mardi 22 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • JEPMACON SEPT2020 - 1.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 4.jpg

Le PETR avait donné rendez-vous à la ferme de Jalogny ce mardi à tous les acteurs et actrices de la filière agricole pour pour plancher une première fois sur les usages du numériques dans l'agriculture. L'objectif est de déterminer les priorités et les orientations à horizon 2022.

 

Incontournable, vital et révolutionnaire. C'est ce qu'est devenu le numérique aujourd'hui pour tous les professionnels.les du secteur. « A la fin du XIXème siècle, nos aïeux ont connu la révolution de l'électricité, qui a boulevesé le paysage économique mondial. Le numérique est une révolution du même ordre, qui n'est qu'à ses débuts. » Le décor était ainsi planté hier soir, par Christophe Cruz, enseignant-chercheur à l'Université de Bourgogne, spécialiste de la donnée.

 

"Être précurseurs plutôt que suiveurs"

Le challenge pour les agriculteurs.trices est bien sûr de se préparer à cela, « être précurseurs plutôt que suiveurs » lançait Christine Robin, présidente du PETR, en introduction d'une soirée qui débutait à 17h pour se terminer vers 22h. « Cette soirée est faite pour vous donner la parole, que vous nous renseigniez sur vos besoins pour qu'ensuite, les idées et solutions techniques émergent dans les prochains mois, les toutes prochaines années. C'est un laboratoire d'idées que nous ouvrons ce soir avec vous. »

« Nous avons deux impératifs » enchainait Bernard Lacour, président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire : « répondre à la demande des consommateurs et entrer de plein pied dans une modernité saine. Notre capacité d'adaptation est forte, nous l'avons déjà montré. Mais il nous faut aller plus loin, épouser cette révolution. C'est un chantier noble » a conclu le président avant de céder la parole au directeur de la Chambre, David Barthe.

 

De très connectés.es à hyper connectés.es

Celui-ci a démontré toute la puissance et la force de la révolution numérique par un exemple concrêt : « Aujourd'hui, il y a l'application Yuka qui prend de l'ampleur en France et qui change la donne dans les hypermarchés. Cette appli donne des informations sur la qualité des produits achetés sur simple scanne du code barre du produit. C'est instantanné et cela conduit le ou la cliente à reposer un produit jugé de mauvaise qualité immédiatement. C'est une bonne nouvelle pour nous, pour tous les agriculteurs dont les productions sont toutes tracées. 

Dans un futur proche, les gens feront tous leurs courses smartphone à la main. C'est déjà le cas en Chine avec Alizila, du groupe Alibaba. Le principe est celui d'un entrepôt logistique au sein duquel ils ont implanté un magasin. Nos hypermarchés sont construits à l'inverse... Il ne faut pas en avoir peur, simplement le savoir et s'y préparer. Le consommateur sera hyperconnecté très vite, car il a besoin d'être rassuré. Nous devrons être en capacité de donner les réponses. »

 

Et de rappeler que les agriculteurs sont déjà les chefs d'entreprise les plus connectés : « Une raison à cela : ils travaillent sur du vivant et sont donc soumis à des réglementaitons très strictes qui imposent une tracabilité sur toutes les productions, je viens de le dire.

En conséquence, l'amélioration du modèle technico-économique est devenue une préoccupation permanente car le numérique facilite la vie, simplifie le travail. Regardez boviclic... le cheptel est au bout du doigt ! »

 

Quelques chiffres

  • 79 % des agriculteurs utilisent internet pour des motifs personnels ou professionnels

  • + 400 applications mobiles existent pour assister les éleveurs

  • 76 % consultent la météo depuis leur poste fixe tous les jours ou plusieurs fois par semaine

  • 70 % des propriétaires de smartphone installent des applications professionnelle 

 

En Mâconnais Sud Bourgogne, l'agriculture représente 6% de l'emploi total, mais la moitié de la surface du territoire est en exploitations agricoles.

