ZAC MACON SANCE - 8.jpg

L’Agglomération du Mâconnais-Beaujolais (MBA) souhaite développer le potentiel économique du Nord du territoire en accueillant des entreprises artisanales.

Pour ça, elle lance une grande concertation sur la création d’une ZAC d’activité économique jusqu’au secteur de Madone à Sancé. « Zone excluant les activités logistiques et commerciales » a précisé d’emblée Gérard Colon en introduction de la présentation du projet ce soir à la salle des fêtes de Santé. « Il s’agira de ce que l’on appelait avant les zones artisanales. »

« La situation géographique de la zone est particulièrement favorable à la constitution d’une zone d’activités économiques et artisanales au regard des besoins exprimés et des attentes des entreprises sur le secteur Nord de l’Agglomération. »

Pa décision en date du 15 décembre 2016, Mâconnais-Beaujolais Agglomération  a décidé de lancer des études préalables pour la création de la ZAC. La SEMA a été mandatée pour les faire réaliser. Les études sont en cours. Elles visent à mettre en évidence les enjeux liés à l’aménagement de ce secteur (urbains, réglementaires, environnementaux et techniques).

Des 1ers éléments sont d’ores et déjà apparus. L’accès à cette zone nécessitera de créer une voie de desserte spécifique, entre la rue Beau Soleil et la RD 103. Le projet va impacter la rue Beau soleil et le giratoire de l’Avenue Charles de Gaulle. Des dysfonctionnements existent aujourd’hui sur cette branche, liés notamment au carrefour de la rue de la Madone et à sa proximité avec le giratoire. Pour pallier ces dysfonctionnements, un aménagement sera nécessaire au niveau du carrefour.

Par ailleurs, la nouvelle voie permettra d’aménager un nouveau raccordement cyclable, sécurisé et attractif, entre Mâcon et Sancé.

Le secteur des Quatre Pilles est un espace principalement agricole. Des mesures seront à déterminer pour compenser l’exploration agricole impactée. Une proposition sera faite à l’agriculteur pour initier un projet autour de son activité en vue de se diversifier et compenser la perte de son exploitation.

Les entreprises existantes seront prises en compte afin de les intégrer dans le projet.

Les objectifs de la MBA sont de conforter une offre d’accueil au Nord, l’Agglomération ne pouvant plus répondre aux demandes. « Or, les besoins se font sentir. Les terrains de la zone de Péronnes par exemple, ont tous été vendues très rapidement alors que la zone avait été lancée en octobre 2018 » a précisé le vice-président.

Second objectif, réaliser un parc d’activités de qualité, respectueux de l’environnement, avec panneaux photovoltaïques sur les bâtiments industriels, un recueil systématique des eaux pluviales, un éclairage adapté et limité etc.

Un dossier de présentation et un registre de concertation sont à disposition dans les mairies de Mâcon et de Sancé jusqu’au 27 septembre.

La ZAC s’étalera sur 20 hectares et sera financée par la vente des terrains. « Il n’en coûtera rien aux contribuables » a promis Gérard Colon. Répondant à une question de la salle, faisais l'hypothèse d'un millier d'emplois à terme. "Sachant que nous ne sommes qu'au tout début. Nous travaillons-là pour l'avenir, à 10 ans. 

 

 

ZAC MACON SANCE22 - 5.jpg

ZAC MACON SANCE - 1.jpg

ZAC MACON SANCE22 - 4.jpg

ZAC MACON SANCE22 - 3.jpg

ZAC MACON SANCE22 - 2.jpg

ZAC MACON SANCE22 - 1.jpg

ZAC MACON SANCE - 9.jpg

ZAC MACON SANCE - 7.jpg

ZAC MACON SANCE - 6.jpg

ZAC MACON SANCE - 2.jpg

Le maire de Sancé, Roger Moreau, également 1er vice-président de la MBA

ZAC MACON SANCE - 3.jpg

Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon et président de la MBA

ZAC MACON SANCE - 4.jpg

Gérard Colon, 9ème vice-président de la MBA, en charge des ZAC