lundi 18 mars 2019

famille-migrants-rue-macon3.jpg

 

Ce mercredi soir, une famille de Roms albanais avec six enfants de 7 mois à 8 ans risque de dormir dans la rue.

 

Arrivée jeudi soir en camion, elle n'a pas pu être pris en charge par l'association Le Pont, structure mandatée par la préfecture de Saône-et-Loire pour gérer l’hébergement des migrants. Avec six enfants, cette famille nombreuse dépasse les capacités d'accueil, c'est pourquoi l'association a fait appel à la LDH, « le temps d'un week-end ». La LDH a alors payé de sa poche une chambre d'hôtel pour la famille en attendant une solution de la part des autorités.

 

Mais quand la famille a renouvelé sa demande d'hébergement d'urgence lundi matin, aucune solution d’hébergement ne leur a été proposée. Les citoyens engagés dans la LDH n'ayant pas les moyens de payer une chambre d'hôtel plus longtemps, la famille se retrouve à la rue, si aucune solution d'urgence ne se présente d'ici cette nuit.

 

« En séparant les membres de la famille, on aurait pu trouver un hébergement, mais ce n'est pas une solution car c'est très mal vécu par les parents et les enfants » explique un adhérent de la Ligue des Droits de l'Homme qui suit de près le périple de cette famille nombreuse. Le 115 n'acceptant pas les mineurs, la LDH attend maintenant un geste fort de la part du préfet qui aurait le pouvoir de réquisitionner un hébergement de toute urgence.

 

« Nous sommes venus ici car en Albanie, on nous dit d'aller en Serbie, et en Serbie, on nous dit d'aller en Albanie » explique Tahir Giukatani, le père de famille, qui a décidé de quitter son pays avec sa famille pour « plus de sécurité », car cette minorité se heurte à la discrimination de la part de la société. « Mes enfants ont été maltraités et ne pouvaient pas aller à l'école. J'ai eu peur pour leur sécurité » se fait-il comprendre grâce à l'application Google Translate, car il ne parle pas français.

 

Le périple de cette famille laisse des traces chez les enfants. Le fils de 8 ans fait régulièrement des crises d'épilepsie. Ses parents, sans moyens suffisants pour un traitement, peuvent uniquement lui donner un « sirop ». « Pour moi, ce n'est pas un problème de dormir dehors, je m'inquiète surtout pour mes enfants » se confie-t-il. Et au vu de son dernier enfant de 7 mois qui s'agite dans les bras de sa mère, on mesure l'inquiétude d'un parent qui n'est pas en mesure d'offrir un lieu convenable pour dormir à ces enfants.

 

Mais pour Tahir comme pour beaucoup d'autres, ces épreuves en valent la peine. Il les endure « pour ses enfants ». « J'espère qu'ils pourront vivre ici en liberté, qu'ils auront accès à l'éducation. » Et bien que la situation de cette famille soit loin d'être facile, le père de six enfants ne perd pas espoir : « Je ne comprends pas vraiment comment les choses se passent mais je vois que les gens sont gentils ici. » À la question de savoir s'il voulait adresser un message à la population locale, il est content de pouvoir s'exprimer : « J'espère que nous allons être acceptés ici en tant que citoyens. Car si on est parti de chez nous, c'est parce que nous avions trop de combats à mener. »

 

À cette heure avancée, la nuit commence à tomber et la famille est toujours sans proposition d’hébergement.

Delphine Noelke

 

famille-migrants-rue-macon2.jpg

famille-migrants-rue-macon4.jpg

famille-migrants-rue-macon.jpg

Le père de famille communique grâce à une application smartphone qui traduit du serbe au français

THOISSEY : Collision frontale au niveau du port

COLLISION FRONTALE PORT THOISSEY - 1.jpg
Un des blessés, gravement touché, a été héliporté.

MÂCON - Cinémarivaux : ciné-débat autour du film "En Mille Morceaux"

ciné-démat En mille morceaux.jpg
Le SPIP de Sâone-et-Loire (service pénitentiaire d'insertion et de probation) organisait ce jeudi 14 mars, une rencontre pour un ciné-débat autour de la justice restaurative au Cinémarivaux , par le biais du film "EN MILLE MORCEAUX"

MÂCON : 2018, une année difficile sur le plan émotionnel pour l'association A.M.I.71 !

