mardi 14 juillet 2020
  • MACON PREND SES QUARTIERS ETE 20203 - 1.jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

DSC04196.jpg
Visite d’une parcelle du Domaine des Billards à Saint-Amour et rencontre avec Philippe Bardet, directeur de la maison, le temps d’un point sur les vendanges 2019.

Temps plutôt couvert ce lundi matin à Saint-Amour, à quelques jours de la fin des vendanges qui ont débutées il y a une quinzaine de jours pour la Maison Jean Loron.

C’est l’heure de la pause pour une vingtaine de vendangeurs et vendangeuses venu.e.s d’Espagne et de Pologne qui s’activent depuis 7h30, sous la responsabilité de Thibault Lemaître, afin de terminer la récolte des grumes de Gamay.

A Saint-Amour, « le sol est essentiellement argileux et granitique, avec plus de profondeur et des ceps bien implantés par rapport à Fleurie où le sol est sablonneux », souligne Thibault Lemaître. « Le Saint-Amour donne un vin de garde que nous vinifions de manière traditionnelle, avec une macération de 20 à 25 jours et une extraction en douceur pour en élaborer un vin structuré et fin, dont la tonalité est épicée ».

Plus loin, une autre parcelle est vendangée mécaniquement. « Cette machine offre un système de tri sophistiqué. Nous avons fait le choix de vendanger de cette manière sur des parcelles adaptées à Saint-Amour et à Morgon, soit au total quelque 7 hectares sur les 56 hectares de parcelles réparties entre Fleurie, Saint-Amour, Morgon et Moulin à Vent ». A noter que la Maison Jean Loron détient un ensemble de 135 hectares de vignes entre Beaujolais et Mâconnais.

Au cuvage du Domaine des Billards, les premiers jus sont en cours de macération, en partie dans des cuves grillées. Ce procédé permet de plonger la vendange dans le jus, pour une « macération plus longue et une vinification en douceur, ce qui apporte un gain de finesse ».

Belle récolte 2019

« C’est dans l’ensemble une belle récolte, à l’exception du Moulin à Vent où les parcelles ont souffert de la grêle, ce qui va diviser par deux la récolte de cette année. Globalement, l’état sanitaire a été très bon, avec des raisins sains et une vendange de grumes bien mûres donnant des jus qui atteignent déjà les 13° », constate Thibault Lemaître.

Au siège de la Maison Jean Loron à Pontanevaux, des travaux de réaménagement de l’espace de vente sont actuellement en cours. « C’est plutôt chargé en ce moment », reconnaît Philippe Bardet, directeur de la Maison Jean Loron, « entre les vendanges et ces travaux ».

C’est une belle année, pas très abondante en volume, mais belle. Les bas de coteaux ont souffert du gel au mois d’avril et la floraison a parfois été imparfaite en juin, avec des baies peu abouties. Cependant, la chaleur n’a pas été un problème et nous n’avons pas eu à souffrir de la grêle, contrairement au sud du Beaujolais. C’est une année avec un taux d’ensoleillement très élevé, avec des raisins sains, sans maladies. Nous sommes contents de ces vendanges tardives. Nous faisons toujours le choix de la maturité.

Parallèlement à la fin des vendanges, cette fin de semaine sera également celle de l’ouverture du nouvel espace de vente et de dégustations de la Maison Jean Loron, prévue ce vendredi.

Emmanuelle Berne

 En photo d'accueil : Thibault Lemaître, responsable des vendangeurs.

 

 

DSC04182.jpg

Parcelles vendangées à Saint-Amour

DSC04193.jpg

DSC04195.jpg

DSC04197.jpg

DSC04200.jpg

Thibault Lemaître, responsable des vendangeurs

DSC04201.jpg

DSC04202.jpg

DSC04204.jpg

Temps de pause pour l'équipe des vendanges

DSC04217.jpg

Récolte mécanique sur une parcelle

DSC04183.jpg

Cuvage du Domaine des Billards

DSC04184.jpg

DSC04185.jpg

DSC04186.jpg 

DSC04187.jpg

DSC04188.jpg

Cuve grillée

DSC04191.jpg

DSC04226.jpg

Philippe Bardet, directeur de la Maison Jean Loron

 

 

MACON - 14 juillet : La fête nationale célébrée sans faste cette année

fête nationale 2020 Mâcon.jpg
Une cérémonie au monument aux morts du square de la Paix a remplacé ce jour le traditionnel défilé militaire et le feu d’artifices.

