lundi 25 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Collage spectacle théâtre.jpg

La Scène Nationale de Mâcon a accueilli en résidence et assure la coproduction d’une création théâtrale signée par les compagnies « Théâtre en Seine »et « L’Oreille interne » qui aura sa première ce jeudi à 20h30.

Le titre de cette pièce, « Les Vivants lézards (Crabe à raie) » est une forme drôle de transcription  (Ndlr : « Les arts vivants (cabaret) ») et exprime bien la manière d’aborder le sujet par ses créateurs, Sophie Renauld (metteuse en scène, auteure et comédienne) et Eric Ferrand (compositeur, metteur en scène et comédien).

« C’est l’histoire de quatre personnages qui racontent l’histoire du spectacle vivant. L’écriture des personnages s’inspire beaucoup de nous même s’il ne s’agit pas vraiment de nous » explique Eric Ferrand.

Lézards vivants (5).JPG

L’argument narratif de départ de notre projet est l’histoire du spectacle sans vouloir la raconter de manière très rigoureuse. Nous avons fait nos choix en laissant de côté des choses importantes de cette histoire, en abordant les moments qui nous offraient le plus d’espace de jeu.

« Il y a plusieurs niveaux de lecture : celui où on évoque les époques, ensuite l’histoire des quatre gens qui fabriquent ce spectacle et le niveau de leurs interactions avec le public. Ensuite, parce qu’il y a un apport musical important, nous sommes dits qu’on peut appeler ça cabaret, même s’il n’y a pas de plumes ni de paillettes. Il y a aussi le côté un peu impertinent comme dans le cabaret. On imagine dans notre spectacle un grand ministère qui propose de l’aide financière pour encourager l’émergence et nous, on embauche des jeunes pour bénéficier de ces aides, tout en évitant de faire de la politique dans nos projets. Ce sont ce type de petites impertinences qui font penser au cabaret » précise Eric Ferrand.

Ces « impertinences » ont une origine dans le présent, avoue Sophie Renauld.

Lézards vivants (2).JPG

Le spectacle vivant c’est un peu dur pour des compagnies indépendantes comme les nôtres et l’âge augmente les difficultés. Les projets sont plus difficiles à monter, nous avons plus de mal à trouver des financements par des partenaires. Nous avons réuni nos forces autour de ce projet pour exorciser et réagir à cette situation. Nous avons choisi de dire les choses comme on les ressent. Plus globalement dans la société, il y a une tendance d’évacuer un peu les vieux pour favoriser l’émergence des jeunes. Notre spectacle y est une réaction joyeuse. 

Le côté esthétique a également de l’importance dans cette création. « Ce qui fait le lien entre toutes les époques, c’est l’impulsion créatrice de l’homme. Nous réinventons les gestes artistiques qui auraient pu avoir lieu à telle ou telle époque. Nous sommes le fil rouge. Nos personnages sont des archétypes d’artistes » déclare Sophie Renauld qui tient quand même à rassurer : « il ne faut pas avoir le Bac pour voir le spectacle. C’est très visuel, il n’y a pas beaucoup de mots. Il y a des citations, quelques extraits de grands textes que les spectateurs pourront lire comme des grands textes ou non. Cela dépendra de leur bagage de connaissances. Même des enfants trouveront, quand même, des références familières. »

Eric Ferrand et Sophie Renauld jouent sur scène à côté de Nicolas Hanny et Hélène Poulain. Le comédien Bernard Cupillard a été coopté dans l’équipe pour assurer l’œil extérieur de la production. Une équipe polyvalente pour des raisons pratiques et artistiques : Hélène est comédienne et assure aussi la régie des lumières pendant le spectacle. Eric joue et assure la régie du son. Nicolas est à la fois comédien et réalisateur des installations du décor. Sophie joue et chante.

Lézards vivants (28).JPG

« Nous voulions que tout se fasse à vue pour montrer les quatre professions du spectacle vivant : comédien, musicien, régisseur son et régisseur lumières » expliquent les auteurs du spectacle.

