vendredi 22 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg




 
Communiqué

Scission d’EDF : en marche vers la privatisation ?

Nom de code : « Hercule », objectif : scinder EDF, le service public français de l’électricité, afin de respecter la sacro-sainte concurrence libre et non-faussée imposée par la Commission Européenne. Par ce projet, le Gouvernement d’Edouard Philippe s’apprête à opérer un démantèlement en bonne et due forme de l’entreprise publique.

En quoi consiste-t-il exactement ? Il vise à isoler les activités nucléaires du reste en créant une structure – EDF Bleu – dont l’Etat serait actionnaire à 100% et qui regrouperait en son sein la production d’électricité d’origine nucléaire, les EPR  en cours de construction, l’hydraulique et le transport haute tension (RTE).

De l’autre côté, EDF Vert rassemblerait la production d’énergies renouvelables mais surtout la très rentable distribution et commercialisation de l’électricité assurée par Enedis qui fournit aussi bien les particuliers que les entreprises. Alors que l’entité verte verra son capital ouvert aux investissements privés, l’Etat devra assumer seul les coûts importants liés à l’entretien du parc nucléaire ou au développement de l’EPR.

Déjà lourdement endetté, EDF pourrait ainsi faire l'objet, à terme, de privatisations et notamment ce qui concerne EDF Bleu. En effet, la doxa libérale exigerait de l'entreprise davantage de rentabilité afin d’alléger sa dette. Puis, certains responsables politiques envisageraient l'ouverture à la concurrence voire la privatisation de certaines de ses activités.

Cette hypothèse est à prendre très au sérieux depuis que la Commission Européenne a demandé à la France d'ouvrir à la concurrence 150 barrages hydroélectriques dont la concession arrive à échéance dans quatre ans. Pour les salariés, c’est une dégradation des conditions de travail qui guette tandis que pour les usagers, c’est bien une hausse des tarifs de l’électricité qui risque de survenir si la production d’énergie venait à être prise en charge par des entreprises privées. Le souvenir amer des autoroutes nous rappelle que ce scénario n’a rien d’un fantasme.    
 

Monsieur Jérôme Durain

Sénateur de Saône-et-Loire
Conseiller régional de Bourgogne Franche Comté
Permanence parlementaire
8 Place Saint-Jean de Maizel
71100 Chalon-sur-Saône
Tel : 03.85.44.64.00

www.jeromedurain.com

 

COVID-19 - Vaccination : Ça bloque à Paris et dans les ARS, et ça met en colère André Accary

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Le président du Département de Saône-et-Loire s'est fendu d'une lettre au président de la République pour rappeler que le Département est prêt depuis un moment, contrairement à l'ARS... A lire ici.

COVID-19 - Pr Luc Montagnier : « Il y a eu aussi, en partie, fabrication du virus »

DR MONTAGNER - 1.jpg
Mais « sans mauvaise intention », précise-t'il... VIH, covid-19, science, vaccin, prévention et thérapie, autisme, Fourtillan, Bill Gates... le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, a affirmé ses positions sur France Soir il y a trois jours. Étonnant, détonant et très éclairant !

FORMATION : À Mâcon, Roxana Maracineanu évoque la création d'un Bac Pro des métiers du sport

ROXANA MARACINEAU MACON 17DEC2020 BACPRO - 1.jpg
La ministre l'a présenté comme « une révolution pour la filière ».

EXPRESSION CITOYENNE - Auto-confinement des élèves : « Nouvelle préconisation, nouveau mépris pour le personnel » estime la CGT Educ'action

Le syndicat signale quatre classes fermées pour covid dans le département, plusieurs enseignants positifs et une vie scolaire impactée.

EDITO : Nucléaire, covid-19, la question est...

Pourquoi Emmanuel Macron écoute un expert de très haut niveau en matière d'énergie nucléaire et pas un autre en matière de santé ?

POLITIQUE : Fabien Genet défend l'enseignement agricole au sénat

« Votre budget n’est pas à la hauteur de l’ambition agricole qui devrait être celle de notre pays ! » a-t'il lancé à la tribune.

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.