vendredi 3 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

matinale UDAF 71.jpg

L’Union Départementale des Associations Familiales de Saône-et-Loire (UDAF 71) a organisé ce 21 juin, sa deuxième « matinale » autour de la précarité financière et de l’accompagnement  budgétaire.

 « Cela fait 3 ans que nous avons mis en place nos micro-crédits avec un point conseil budget. En plus d’offrir une solution rapide à un besoin financier qui n’est pas accepté par les banques, nous faisons donc de l’accompagnement dans la gestion financière au quotidien.

Je pense aux gens qui ont besoin d’un petit financement pour un problème de véhicule et que les banques refusent, par exemple.

Cette réunion a pour but de faire passer cette information auprès des CCAS et de tous les partenaires sociaux. Souvent, pour ce type de problématique, les gens ne savent pas à qui s’adresser, alors que nous avons les moyens humains et techniques pour rencontrer les demandeurs » a déclaré Bernard Morey, vice-président UDAF 71.

Plus de 200 personnes par an sont reçues par les deux conseillers du point conseil budget de l’Union. En ce qui concerne le montant des crédits accordés, ils sont entre 300 et 3 000 euros. L'UDAF 71 reçoit une moyenne annuelle de 150 de demandes.

L’invité de cette réunion était Pascale Vignon, gestionnaire de dossiers de surendettement à la Banque de France de Mâcon, qui était là pour expliquer comment remplir un dossier pour un problème d’insolvabilité, quelles sont les procédures pour qu’un dépôt de bilan soit accepté, etc.

 

L’année dernière quelque 700 cas de surendettement ont été analysés par la Banque de France de Mâcon, 1 400 par celle de Chalon. Parmi ces cas, l'on trouve de plus en plus de retraités qui, parfois, se retrouvent dans une situation difficile après avoir aidé leurs enfants.

Beaucoup de personnes en situation financière difficile, suite à des accidents de la vie, ne savent souvent pas à qui s’adresser, n’ont pas les moyens et les compétences pour utiliser les outils informatiques et Internet pour se renseigner, ne savent pas analyser des documentations sur papier. Dans ces conditions, un accompagnement personnel et un contact humain deviennent vitaux.

 

Les deux conseillers en économie sociale et familiale de l’UDAF 71 sont là pour ce genre de situations. Ils assurent des permanences téléphoniques préalables aux rendez-vous les mardis et vendredis matin de 9h à 12h, au 03 85 32 88 00.

La prochaine matinale de l’Union Départementale des Associations Familiales de Saône-et-Loire sera organisée le 4 octobre sur le sujet des tutelles curatelles (protection juridique des majeurs, ndlr).

Cristian Todea

 

 

matinale UDAF 71 Mâcon (3).JPG

De droite à gauche sur la photo :

Bernard Desbrosses, président UDAF 71 et Bernard Morey, vice-président UDAF 71

matinale UDAF 71 Mâcon (8).JPG

matinale UDAF 71 Mâcon (13).JPG

matinale UDAF 71 Mâcon (11).JPG

Carine Gardin, réferente sociale du Point Conseil Budget de l'UDAF 71

matinale UDAF 71 Mâcon (15).JPG

matinale UDAF 71 Mâcon (17).JPG

matinale UDAF 71 Mâcon (18).JPG

 

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 et gestes barrières : La préfecture très préoccupée par le relâchement des comportements

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 03 juillet. Elle déplore les nombreuses « attitudes irresponsables ». 24 personnes sont toujours hospitalisées pour covid dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : La baisse de subventions allouées aux écoles sur la table

C'est par une question diverse posée par Delphine Mermet (opposition) en fin de conseil que le sujet a été mis sur la table. Catherine Carle-Viguier a expliqué sa décision. Sa réponse en intégralité.

MACON : 150 personnes à la manifestation pour l'hôpital

manifestation santé Mâcon.jpg
Actualisé - La manifestation a vu la participation de Jacques Asdrubal, médecin-chef des urgences.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid : Un foyer de contamination détecté à Chauffailles

C'est à la suite d'une réunion de famille que des membres ont été testés positifs.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Plus de 59 millions d'investissements au budget primitif 2020

MACON VUE AERIENNE.jpg
Jean-Patrick Courtois s'est dit heureux de trouver un excédent « pour continuer à investir sans emprunter ». Les élus de gauche ont voté contre le budget.

MÂCON : « Le vélo est mon geste barrière » avec Mâcon Vélo en Ville

MACON MVV geste barriere.JPG
L'association organise une nouvelle action de sensibilisation routière à destination des cyclistes et des automobilistes mâconnais le samedi 4 juillet après-midi

MÂCON : Repas convivial de fin d'année à la MJC des Blanchettes

RepasBlanchet.jpg
La MJC a clos le dernier cours de l'atelier poterie-mosaïque contemporaine par un repas partagé.

SAÔNE-ET-LOIRE : Bénédicte Kiehl-Redon, nouvelle commissaire divisionnaire, directrice départementale de la Sécurité publique

BENEDICTE KHIEL REDON2 - 1.jpg
Elle annonce la création d'un centre d'information et de commandement à vocation départemental dans les locaux du commissariat de Mâcon. Rencontre.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Jean-Patrick Courtois annonce une enveloppe de 500 000€ pour la relance économique

Le premier conseil municipal de la nouvelle mandature est réuni ce soir. Au cours de son propos liminaire, en ouverture, le maire a évoqué l’effet coronavirus sur la collectivité et annoncer l’adhésion de la collectivité au Comité National d’Actions Sociales. Retrouvez l’intégralité de son discours.

MUNICIPALES 2020 - 2ème tour : La participation s'effondre en Saône-et-Loire par rapport à 2014

Actualisé à 17h. Elle est à peine plus élevée qu'au 1er tour.

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.

SAÔNE-ET-LOIRE - État d'urgence sanitaire : « Les patrons de discothèques à l'agonie »...

L'UMIH 71, organisation patronale du secteur, alerte préfet et parlementaires dans un courrier adressé au préfet ce vendredi.