mercredi 23 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • JEPMACON SEPT2020 - 1.jpg

TGI_MACON.jpg

A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

La juge a épargné au tribunal l’énumération de ses condamnations, précisant tout de même qu’il est encore sous le coup d’un sursis mise à l’épreuve pour conduite sans permis par jugement en date du 27 septembre 2017. Il avait auparavant proféré des menaces de mort à l’encontre des agents du bailleur social, chez qui il est locataire. Le SME cours jusqu’en 2020.

« Il n’est pas violent, n’a jamais eu d’accident », défendra son avocat… mais il s’est rendu coupable d’outrage à treize reprises ! Et le nombre de conduites sans permis s’élève à six. Il lui est également reproché un port d’armes, une serpette et une bombe lacrymogène.

Le contrôle du 24 janvier le conduira jusqu’en garde à vue. Trop c’est trop. La procureure ordonne la comparution immédiate. 

Que faisait-il donc dans la voiture de sa compagne ce jeudi ? Il se rendait à son domicile en centre-ville pour « sauver du matériel » explique-t-il. Il est sous le coup d’une procédure d’exclusion de son logement social pour des arriérés et outrages. Les agents sont d’ailleurs traités de collabo en pleine audience. « Je suis en colère » tente-t-il de se justifier. « Je sais, j’ai fait des erreurs, mais j’ai été traité lamentablement par les agents et par l’huissier qu’ils ont envoyé. Je venais en urgence récupérer du matériel de plusieurs milliers d’euros. Je n’avais personne pour me conduire. » En somme, il s’est jeté dans la gueule du loup. 

Face tribunal, il tient des propos racistes à l’endroit de certains habitants du centre-ville, estimant qu’on ne vit plus en sécurité dans ce coin de la ville. Il sera recadré fermement par la juge, qui ne saurait tolérer de tels propos dans l’enceinte du tribunal. Ça fait beaucoup… 

 

La procureure requiert 18 mois de prison dont 6 avec sursis, mandat de dépôt, révocation du sursis mise à l’épreuve et amende pour port d’armes.

Malgré une longue plaidoirie pour tenter de convaincre le tribunal que c’est l’obtention du permis de conduire qui peut le sortir de cette spirale infernale. En vain.

Notre homme de 64 ans a été déclaré coupable et écope de 4 mois de prison ferme et révocation du sursis. C’est donc 12 mois qu’il passera à Varennes-le-Grand.

Il devra également s’acquitter de deux amendes de 50€ pour le port de la serpette et de la bombe lacrymogène.

Rodolphe Bretin

 

MÂCON : Un SDF s'en prend violemment à deux personnes en l'espace de 12 h

AGRESSION MACON SDF.jpg
Actualisé : Jugé en comparution immédiate ce lundi, il a été reconnu coupable et maintenu en détention. Présenté au tribunal une 1ère fois le 20 juillet, il avait demandé un délai pour préparer sa défense.

TRIBUNAL DE MÂCON : Des hématomes causés par des coups ou pas ?…

C’est la question qu’a dû trancher le tribunal ce lundi, avec un prévenu qui comparaissait sous escorte, accusé d’avoir frappé sa compagne, en situation probable de vulnérabilité, à savoir probablement enceinte de deux mois, et qui s’est retrouvée avec 4 jours d’ITT.

FLEURVILLE : Coup de feu, fuite, accident, outrages et menaces de mort...

Un des protagonistes a comparu ce mercredi au tribunal correctionnel de Mâcon.

MÂCON - Violences sur l'esplanade Lamartine : Les policiers durement pris à partie, à 5 contre 40 !

BAGARRE MACON 30082020 - 1.jpg
Dans la nuit du 29 au 30 août dernier, vers 1h30, une rixe éclate entre plusieurs jeunes sur l’esplanade Lamartine à Mâcon. Lors de leur intervention pour calmer tout le monde, les forces de l’ordre sont confrontées à une quarantaine de personnes et essuient insultes et violences… Deux policiers sont blessés. Récit de l'audience au tribunal ce mercredi.

MÂCON : Il met le feu devant le commissariat et prend la fuite

COMMISSARIAT_MACON.jpg
Actualisé : L'incendiaire a été placé en détention provisoire dans l'attente de son jugement.

MÂCON : Violente bagarre sur l’esplanade, deux policiers blessés

BAGARRE MACON 30082020 - 1.jpg
La fin de soirée a sérieusement et fâcheusement dégénéré dans le centre-ville de Mâcon dans la nuit de samedi à dimanche. À voir, la vidéo d'une témoin de la scène. Deux individus ont été interpellés, placés en garde à vue et écroués. À l'origine, une tournée non réglée ? ACTUALISÉ : Prison ferme pour les deux prévenus.

MÂCONNAIS : L’OTV pour des vacances en toute tranquillité !

MACONNAIS OTV 2020 1.JPG
Vous partez quelques semaines de vacances, l’été ou tout au long de l’année ? Ou vous vous absentez juste le temps d’un long week-end ? Pensez à l’Opération tranquillité vacances (OTV). Parce que vacances c’est surtout synonyme de détente, pas de stress ni de crainte…

MÂCON : Violence envers un médecin urgentiste et menaces de mort avec un rasoir de barbier aux Charmilles

TGI_MACON.jpg
L'individu, polytoxicomane, et a été jugé ce mercredi en comparution immédiate.

CHARNAY : Choquant et scandaleux !

MOUSTIQUE TIGRE REPLONGES - 1 (1).jpg
Actualisé : une autre, pas mal non plus, à Mâcon...

VINZELLES : Il recule volontairement dans la foule en voiture et fait de nombreux blessés !

VINZELLES MYBEERS VOITURE FOLLE.jpg
RÉACTUALISÉ ce 11 août : Rétablissons la justesse de l'information.

SÉCURITÉ ROUTIÈRE : 15 infractions liées à l’alcoolémie et 2 aux stupéfiants dans le département

SECURITE ROUTIERE controle 0820 2.jpg
La nuit dernière, une vaste opération de contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants a été menée sur l’ensemble des routes du département.

SANCÉ : Il menace ses parents, insulte les policiers et retourne en prison

TGI_MACON.jpg
Le 24 juillet dernier, les policiers interpellent un homme de 47 ans, à Sancé, suite à une plainte déposée dans la journée par son père.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un important dispositif de pompiers mobilisé après plusieurs départs de feux à Saint-Martin-sous-Montaigu

Incendie_StMartinsousMontaigu_InfoChalon_0001.jpg
Plus de 60 pompiers mobilisés au plus fort de la journée. Un drone engagé pour mieux diriger les équipes.

CHALON-SUR-SAÔNE : Une fusillade fait un mort et 2 blessées graves

10312_1_full.jpg
Les faits se sont déroulés sur le plateau Saint-Jean. L'auteur de l'assassinat se serait donné la mort. La femme de la victime et sa fille de 21 ans sont gravement blessées.

MÂCON : Pour un « regard en croix », une double fracture à la mâchoire !...

C'est ce qui est arrivé à un jeune livreur de pizzas le 21 mai dernier. « Son agresseur est revenu à la charge samedi, deux mois après » indique des membres de sa famille, qui alertent en même temps sur une montée de la violence à Mâcon cet été. Un phénomène confirmé par la police.