Yamakasi_Mâcon_1711208_0005.jpg

Rencontre avec Max et Hugo, deux lycéens de 15 ans adeptes du yamakasi, ou l’art du déplacement.

 

Au hasard des rues de Mâcon, on fait parfois de drôles de rencontres. Samedi après-midi, du côté du conservatoire, deux jeunes gens montés sur ressorts se filmaient en train de réaliser des acrobaties plutôt impressionnantes.

Intrigué, je m’approche et j’apprends qu’ils s’appellent Max Joly et Hugo Joubert-Laurencin, qu’ils ont quinze ans tous les deux, qu’ils sont lycéens et qu’ils pratiquent le yamakasi.

Le yamakakoi ? Yamakasi, ou l’art du déplacement. Une discipline qui consiste à utiliser l’environnement urbain pour réaliser des figures acrobatiques.

Max et Hugo ont découvert cette discipline il y a 3 ans, notamment grâce au film “Yamakasi” d’Ariel Zetoun et Luc Besson sorti en 2002, mais surtout grâce aux nombreuses vidéos qui circulent sur internet, toutes plus vertigineuses les unes que les autres, avec parfois des sauts d’un immeuble à l’autre ! Mais les deux amis n’en sont pas encore là et ne sont pas des têtes brulées. Au contraire, ils savent que leur sécurité dépend d’un entraînement exigeant et progressif, quasi quotidien, mais aussi d’une parfaite conscience des dangers auxquels ils s’exposent.

Petite précision : je n’ai pas essayé de les imiter !

David D.

 

 

Yamakasi_Mâcon_1711208_0001.jpg

Yamakasi_Mâcon_1711208_0002.jpg

Yamakasi_Mâcon_1711208_0004.jpg

Yamakasi_Mâcon_1711208_0007.jpg

Hugo et Max