Depuis une semaine, les arrêts maladies se multiplient dans l'équipe pédagogique.

Joint par téléphone, le directeur académique des services de l'Education nationale Fabien Ben, nous indique que sept enseignants remplaçants ont été envoyés à l'école ce lundi matin, soit près de la moitié de l'effectif de l'école.

Cause de cette situation exceptionnelle : des problèmes relationnels lourds entre les enseignants et la directrice de l'école, qui a été elle-même en arrêt pendant plusieurs mois. Son retour est tout récent.

Fabien Ben a indiqué qu'une enquête administrative allait être diligentée pour faire toute la lumière sur le malaise profond qui mine cette école.

Le Conseil d'école, qui devait se tenir ce lundi soir, est reporté à la semaine prochaine, à la demande de l'inspecteur d'académie, qui a reçu des parents délégués vendredi dernier.

« La première réponse des services était d'assurer la continuité du service public, ce qui est chose faite » a-t-il dit ce lundi matin. « Nous sommes allés chercher des remplaçants jusqu'à Chalon. »

« La seconde est de garantir la sécurité morale de la directrice, ainsi que celle des enseignants.tes qui, pour le coup, sont en arrêt. Donc pas de risque immédiat » a-t-il ajouté.

« Je serai présent au conseil d'école pour expliquer ce que les services de l'Education nationale vont faire. Nous devons conduire un travail d'apaisement rapide, dans l'intérêt des élèves et des personnels. »