cours de l'atelier poterie-mosaïque contemporaine par un repas partagé.

SAÔNE-ET-LOIRE : Bénédicte Kiehl-Redon, nouvelle commissaire divisionnaire, directrice départementale de la Sécurité publique

BENEDICTE KHIEL REDON2 - 1.jpg
Elle annonce la création d'un centre d'information et de commandement à vocation départemental dans les locaux du commissariat de Mâcon. Rencontre.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Jean-Patrick Courtois annonce une enveloppe de 500 000€ pour la relance économique

Le premier conseil municipal de la nouvelle mandature est réuni ce soir. Au cours de son propos liminaire, en ouverture, le maire a évoqué l’effet coronavirus sur la collectivité et annoncer l’adhésion de la collectivité au Comité National d’Actions Sociales. Retrouvez l’intégralité de son discours.

MUNICIPALES 2020 - 2ème tour : La participation s'effondre en Saône-et-Loire par rapport à 2014

Actualisé à 17h. Elle est à peine plus élevée qu'au 1er tour.

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.