lundi 6 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

 Image 2  _ RABHI CONFERENCE.jpg

Debout pendant une heure et demi, devant 1 100 personnes réunies dans la salle de la Verchère à Charnay, Pierre Rabhi a défendu mercredi soir les valeurs de sa vie et surtout la mobilisation qu'il attend de chacun pour que la planète soit plus respectée et le monde plus équitable.

Il est certain que Pierre Rabhi a connu des bouleversements dans sa vie. Natif d'Algérie, perdant sa mère à 4 ans, élevé ensuite par une famille française, il a constaté très tôt la modification de son pays d'origine par la découverte du charbon qui a transformé la vie de leur communauté d'agriculteurs vivant dans une oasis.

Une destinée avec des ambigüités culturelles qui le feront s'interroger sur les divisions du monde et les divergences de l'humanité.

Après quelques années dans la banque et le monde industriel, il décide, avec sa femme, de s'installer dans une ferme, et c'est grâce aux banques qui leur disaient que leur projet n'était pas rentable qu'ils trouveront leur première valeur : ne pas vivre pour gagner de l'argent mais pour respecter la nature.

Il deviendra un des pionniers de l'agroécologie. "La terre ne nous appartient pas, dit-il, c'est nous qui lui appartenons. On ne doit prélever que ce dont on a besoin. Si on avait gardé cet axe, la planète ne serait pas là où elle en est. Ce qui pose problème, c'est la croissance économique qui ne met aucune limite à l'accaparement. On épuise les ressources, ceux qui ont de la finance accaparent les biens alors que ça ne leur appartient pas".

"Comment organiser l'équité du monde entre les damnés de la terre qui ne mangent pas à leur faim et ceux qui jettent ? Il ne devrait pas y avoir d'humanitaire poursuit-il, juste de l'humanisme. il faut sortir de la croissance infinie, les milliardaires arrivent à mettre un système en place pour amener chacun de nous à participer à leur enrichissement.

Son expérience dans sa ferme des Cévennes l'a ensuite conduit à partager ce qu'il avait appris de la nature : aider les pays d'Afrique en leur proposant une agriculture biologique et non chimique : "On leur apprenait à être des exploitants agricoles, mais pas des paysans respectueux de la nature".

Une grande partie de l'exode paysan est dû, selon lui, au système qui a mis l'argent à la place de la vie : "Il ne faut pas dépasser un certain seuil pour ne pas se trouver pris dans un engrenage".

Toutes ces expériences ont fondé la démarche que Pierre Rabhi défend inlassablement à travers le monde. Ecrivain, philosophe, conférencier, il a initié de nombreux mouvements pour la défense de la planète : carnet d'alertes pour lutter notamment contre les semences OGM ; mouvement Colibris, fondé sur la sobriété et le partage ; lutte pour que l'écologie soit apprise dès l'école primaire ; mouvement Terre et Humanisme pour transmettre les valeurs de l'agroécologie et de nombreux livres sur tous les thèmes développés.

"L'écologie ne doit pas être un mouvement politique mais une conscience. Il faut une mobilisation forte pour que l'humanité puisse survivre". Une conférence que les spectateurs présents hier ont longuement applaudie.

La conférence était organisée par l'association clunisienne ACS au carrefour des arts et des sciences, qui une fois par mois propose des conférences dans le domaine artistique ou scientifique afin d'établir des passerelles entre les sciences et les arts.

Danièle Vadot

 

 

 

 

Image 3  _RABHI CONFERENCE.jpg

 

 

 

 

Coronavirus - Covid-19 : 65 décès en Saône-et-Loire depuis le 12 mars

CARTE COVID.jpg
Actualisé - C'est 2 de plus en 24h. Le point complet de la jounrée du 05 avril avec le communiqué de l'ARS. A voir aussi, les cartes qui permettent de comparer la situation en Saône-et-Loire par rapport au reste de la France.

CORONAVIRUS - Covid-19 : FO Services publics et de santé porte plainte contre X

Derrière le X, c'est l'Etat qui est visé bien sûr.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les 2 millions de masques commandés par la Région n'arriveront pas !

MASQUES BFC 5AVRIL.jpg
Ils ont été réquisitionnés par l'Etat. Un communiqué de la Région est tombé 22h14... Marie-Guite Dufay, sa présidente, demande à l'Etat «une répartition des masques plus équitables» et parle de «confiscation» !... Elle va saisir le ministre de la Santé.

CORONAVIRUS : 18 morts de plus en Bourgogne-Franche-Comté à l'hôpital, 31 personnes de plus sont rentrées chez elles

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé - L'ARS annonce dans son communiqué du jour 341 décès à l’hôpital depuis le 12 mars et 224 en établissements médico-sociaux depuis le 19 mars. C'est deux morts de moins ces dernières 24h en milieu hospitalier.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les Régions Grand-Est et BFC allient leur force pour commander 4 millions de masques

2 millions de masques devraient être livrés lundi pour la Bourgogne - Franche-Comté.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour. ACTUALISÉ : Le ministre a donné son feu vert.

CONCOURS : Écrivez une Nouvelle en ces temps de confinement

Le 17 janvier avait eu lieu le lancement, par le Village du Livre de Cuisery, de la 15ème édition de son concours de Nouvelles sur le thème :

SAÔNE-ET-LOIRE : Grossesse et accouchement, les sages-femmes vous disent comment ça se passe pendant la crise sanitaire

ACCOUCHEMENT.jpg
De nouvelles dispositions entrent en vigueur dans le cadre de l'épidémie de covid 19 par un nouveau décret paru le 31 mars. Le conseil de l'Ordre des sages-femmes de Saône-et-Loire détaille également les recommandations du Collège des gynécologues obstétriciens de France.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis-à-vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.