AGAmi (2).JPG
L'association A.M.I.71 a tenu son assemblée générale ce samedi au centre social de la Chanaye.

MACON - MJC de L'Héritan : La religion et l'Eglise en cause lors d'une conférence "Femmes, l'urgence laïque"

conférence MJC Héritan.jpg
La soirée a été animée par Laurence Taillade, auteure du livre "L'urgence laïque" et fondatrice et directrice du parti républicain "Forces laïques".

MACON : Les artistes trouvent le bon port sur la péniche Lysithéa

concert péniche Macon.jpg
Le bateau qui avait failli couler au port de plaisance de Mâcon est devenu un endroit qui attire les artistes, à l’exemple de Chamoun & The Afropicals qui y ont organisé une soirée musicale ce vendredi soir.

MÂCON : Un quadragénaire profère des menaces de mort de chez lui vers l'extérieur

1541352411_police-afp.jpg
Les faits se sont produits hier soir rue de Bourgogne à Mâcon. Il était à peu près 20h30 quand un homme de 45 ans, alcoolisé, a proféré des menaces de mort vers l'extérieur, envers les pompiers notamment. Il était chez lui dans son appartement.

CHARNAY-LES-MACON : Pierre Rabhi présente sa "sobriété heureuse"

Image 2  _ RABHI CONFERENCE.jpg
Debout pendant une heure et demi, devant 1 100 personnes réunies dans la salle de la Verchère à Charnay, Pierre Rabhi a défendu mercredi soir les valeurs de sa vie et surtout la mobilisation qu'il attend de chacun pour que la planète soit plus respectée et le monde plus équitable.

MÂCON : Une nouvelle présidente pour la MJC de l'Héritan

Francoise-Riss_Prsdte_MjcHeritan_150319 (1).JPG
Françoise Riss a été élue mardi soir à la place d’Éric Binet, qui reste membre du Conseil d’administration. macon-infos vous dévoile sa profession de foi. Il est également à noter deux nouveaux Vice-Présidents en les personnes d’Annie Bergeron et de François Maquart.

MÂCON - École Annexe : Les écoliers-ères ont appris à écrire avec une écrivaine

Angélique Villeneuve école annexe.jpg
La romancière et écrivaine d’albums pour enfants, Angélique Villeneuve a travaillé avec les classes de l’école Annexe de Mâcon dans le cadre d’un projet visant à stimuler la créativité des enfants et leur goût pour la lecture et l’écriture.

MÂCON : L'Office du Tourisme décline de nouveaux articles dédiés aux 150 ans de la mort de Lamartine

Office tourisme Maconnais Lamartine.jpg
Louis Mickaël Grall, directeur de l'Office de tourisme, et son équipe ont souhaité participer à la commémoration des 150 ans de la mort de Lamartine, avec de nouveaux articles dédiés au poète.

150 ANS DE LA MORT DE LAMARTINE : Lamartine dans le lac, une parodie du groupe Paououlipien Farfelue

OuliFarfelue (2).JPG
À l'occasion du cent cinquantenaire de la mort du poète, le groupe paououlipien Farfelue de l'association La Buissonnière, a interprété une parodie du Lac, ce mardi, prétexte au lancement officiel de leur livre « Lamartine dans le lac ».

MÂCON : L'association de Sauvegarde de Soufflot inquiète pour le patrimoine de France

P1090271 _ AG SAUVEGARDE SOUFFLOT.JPG
L'Association Sauvegarde de Soufflot et du patrimoine mâconnais a tenu son assemblée générale ce vendredi 8 mars, à la salle n°1 du pavillon et présenté son rapport moral et d'activité 2018.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Des associations disent "Femmes, on vous aime"

DSCF1050 _ WE SOLIDAIRE.JPG
Des associations s'unissent, avec le soutien de leur municipalité pour soutenir deux autres associations... C'était ce week-end, à la Chapelle de Guinchay.

MÂCON : Le Vallon de la honte perdure

Vallon_Honte_Migrants_090319 (1) (Copier).JPG
Suite à des témoignages citoyens le 26 février dernier, macon-infos est allé enquêter ce midi au Vallon des Rigolettes. ACTUALISÉ ce mercredi matin.