Résistance (3).JPG

Jean-Louis Andrès, maire de Charnay-les-Mâcon, accompagné d'élus et d'anciens résistants, a célébré la journée nationale de la résistance ce lundi, place du Souvenir et de la Paix.

Il a débuté la cérémonie par la lecture du message de Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, avant d'observer la minute de silence, suivie de la Marseillaise entonné par l'assemblée.

 

Il est des journées qui font l'histoire d'une Nation, qui nourrissent son espérance et bâtissent son avenir. Le 27 mai 1943, dans Paris occupé où flottait la bannière à croix gammée, le Conseil National de la Résistance tenait sa première réunion.

Ce jour là la France avait rendez-vous avec le meilleur d'elle même. L'union de la Résistance était réalisée, la renaissance de l'unité républicaine et des libertés fondamentales était préparée.

C'est bien ce jour là que la « Résistance » a prit sa majuscule. C'est bien ce jour là que les Français sont devenus la Résistance française. C'était il y a soixante seize ans et malgré le temps écoulé, la reconnaissance de la Nation ne faiblit pas. Notre gratitude va à toutes les femmes et à tous les hommes qui ont résisté, qui ont pris des risques, qui ont souffert ou qui ont perdu la vie. Nous leur rendons hommage.

Les valeurs qui ont guidé les résistants doivent toujours nous inspirer. Hier comme aujourd'hui, l'esprit de la Résistance est une boussole pour la France.

Geneviève Darrieussecq

 

Un dépôt de gerbe au monument aux morts a clos la célébration.

M.A.

 

Résistance (1).JPG

Photos : M.A.

Résistance (2).JPG

Résistance (4).JPG

Résistance (6).JPG

Résistance (9).JPG

Résistance (10).JPG

Résistance (11).JPG