SOLIDARITÉ : La Fondation groupe EDF lance son Fonds de Solidarité Covid-19

Il est doté d’un million d’euros « pour soutenir les plus démunis, pour favoriser le retour à l’école et à l’emploi mais aussi participer à un nouveau modèle de société plus durable et solidaire. » Les associations peuvent déposer une demande.

BOURGOGNE : Une rave party s'est installée dans la Nièvre

RAVE BOURGOGNE.jpg
La Préfecture de la Nièvre parle de 5 000 teufeurs. L'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale a été engagé.

RÉGION : La commission permanente affecte 102 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté

Le détail des subventions accordées par secteur par le Conseil régional

Covid-19 - aide et soins à domicile : Le Réseau APA dresse son bilan en Saône-et-Loire

L’ASSAD de Mâcon, l’ASSAD Val-de-Saône et Domisol ont fait face à la crise du COVID et reprennent progressivement leur rythme de croisière. Membres du Réseau APA, ces trois associations à but non lucratif d’aide et de soins à domicile ont unis leurs forces pour tenir au mieux la première ligne.

MÂCON : À la rencontre d'Antoine Poirier, guide œnotouristique

APoirier (3).jpg
Antoine Poirier, originaire de la côte chalonnaise, est guide œnotouristique. L'année dernière, il a créé sa société spécialisée dans les visites du Beaujolais et du Mâconnais à la découverte du vignoble. Témoignage.

PRISSE - Théâtre : "Un malade imaginaire !", d'après Molière, le 17 juillet

Moliere 1.jpeg
Molière prend un coup de jeune ! Un spectacle à ne pas manquer, proposé par la MJC de l'Héritan et l'Atelier Théâtre Adulte de Prissé.

COVID-19 : Le virus circule toujours en Saône-et-Loire

Covid190001.jpg
14 personnes toujours hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

SAONE-ET-LOIRE : Le conseil départemental attribuera une prime covid aux « aides à domicile » à la fin de l’année

Le Département va se substituer à l’Etat pour que les « aides à domicile » ne soient pas les oubliés !

ROMANÈCHE-THORINS - Touroparc zoo : Julien, Ludovic et Christophe, trois soigneurs animaliers passionnés !

Soigneur.jpg
macon-infos est allé à la rencontre de trois soigneurs animaliers du zoo Touroparc pour en savoir plus sur leur métier et partager leur quotidien. Une immersion au cœur de cette belle et intéressante profession. Reportage.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : 143 personnes testées positives depuis le 11 mai

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 08 juillet - Les chiffres covid du jour. Toujours 19 personnes hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

CHARBONNIERES : Deux superbes spécimen !

CHENILLE CHARBONNIERES2 - 1.jpg
« Dimanche après-midi, deux belles chenilles du Sphinx à tête de mort se régalaient tranquillement dans le jardin de ma voisine Marie » raconte Rémy...

MÂCON : Le port de plaisance prépare son passage sous « pavillon bleu »

port Mâcon plaisance.jpg
Philippe Schneberger, conseiller délégué aux équipements touristiques de la Ville de Mâcon, annonçait ce matin l’intention de la municipalité d’obtenir dans les toutes prochaines années, le label « pavillon bleu » pour le port de plaisance.

MÂCON : Opération délicate ce matin au port de plaisance

opération port Mâcon (26).JPG
Un bateau de 18 tonnes a été remis à l’eau ce matin au port de plaisance lors d’une opération inédite pour la capitainerie, qui a duré plus d'une heure.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un territoire porté par l’axe dynamique Mâcon – Chalon

INSEE SETL 07072020 - 1.jpg
Les détails de dernière étude de l'INSEE Bourgogne-Franche-Comté

SAÔNE-ET-LOIRE - Municipales 2020 : La préfecture a pris les choses en main à St-Ythaire

St-Ythaire est une commune de l'arrondissement de Mâcon, faisant partie du pays du Brionnais, qui comptait 125 habitants au recensement 2015 et pas de candidats.es aux dernières élections municipales. Comment ça se passe dans ces cas-là ? La réponse...