jeudi 16 juillet 2020
  • MACON PREND SES QUARTIERS ETE 20203 - 1.jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0003.jpg

Fissures dans les murs, carrelages cassés, terrasses qui s’affaissent, fenêtres qui ne ferment plus, plafonds lézardés… tel est le constat amer que font, depuis 2017, les habitants du Clos Méziat, un lotissement de La Chapelle-de-Guinchay.

En cause, selon toute vraisemblance, deux étés caniculaires et particulièrement secs qui induisent un phénomène de dessiccation des argiles dont les mouvements de retrait (en période sèche) et de gonflement (après des épisodes pluvieux) provoquent des désordres au niveau du bâti (voir schéma ci-dessous). Des dégradations qui nécessitent des réparations souvent onéreuses que les assurances ne prennent pas en charge. « Seule la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour sécheresse / réhydratation des sols nous ouvrira des droits à indemnisation » nous confie Fabienne, une des sinistrées.

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0022bis.jpg

 Schématisation de la dessiccation des sols argileux en période sèche. Source : BRGM

Déjà en 2017, dès les premières fissures constatées, certains résidants du Clos Méziat ont déposé un dossier en mairie en vue d’une reconnaissance de la commune en état de catastrophe naturelle par les pouvoirs publics. Las, l’Etat a rejeté la demande en raison d’une « présence de sols sensibles à l’aléa sécheresse et réhydratation des argiles [qui] n’est pas suffisamment avérée sur la commune » et suite à la remise du rapport de Météo France qui n’a pas démontré le caractère anormal de la sécheresse. Pourtant, les dégâts sont là et ont même empiré au cours de l’été dernier. C’est pourquoi Fabienne a pris son bâton de pèlerin pour encourager les résidants à constituer de nouveau un dossier. « J’en ai déposé 14 en mairie qui les a transmis à la Préfecture » nous précise-t-elle.

Du côté des services de la mairie, où deux autres dossiers ont été déposés par des Chapellois habitant d’autres secteurs de la commune, on admet volontiers que l’aléa climatique a joué un rôle majeur dans les dégradations constatées au Clos Méziat. Mais on émet aussi l’hypothèse de l’absence d’études de sols (non obligatoires) préalables à la construction des maisons et par conséquent des fondations qui ne seraient pas dimensionnées pour absorber le phénomène de gonflement des argiles. Néanmoins, on nous assure que la mairie va lancer prochainement une communication pour inciter les habitants concernés à se manifester afin d’accroitre les chances que l’état de catastrophe naturelle soit reconnu.

Chacun, au Clos Méziat, espère que la décision leur sera favorable et que la météo sera plus clémente l’été prochain. Seul point positif de l’évènement, de l’aveu même des personnes rencontrées : il a permis un rapprochement entre les voisins qui se sont mobilisés et qui ont appris à se connaître !

 

David D.

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0016.jpg

Une partie des résidants du Clos Méziat mobilisés

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0004.jpg

Les carrelages de la terrasse se fendent les uns après les autres

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0005bis.jpg

Fabienne Deguine devant son mur fissuré en 2 endroits

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0006.jpg

A gauche, une fissure apparue en 2017, à droite une fissure apparue en 2018. "Il y a 2 ans, la fissure de gauche était aussi étroite que celle de droite" nous assure Mme Deguine, signe que le phénomène empire.

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0002.jpg

La même façade en 2013 : aucune fissure n'est visible. Source : Google

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0007.jpg

Mme Deguine relit le courrier de la Préfecture motivant le refus de la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle suite aux dégâts de l'été 2017.

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0008.jpg

Chez M. Martinez, les dégâts se concentrent essentiellement dans la chambre. Les murs et le plafond sont lézardés.

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0009.jpg

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0010.jpg

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0011.jpg

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0012.jpg

L'épaisseur de mastic donne une bonne idée du jour qui s'est créé sous la fenêtre.

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0013.jpg

Les fissures sont rebouchées avec les moyens du bord pour éviter les infiltrations d'eau qui aggraveraient le phénomène.

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0014.jpg

En été, ce portail ne peut plus être fermé en raison des mouvements qui touchent les murs qui le soutiennent.

