mardi 16 juillet 2019
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg
  • Pub-web_TDF_410x270px.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg

AG Aile Sud Bourgogne Macon.jpg

La première Assemblée générale d’Aile Sud Bourgogne a eu lieu ce mercredi, en présence de son personnel et de ses collaborateurs.

Les coordonnateurs des trois pôles d’action de cet organisme d’insertion professionnelle (Aile Sud Bourgogne est née de leur fusion en janvier 2018) ont ainsi pu présenter les résultats de leur travail, ainsi que les profils des publics accompagnés.

La Mission locale

Le pôle Mission Locale s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans et a pour objectif l’insertion et l’orientation des jeunes qui recherchent un emploi, une formation, un soutien ou un conseil. Ce pôle a trois sièges, à Mâcon, Cluny et Tournus. En 2018, 651 jeunes se sont inscrits pour la première fois pour bénéficier des différents types d’accompagnements de la Mission locale, portant le nombre total de jeunes accompagnés à 1778 personnes.

AG Aile Sud Bourgogne 2019 (27).JPG

François Préau, responsable du Pôle Mission Locale, parle d’une baisse de 10% du nombre de jeunes accompagnés par rapport à 2017, ce qui coïncide avec « une baisse des équivalents temps pleins dédiés à l’accompagnement. Cette baisse du nombre de jeunes accompagnés fait partie de nos préoccupations et nous pensons à de nouveaux dispositifs d’accompagnement" a-t-il précisé.

Parmi les jeunes ayant poussé pour la première fois la porte de la Mission locale, 31% d'entre eux sont de jeunes mineurs (25% en 2017), 51% des jeunes entre 16 et 18 ans et 17% des jeunes entre 22 et 25 ans.

Près de 70% de ces jeunes n’ont pas de moyens de locomotion et 93% sont célibataires, 13% proviennent des quatre quartiers prioritaires de Mâcon, 70% n’ont pas le baccalauréat et la moitié d’entre eux n'est pas diplômée. Près de la moitié n’habitent plus chez leurs parents et se confrontent donc à des problèmes de logement

Quelque 106 jeunes ont bénéficié d'un accompagnement intensif et global, combiné à une allocation mensuelle, à savoir le dispositif « Garantie Jeunes ». Deux autres dispositifs nationaux d’accompagnement ont rassemblé quelque 615 jeunes en 2018.

Plus de 60% de ces jeunes cherchaient du travail et ont pu accéder à des formations et à du soutien dans la mise en place d’un projet professionnel. Le plus souvent, ces derniers connaissaient également des problèmes de mobilité, de santé et de citoyenneté. Les stages en entreprises sont un outil central pour la Mission locale, avec 387 jeunes bénéficiaires sur les 453 entrés en situation professionnelle en 2018), qu'elle entend poursuivre. Les parrainages de jeunes, les 10 jours pour l’emploi et le coaching vers l’emploi des jeunes femmes diplômées sont des dispositifs qui ont fait leur preuve et qui seront également développés.

Parallèlement à ces dispositifs, un grand projet va démarrer dès le mois prochain, pour une durée de 18 mois, avec un financement de l’Union européenne. Il s'agit du repérage de jeunes en difficultés, ne bénéficiant d'aucun soutien, situés en zone rurale (124 communes concernées) et en quartiers prioritaires, en vue de les intégrer dans les divers dispositifs d'accompagnement de la Mission locale.

Le pôle PLIE

Thierry Payet, le nouveau directeur général d'Aile Sud Bourgogne, a présenté l'activité du pôle Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi en 2018. PLIE regroupe les partenaires et les acteurs locaux pour une meilleure efficacité en matière de mise en relation des besoins et des demandes du territoire pour l'accès à l'emploi des personnes adultes rencontrant des difficultés particulières d'insertion.

