Aviron1.jpg

Les Régates mâconnaises ont accueilli ce week-end le championnat de France scolaire au bassin Dubreuil à Mâcon.

1200 rameurs, venant de grandes écoles, d'universités, ds lycées et de collèges de tout l'Hexagone étaient en compétition ce samedi pour les qualifications aux finales qui se sont jouées ce dimanche après-midi. Deux bateaux du lycée Lamartine sont d'ores et déjà qualifiés en finale A : le 4 Filles et le 8 Mixte. Rappelons que le lycée Lamartine est triple Champion de France depuis 2016.

« Cela fait huit ans que nous sommes dans les podiums du Championnat de France en indoor et outdoor, précise Jacques Doussot, directeur de l'organisation. Le Lycée Lamartine fait figure de proue des championnats de France. »

L'organisation de Mâcon représente 90 bénévoles regroupés autour du Président Bernard Rey, avec une technicité de haut niveau. L'impact économique local est important. Avec les trois organisations, à savoir, les Championnats de France, les Régates Internationales de Mâcon en juin, et les Championnats d'organisation du Sud Est, cela représente 30 000 nuitées d'hôtellerie, sans compter la restauration. C'est une culture mâconnaise.

« Le club d'aviron existe depuis 1873, c'est le plus ancien club de Mâcon, avec 760 licenciés sur toutes les pratiques sportives : la compétition pratiques scolaires, loisirs, handicap, sport santé, sport de quartiers. C'est une richesse pour la ville de Mâcon et le bassin mâconnais » ajoute le directeur.

À partir d'aujourd'hui, c'est le premier couvercle d'une série d'organisations prévues à Mâcon. C'est un agent économique important. C'est aussi une équipe d'amis, de parents, proches de l'aviron puisqu'une centaine de personnes travaille sur cette organisation. Pourquoi être organisateur ? Le premier élément, c'est que cela permet à la presse de parler des Régates mâconnaises, nous sommes dans les trente premiers clubs français. Mais ça permet également de mentionner nos partenaires économiques et de montrer la qualité de nos prestataires. C'est donc toute une économie. Nous avons avec nous une autre association, que je préside également, et qui est le Centre Omnisport de Mâcon qui a le mérite d'avoir un pôle de restauration et un pôle hôtelier. C'est une forme d'entreprise. Il y a le sport mais pas que. L'aviron est un sport exigeant.

Bernard Rey

 

Retour en images sur cette première journée.

M.A.

 

AvironF (26).JPG

Jacques Doussot, Bernard Rey & Maurice Broquet, trésorier

AvironF (1).JPG

Photos : M.A.

AvironF (2).JPG

AvironF (3).JPG

AvironF (5).JPG

AvironF (6).JPG

AvironF (7).JPG

 AvironF (8).JPG

AvironF (9).JPG

AvironF (11).JPG

AvironF (12).JPG

AvironF (15).JPG

AvironF (19).JPG

AvironF (20).JPG

AvironF (23).JPG

AvironF (24).JPG

AvironF (25).JPG