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0015.jpg

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0017.jpg

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0018.jpg

Chez M. Vecco-Garda

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0021bis.jpg

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0019.jpg

Chez M. Herpin

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0020.jpg

Sécheresse_LaChapelle_28012018_0001.jpg

Carte de l'aléa retrait-gonflement des sols argileux en Saône-et-Loire (source : BRGM)

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : « On a vu ce soir un monde qu’on n’a pas envie de voir ! » a attaqué Patrick Monin

Le maire d’Azé en avait gros sur le coeur ce soir. Il a exprimé, en toute fin de conseil, sa déception avec des propos sans détour. « Je suis un progressiste, je n’ai pas de leçon à recevoir de vous » a répondu Jean-Patrick Courtois. La passe d’armes en détail.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Jean-Patrick Courtois réélu à la présidence de l'Agglomération

JEAN PATRICK COURTOIS PRESIDENT MBA2020 - 1.jpg
Le conseil a procédé ce soir à l'élection du président et des vice-présidents, au Spot. A voir : les noms et les attributions des 15 vice-présidents et vice-présidentes.

CHÂNES : L'association Top dance rend hommage à son président défunt

TOP DANCE CHANE PRESIDENT CHRISTIAN PERRIN - 1.jpg
L'association vous donne rendez-vous fin août. Chronique d'une petite association en milieu rural qui a vécu une année bien compliquée.

MACON - 14 juillet : La fête nationale célébrée sans faste cette année

fête nationale 2020 Mâcon.jpg
Une cérémonie au monument aux morts du square de la Paix a remplacé ce jour le traditionnel défilé militaire et le feu d’artifices.

SOLIDARITÉ : La Fondation groupe EDF lance son Fonds de Solidarité Covid-19

Il est doté d’un million d’euros « pour soutenir les plus démunis, pour favoriser le retour à l’école et à l’emploi mais aussi participer à un nouveau modèle de société plus durable et solidaire. » Les associations peuvent déposer une demande.

BOURGOGNE : Une rave party s'est installée dans la Nièvre

RAVE BOURGOGNE.jpg
La Préfecture de la Nièvre parle de 5 000 teufeurs. L'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale a été engagé.

RÉGION : La commission permanente affecte 102 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté

Le détail des subventions accordées par secteur par le Conseil régional

Covid-19 - aide et soins à domicile : Le Réseau APA dresse son bilan en Saône-et-Loire

L’ASSAD de Mâcon, l’ASSAD Val-de-Saône et Domisol ont fait face à la crise du COVID et reprennent progressivement leur rythme de croisière. Membres du Réseau APA, ces trois associations à but non lucratif d’aide et de soins à domicile ont unis leurs forces pour tenir au mieux la première ligne.

MÂCON : À la rencontre d'Antoine Poirier, guide œnotouristique

APoirier (3).jpg
Antoine Poirier, originaire de la côte chalonnaise, est guide œnotouristique. L'année dernière, il a créé sa société spécialisée dans les visites du Beaujolais et du Mâconnais à la découverte du vignoble. Témoignage.

PRISSE - Théâtre : "Un malade imaginaire !", d'après Molière, le 17 juillet

Moliere 1.jpeg
Molière prend un coup de jeune ! Un spectacle à ne pas manquer, proposé par la MJC de l'Héritan et l'Atelier Théâtre Adulte de Prissé.

COVID-19 : Le virus circule toujours en Saône-et-Loire

Covid190001.jpg
14 personnes toujours hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

SAONE-ET-LOIRE : Le conseil départemental attribuera une prime covid aux « aides à domicile » à la fin de l’année

Le Département va se substituer à l’Etat pour que les « aides à domicile » ne soient pas les oubliés !

ROMANÈCHE-THORINS - Touroparc zoo : Julien, Ludovic et Christophe, trois soigneurs animaliers passionnés !

Soigneur.jpg
macon-infos est allé à la rencontre de trois soigneurs animaliers du zoo Touroparc pour en savoir plus sur leur métier et partager leur quotidien. Une immersion au cœur de cette belle et intéressante profession. Reportage.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : 143 personnes testées positives depuis le 11 mai

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 08 juillet - Les chiffres covid du jour. Toujours 19 personnes hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire