stage crescent jazz festival 2019.jpg

57 musiciens âgés de 13 à 71 ans participent cette semaine au traditionnel stage du festival de jazz Crescent de Mâcon, accueilli par le conservatoire de Mâcon.

Leurs professeurs sont tous des membres du Crescent septet : le saxophoniste Eric Prost, le pianiste Romain Nassini, le trompettiste Christophe Metra, le guitariste Christian Brun, le bassiste Gregory Théveniau et le batteur Stéphane Foucher.

Antoine Bartau, directeur du Crescent, avoue que cette année de nombreuses demandes ont dû être refusées pour le stage : « Il y a des ateliers axés sur des instruments, mais également les ateliers pour les 6 orchestres des stagiaires. Tenant compte qu’il faut pour chaque orchestre un pianiste, un batteur, un bassiste ou contrebassiste et ensuite des saxophonistes et des trompettistes (qui sont, comme d’habitude, les plus nombreux), nous avons dû faire des choix. »

 

stage festival Crescent 2019 (166).JPG

Parmi les stagiaires reçus, Maxime (25 ans) qui étudie le saxophone alto au conservatoire de Villefranche et joue déjà du jazz dans un groupe : « C’est Christophe Metra, qui enseigne la trompette dans mon conservatoire, qui m’a conseillé de venir. Pour le moment, tout se passe bien même si c’est intense : six heures par jour suivies par du jam au club. »

Liza (22 ans) joue de la flûte traversière. Elle étudie cet instrument au conservatoire de Paris pour la musique classique et au conservatoire de Dijon pour le jazz : « Des amis qui avaient déjà fait ce stage m’ont dit que c’était bien, alors je suis venue. C’est mon premier stage de jazz. J'aimerais faire carrière aussi bien dans le jazz que dans la musique classique. »

Caroline (27 ans) joue du trombone. Elle vient de Lyon et participe pour la deuxième fois au stage du Crescent : « Je suis venue l’année dernière, c’était vraiment génial et ça m’a beaucoup fait progresser au niveau de la technique instrumentale et de la pratique en groupe qu’on n’a pas forcement l’occasion de faire au quotidien. Sans oublier l’expérience super du concert sur la grande scène du festival même si c’était stressant. »

stage festival Crescent 2019 (169).JPG

C’est également la deuxième fois pour Benoit (14 ans) qui étudie la guitare à Saint-Laurent-sur-Saône : « Je suis revenu cette année parce que le stage me plait, il y a une bonne ambiance et c’est un niveau assez haut. C’est pro, donc c’est bien ! »

stage festival Crescent 2019 (172).JPG

Quant à Isabelle, elle enseigne le piano classique au conservatoire de Villefranche : « Ca fait deux ans que je m’y suis mise au jazz et j’ai appris qu’il y a une super ambiance pendant ce stage auquel beaucoup d’élèves de mon conservatoire participent depuis des années. Ça m'a motivé. Les profs sont tellement enthousiastes et communicatifs. Je suis certaine que je vais apprendre énormément car je suis confrontée à des niveaux beaucoup plus forts que moi et je dois m’adapter. En même temps, je constate que des musiciens de niveau différents peuvent jouer ensemble et que ça fonctionne ! »

Les stagiaires donneront un concert sur la grande scène de l’esplanade Lamartine samedi soir, lors de la dernière journée du festival de jazz, à partir de 19 h 30.

Une partie d’entre eux participera également à la fanfare du festival et déambulera dans les rues du centre-ville en compagnie des jeunes d’un autre stage, « Jazz en herbe ». On attend une soixantaine de musiciens pour cette parade musicale jeudi 18 juillet et vendredi 19 juillet, à partir de 18 h, départ de la Place de la barre.

Ils se produisent également lors des jam sessions dans les locaux du Crescent à partir de 23 h 30 (jeudi, vendredi et samedi).

 

Une décision préfectorale pour protéger le public du festival

Le préfet de Saône-et-Loire a décidé de répondre positivement à la demande des organisateurs du festival et de fermer la route nationale qui passe le long de l’esplanade Lamartine pour les soirées de vendredi 19 juillet et samedi 20 juillet, à partir de 19 h 30. Si pour samedi cette mesure était déjà prévue pour assurer des meilleures conditions acoustiques pendant les concerts, en ce qui concerne la soirée de vendredi ce sont les raisons de sécurité qui ont été prioritaires. En effet, il y avait le risque que le public du festival soit mis en danger par les éventuelles descentes auto et moto intempestives des supporters de l’équipe d’Algérie sur l’esplanade après la finale de la Coupe d’Afrique de football. La fin du dernier concert de vendredi coïncide avec la fin du match de football...

Cristian Todea

 

 

 stage festival Crescent 2019 (2).JPG

stage festival Crescent 2019 (4).JPG

Stéphane Foucher

stage festival Crescent 2019 (9).JPG

stage festival Crescent 2019 (14).JPG

stage festival Crescent 2019 (16).JPG

stage festival Crescent 2019 (17).JPG

stage festival Crescent 2019 (22).JPG

stage festival Crescent 2019 (27).JPG

stage festival Crescent 2019 (32).JPG

stage festival Crescent 2019 (33).JPG

stage festival Crescent 2019 (41).JPG

stage festival Crescent 2019 (46).JPG

 stage festival Crescent 2019 (49).JPG

Eric Prost

stage festival Crescent 2019 (50).JPG

stage festival Crescent 2019 (53).JPG

stage festival Crescent 2019 (66).JPG

Gregory Théveniau 

stage festival Crescent 2019 (70).JPG

stage festival Crescent 2019 (74).JPG

stage festival Crescent 2019 (78).JPG

stage festival Crescent 2019 (80).JPG

stage festival Crescent 2019 (85).JPG

stage festival Crescent 2019 (86).JPG

Christophe Metra

stage festival Crescent 2019 (88).JPG

stage festival Crescent 2019 (90).JPG

stage festival Crescent 2019 (93).JPG

stage festival Crescent 2019 (124).JPG

Romain Nassini

stage festival Crescent 2019 (112).JPG

stage festival Crescent 2019 (113).JPG

stage festival Crescent 2019 (119).JPG

stage festival Crescent 2019 (123).JPG

stage festival Crescent 2019 (132).JPG

stage festival Crescent 2019 (155).JPG

Christian Brun

stage festival Crescent 2019 (137).JPG

stage festival Crescent 2019 (142).JPG

stage festival Crescent 2019 (161).JPG

stage festival Crescent 2019 (139).JPG