vendredi 3 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

SERGE_GAULIAS_CANDIDAT_CHARNAY_-_1.jpg

Serge Gaulias a souhaité transmettre son communiqué en réponse à Jean-Louis Andrès, à macon-infos, comptant sur une publication intégrale et non modifiée, ce que nous avons l'habitude de faire. Il y explique qu'il a démissionné avant que sa délégation de 1er adjoint ne lui soit retirée par le maire.

  

Réponse de Serge GAULIAS à l’article de M. Jean-Louis ANDRES

 

Comme tous les mâconnais, j’ai découvert l’article de M. Jean-Louis Andrès dans le JSL.

Un maire a tout à fait le droit de retirer une délégation à un adjoint. Il donne, il reprend, c’est ainsi. Un recours est toujours possible surtout lorsqu’il s’agit d’une motivation politique. A quelques mois des élections, ce serait pour moi ridicule. Cependant, il y a de la part du maire une façon de faire pour le moins inélégante. Avant même que le retrait de délégation ne soit publié et exécuté, Jean-Louis Andrès le communique à la presse. Il n’y avait pas matière à précipitation.

Jean-Louis Andrès, plutôt que de prendre ma demande de démission en considération (jointe à cet article) a sciemment voulu me mettre en difficulté en me retirant ma délégation alors que je suis en campagne. Pourtant, j’ai porté ma lettre de démission en mairie le 17 septembre à 16h30, et curieusement l’article du JSL annonçant mon retrait de délégation paraît le même jour mais à 19h41 sur le journal électronique.

Je précise qu’un retrait de délégation annoncé dans la presse n’a aucune valeur, sauf la volonté de nuire. Je pensais que je pouvais conduire une campagne tout en continuant de servir mes concitoyens. J’avais à ce titre rassuré Jean-Louis Andrès par un article dans macon-infos et dans le JSL le 28 août dernier où je témoignais de ma loyauté à notre majorité (je rappelle que nous avons monté ensemble notre liste gagnante en mars 2014) et mon souhait de terminer ensemble notre mandat.

Jean-Louis Andrès en a décidé autrement, arguant le fait que j’ai sur ma prochaine liste Adrien Beaudet et Daniel Bisogno passés à l’opposition. En quoi ces Conseillers municipaux courageux et respectables pouvaient-ils à quelques mois des élections entraver mon travail de 1er adjoint jusqu’à l’échéance de mars 2020 ?

Les Charnaysiennes et Charnaysiens ne sont pas dupes, il s’agit d’une manœuvre politicienne. Comment Jean-Louis Andrès a-t-il pu imaginer un instant que je puisse troquer deux Conseillers municipaux contre un poste de 1er adjoint. Chacun sait que je ne mange pas de ce pain-là.

Je reste toutefois Conseiller municipal toujours au service de mes concitoyens avec la même ferveur et la même ardeur. Un bien est sorti de cette décision : je suis libre de conduire ma campagne comme je l’entends et avec qui je veux sur ma liste. Nous sommes en démocratie ! En mars prochain seuls les Charnaysiennes et Charnaysiens auront le dernier mot !

Serge Gaulias

 


NDLR : Nous tenons à préciser que macon-infos n'a été destinataire d'aucun communiqué de presse ni d'aucune invitation à une conférence de presse du maire de Charnay pour annoncer un retrait de délégation du 1er adjoint, ce qui était pourtant la moindre des choses que l'on pouvait attendre compte tenu de l'importance de cette information pour les Charnaysiennes et les Charnaysiens, des très bonnes relations que nous entretenons avec M. le maire et ses services, et de nos couvertures et publications régulières concernant la commune.

 

 

 

DEMISSION GAULIAS CHARNAY - 1.jpg

 

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : La baisse de subventions allouées aux écoles sur la table

C'est par une question diverse posée par Delphine Mermet (opposition) en fin de conseil que le sujet a été mis sur la table. Catherine Carle-Viguier a expliqué sa décision. Sa réponse en intégralité.

MACON : 150 personnes à la manifestation pour l'hôpital

manifestation santé Mâcon.jpg
Actualisé - La manifestation a vu la participation de Jacques Asdrubal, médecin-chef des urgences.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid : Un foyer de contamination détecté à Chauffailles

C'est à la suite d'une réunion de famille que des membres ont été testés positifs.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Plus de 59 millions d'investissements au budget primitif 2020

MACON VUE AERIENNE.jpg
Jean-Patrick Courtois s'est dit heureux de trouver un excédent « pour continuer à investir sans emprunter ». Les élus de gauche ont voté contre le budget.

MÂCON : « Le vélo est mon geste barrière » avec Mâcon Vélo en Ville

MACON MVV geste barriere.JPG
L'association organise une nouvelle action de sensibilisation routière à destination des cyclistes et des automobilistes mâconnais le samedi 4 juillet après-midi

MÂCON : Repas convivial de fin d'année à la MJC des Blanchettes

RepasBlanchet.jpg
La MJC a clos le dernier cours de l'atelier poterie-mosaïque contemporaine par un repas partagé.

SAÔNE-ET-LOIRE : Bénédicte Kiehl-Redon, nouvelle commissaire divisionnaire, directrice départementale de la Sécurité publique

BENEDICTE KHIEL REDON2 - 1.jpg
Elle annonce la création d'un centre d'information et de commandement à vocation départemental dans les locaux du commissariat de Mâcon. Rencontre.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Jean-Patrick Courtois annonce une enveloppe de 500 000€ pour la relance économique

Le premier conseil municipal de la nouvelle mandature est réuni ce soir. Au cours de son propos liminaire, en ouverture, le maire a évoqué l’effet coronavirus sur la collectivité et annoncer l’adhésion de la collectivité au Comité National d’Actions Sociales. Retrouvez l’intégralité de son discours.

MUNICIPALES 2020 - 2ème tour : La participation s'effondre en Saône-et-Loire par rapport à 2014

Actualisé à 17h. Elle est à peine plus élevée qu'au 1er tour.

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.

SAÔNE-ET-LOIRE - État d'urgence sanitaire : « Les patrons de discothèques à l'agonie »...

L'UMIH 71, organisation patronale du secteur, alerte préfet et parlementaires dans un courrier adressé au préfet ce vendredi.