AG Aile Sud Bourgogne 2019 (57).JPG

Quatre personnes référentes de parcours (3 sur Mâcon et une sur Tournus)  ont accueilli 297 personnes en 2018. 47% était bénéficiaires du RSA, soit 6% de plus que l’année précédente. Grâce au PLIE, 33 d'entre elles ont suivi des formations qualifiantes ou non qualifiantes, 102 ont décroché des CDD courts ou en missions d'intérim et 32 des contrats aidés. 72 personnes ont bénéficié d'un accompagnement à l’emploi et l'élaboration d'un projet professionnel, 50 ont participé à des jobs datings, des forums de l’emploi, des entretiens d’embauche. Cet accompagnement a eu pour résultat de permettre à 69 jeunes de décrocher un contrat de travail ou une formation de plus de 6 mois ou encore de créer son entreprise. 15 personnes ont bénéficié d’aide financières à l’insertion professionnelle, généralement pour avoir le permis ou un abonnement SNCF, une aide à la location de voiture ou une formation en anglais.

Par ailleurs, 27 véhicules (voiture, scooter, véhicule sans permis) ont été loués à Mâcon, Cluny et Tournus, via la plateforme mobilité, un service de location, accessible sur prescription d’un référent afin de permettre aux bénéficiaires de se déplacer du domicile au lieu de travail. 105 bénéficiaires ont été enregistrés pour un total de 5901 jours de location.

Le pôle CLLAJ

Le comité local pour le logement autonome des jeunes a pour but de favoriser l’accès au logement des moins de 30 ans, salariés, demandeurs d’emploi, apprentis, stagiaires, étudiants... Le CLLAJ dispose d'un parc, composé de logements en sous-location (studios, T2) ainsi que de logements en sous-colocation (chambres meublées en colocation). IL travaille avec un réseau de propriétaires privés et bénéficie d'accords avec des agences immobilières permettant de faciliter l'accès au logement à frais réduits.

Sur les 575 jeunes reçus en 2018, la moitié avaient des ressources mensuelles inférieures à 500 euros ou étaient sans ressources. Il s’agit principalement de jeunes célibataires de 18 à 21 ans (l’âge des demandeurs baisse de plus en plus), en situation de logement transitoire ou hébergés temporairement chez des amis, etc. 23% sont des demandeurs d’emploi, 20,3 % sont étudiants (Français ou étrangers), 17,4 % ont un emploi précaire et 15,6 % sont des alternants.

Des profils qui demandent un accompagnement plus important et ce dans un contexte de sous-effectifs au CLLAJ, comme a tenu à le préciser Vanessa Baudrand, coordinatrice du pôle CLLAJ.

AG Aile Sud Bourgogne 2019 (43).JPG

Parmi les 163 jeunes logés en 2018 (146 en 2017), 46 viennent d’autres départements, 70% ont des ressources inférieures au seuil de pauvreté, 85% inférieures ou égales au SMIC. 32 étudiants en médecine sont logés en colocation.

Le taux d’occupation moyen du parc du CLLAJ (avec 70 places en logements, essentiellement à Mâcon, dont une quarantaine de places de colocation) était en 2018 de 87,2%, soit une baisse par rapport aux années précédentes, en raison des travaux de rénovation.

Vanessa Baudrand a annoncé la possible mise en place, avec le pôle Mission locale, d’un projet d’hébergement spécifique pour les jeunes pouvant bénéficier du dispositif « Garantie jeunes », avec un accès à la colocation, une sécurisation des financements et un accompagnement spécifique pour favoriser l’accès aux droits. "Nous souhaitons également favoriser l’hébergement des alternants et notamment des apprentis, déployer une offre de sous-location à Tournus", a complété la coordinatrice CLLAJ.

AG Aile Sud Bourgogne 2019 (66).JPG

Christine Robin, présidente du conseil d’administration d'Aile Sud Bourgogne, a également parlé des objectifs pour les années à venir : "Il faut faire travailler l’imagination, l’innovation car certaines choses sont dépassées aujourd’hui. Nous vivons dans le monde du numérique, il faut réinventer de nouvelles actions. Il faut qu’on remette en cause les méthodes de la Mission locale, le CLLAJ, le PLIE, la Mobilité. Alors que la fusion est désormais opérante entre ces entités, le défi est de mettre toutes les énergies en commun pour inventer de nouveaux dispositifs qui vont fonctionner. Il faut par ailleurs tendre vers des coûts de fonctionnement moins importants et consacrer d’avantage de fonds vers des actions directes. Notre nouveau directeur a pour mission de mettre en place une stratégie associative qui aille dans le sens de la recherche de nouvelles actions, au bénéfice de nos publics jeunes et des moins jeunes. Le sens de la fusion est là."