La première de « Les Vivants lézards (Crabe à raie) » est le couronnement d’un projet artistique particulier, comme l'a déclaré Leïla Tiverné, chargée de communication : « Ce n’est pas tous les jours que la Scène Nationale de Mâcon accueille pendant une période si longue en résidence des compagnies (Ndlr : trois semaines pour la phase finale de production). Un spectacle dont la Scène Nationale de Mâcon est coproducteur. Donc, c’est un vrai soutien à la création artistique. »

 

Cristian Todea

 



Lézards vivants (44).JPG

Lézards vivants (61).JPG

Lézards vivants (83).JPG

Lézards vivants (89).JPG

Lézards vivants (97).JPG

Lézards vivants (118).JPG

Lézards vivants (127).JPG

Lézards vivants (133).JPG

Lézards vivants (136).JPG

Lézards vivants (150).JPG

Lézards vivants (153).JPG

Lézards vivants (163).JPG

Lézards vivants (183).JPG

SAONE-ET-LOIRE : Des idées de sortie pour ce grand week end de l'ascension

SORTIR STEL - 1.jpg
Destination Saône-et-Loire vous propose la liste des sites ouverts à partir du 21 mai.

MÂCON : Le musée des Ursulines ré-ouvre aujourd'hui

L'exposition carte blanche à Vincent Fournier est prolongée jusqu'au 31 janvier

SORTIR EN MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-CLUNISOIS : Que faire ce week end ? L'embarras du choix...

SORTIR_MACONNAIS_BEAUJOLAIS.jpg
Rassemblement de voitures anciennes, projection en avant-première, concerts, expositions, sauts d'obstacles, ateliers et visites en forêt en famille, carnaval à Cluny, football, basket, cinéma,…

MÂCON : Rendez-vous pour la Nuit des idées jeudi soir à la MJC de l'Héritan

Et deux autres rendez-vous cette semaine à la MJC.

ART DE VIVRE : Le Salon Essentiel se tient tout le week end à Bourg-en-Bresse

SALON ESSENTIEL BOURG 20201 - 1.jpg
Publi-information - Tout le programme de ces trois jours à découvrir

GALERIE MARY ANN : Vernissage en musique pour le mosaïste bois Jean-Luc Mérigot

Jean-Luc Mérigot.jpg
Jean-Luc Mérigot expose pour la première fois à Mâcon. C’est la galerie Mary Ann qui accueille ses œuvres, des mosaïques faites avec des découpes de bois de bout.

SORTIR EN MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-CLUNISOIS : Que faire ce week end ? L'embarras du choix...

SORTIR_MACONNAIS_BEAUJOLAIS.jpg
Contes et légendes à l'abbaye de Cluny, expos, visites et ateliers en famille, patinoire à Mâcon, dernier jour de Tables en fêtes et du village de Noël, spectacles, salon du disque et de la BD, marché aux puces...

CLIN D’ŒIL : Un Noël musical avec Holy Holly

holy Holly quatuor mâconnais (9).JPG
Nelly Meyer, Marie Clop et Lionel Reboux offrent ce weekend des concerts de rue dans le centre-ville de Mâcon.

MACON - Semaine humanitaire : Des rencontres et des ventes solidaires à la MJC de l'Héritan

Semaine solidaire 2019 Macon.jpg
Le Collectif des solidarités a inauguré lundi soir la Semaine Humanitaire.

MÂCON : Révolutions, le concert magistral de retour le 30 novembre

Revolutions (2).JPG
Le Concert Révolutions présenté en clôture des commémorations du 150ème anniversaire de la mort de Lamartine en juin dernier sera joué une seconde fois samedi 30 novembre.

EXPO : La 2e édition de Natur’Varennis est lancée !

NATUR'VARENNIS _ FESTIVAL PHOTO_17.JPG
Vernissage, ce vendredi soir, de la 2e édition du festival de photographie nature organisé par le club photo de Varennes-lès-Mâcon. A découvrir tout le week-end à la salle communale.

MÂCON : Le Musée des Ursulines à la conquête des sommets

vernissage alpin musée ursulines.jpg
Ce sont les sommets alpins vus par des artistes français, suisses et italiens qui composent la nouvelle exposition présentée au Musée des Ursulines.

LUGNY : La cave coopérative vous ouvre ses portes ce week end

CAVE LUGNY PO2019.jpg
Publi-information - Mise en route de la chaîne de dégorgement ; découverte du nouvelle crémant de Bourgogne Sainchargny Ice Flow