Cristian Todea

 

 

AG Aile Sud Bourgogne 2019 (6).JPG

AG Aile Sud Bourgogne 2019 (121).JPG

AG Aile Sud Bourgogne 2019 (10).JPG

AG Aile Sud Bourgogne 2019 (40).JPG

AG Aile Sud Bourgogne 2019 (69).JPG

 

MÂCON : Glisse et sensation sur la Saône avec le club de ski nautique !

MI ski nautique accueil.jpg
Le club de ski nautique et de wakeboard de Mâcon organisait ce dimanche ses traditionnelles portes ouvertes. Avec une eau à 25 °C et un grand ciel bleu, toutes les conditions étaient réunies pour des baptêmes et des initiations réussis.

VÉLO : Quand le cyclisme s’accorde au féminin en Mâconnais

CYCLISME femmes solidaires 25.jpg
Donnons des elles au vélo J-1 s’est arrêtée à Davayé une journée avant le passage du tour à Mâcon. Cette opération, qui emmène chaque jour treize cyclistes françaises, hollandaise et anglaise, sur les routes du Tour de France, est soutenue par l’association Femmes Solidaires.

MÂCON : La qualification de l'équipe d'Algérie fêtée sur les quais

MACON algerie quai 1.jpg
L'Algérie s'est qualifiée pour la finale de la CAN en l'emportant en toute fin de match (2-1) sur le Nigeria. Aussitôt le coup de sifflet final, les supporters des Fennecs sont descendus sur les quais à Mâcon pour saluer l'exploit de leur équipe.

PHOTOS : C'était le Tour de France à Mâcon

TOUR DE FRANCE 2019 MACON ALB61.jpg
Dernier volet de notre reportage sur le Tour de France à Mâcon.

SAINT-AMOUR - Tour de France : Le trio de tête est passé !

TOUR DE FRANCE _ SAINT-AMOUR38.jpg
La ronde des hélicoptères et l’arrivée des premières motos et véhicules aux galeries chargées de vélos signalèrent l’approche imminente du peloton parti de Mâcon...

SAINT-AMOUR - Tour de France : Lorsque la caravane passe...

TOUR DE FRANCE _ SAINT-AMOUR6.jpg
Ambiance familiale et bon enfant, ce matin, entre Le Plâtre-Durand et Saint-Amour, dans l’attente du passage de la caravane publicitaire. Prises de température et retour en images.

MÂCON - Direction de la MJC de l'Héritan : Jean-Marc Dumas passe la main à Nathalie Canard

NATHALIE CANARD JEANMARC DUMAS.jpg
Jean-Marc Dumas, directeur pendant 21 ans, fait valoir ses droits à la retraite. Nathalie Canard, qui connaît parfaitement la maison, prend sa suite. Retour sur le parcours d'un homme d'éducation populaire.

MÂCON-SANCÉ : Une future Zone d’Aménagement Concertée aux Quatre Pilles

ZAC MACON SANCE - 8.jpg
L’Agglomération du Mâconnais-Beaujolais (MBA) souhaite développer le potentiel économique du Nord du territoire en accueillant des entreprises artisanales.

MÂCON : La transformation de l'îlot des Minimes fait débat

reunion publique abords Ilot Minimes.jpg
Mercredi soir, à l’Hôtel de ville, la Ville de Mâcon organisait une nouvelle réunion publique autour du projet d’aménagement des abords de l’îlot des Minimes.

CLUNY ET CHAROLLES : Un nouveau contrat pour lutter contre les violences intrafamiliales, sexistes et sexuelles

contrat mobilisation  violences intrafamiliales sexistes sexuelles (1).jpg
Premiers contrats de ce type en Bourgogne Franche-Comté, ils officialisent la création des réseaux VIF (Violences Intrafamiliales) dans les communes de Cluny et Charolles.