 

(source : Les défis de l’agriculture connectée dans une société numérique – renaissance numérique, nov. 2015)

 

 

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 2.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 4.jpg

Christine Robin et Bernard Lacour

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 9.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 14.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 11.jpg

Pascal Minguet, chargé de mission numérique à la Région Bourgogne-Franche-Comté :

"Les usages du numérique concernent tous les domaines de la vie.

Nous avons défini 9 champs d'action qui englobent ces domaines"

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 10.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 8.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 7.jpg

David Barthe devant Alizila projeté en vidéo

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 5.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 3.jpg

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 12.jpg

Christophe Cruz :

"Le numérique et le digital, c'est pareil.

On parle de dématérialisation, mais il s'agit en fait d'une rematérialisation ailleurs,

car toutes les données sont stockées dans les Data centers,

qui ne sont rien d'autre que des centres de stockage des données.

Ensuite, le développeurs proposent des applications qui se servent des données pour apporter des services."

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 13.jpg

 

MACON : Thierry Valdor se prépare à ouvrir un centre d'affaires au sein de Locow - coworking

Locow bureaux Mâcon.jpg
L’entreprise implantée depuis deux ans près de la gare, en centre ville de Mâcon, va franchir un nouveau cap dans son développement en janvier avec la création d’un espace de bureaux.

ECONOMIE - Michel Suchaut : « Un redressement de l’activité en Bourgogne Franche-Comté est à noter sur le mois de juillet »

SUCHAUD CCI CD1809.jpg
A l'invitation d'André Accary à l'assemblée départementale, le Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Saône-et-Loire a donné une photographie de la situation économique en Saône-et-Loire et en région avec les derniers chiffres dont il dispose. Redressement, oui, mais...

MÂCON : AUM BIOSYNC remporte le concours « 10 000 Startups pour changer le monde »

AUM BIOSYNC MACON STARTUP - 1.jpg
Et donne son prix d’une valeur de 50 000€ aux orphelins de sapeurs-pompiers

Pandémie de covid-19 : 100 milliards d'€ pour la relance de l'économie française

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Le plan de relance présenté aux députés jeudi a reçu l'accueil favorable du député Benjamin Dirx et du MEDEF 71. À voir, toutes les mesures du plan. À lire aussi, la réaction de la CAPEB 71 en matière de soutien à la rénovation énergétique des bâtiments.

VITICULTURE - Vignerons des Terres Secrètes : La diversité fait la bonne santé de la cave coopérative

AG2020 VIGNERONS TERRES SECRETES - 8.jpg
Les Vignerons des Terres Secrètes on tenu leur assemblée générale vendredi, un mois avant le ban des vendanges. Le Président Michel Barraud accueillait exceptionnellement les adhérents de la coopérative à la salle des fêtes municipale du fait des conditions sanitaires particulières. 139 coopérateurs étaient présents ou représentés, sur les 266 membres du groupement.

MÂCON - Cave à Musique : « la réouverture sera t-elle possible au 1er septembre ? Besoin de réponses »

« Conseil de défense du 10 juillet : le secteur de la Culture n'a même pas été mentionné » s'inquiète l'équipe de direction de la Cave dans un communiqué transmis cet après-midi, et dans lequel elle alerte sur une situation très préoccupante.

MACON : Deux jeunes créatrices mâconnaises s’installent dans la boutique éphémère

boutique éphémère juin.jpg
Célia Boudali, créatrice de bijoux, et Chloé De Barros, créatrice de prêt-à-porter, se sont rencontrées sur les réseaux sociaux et sont les premières de la période post-confinement à louer, pour une semaine, l'espace dédié de la rue Franche.

Mesures en faveur de l’apprentissage : l’ESMP vous accompagne dans le recrutement de vos futurs talents

Les entreprises qui recruteront un apprenti entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 bénéficieront d’une aide exceptionnelle de l’Etat de 8.000 € pour l’embauche d’un majeur !

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : Trois nouveaux dispositifs d'aide aux commerçants et artisans, et un appel à la consommation

COURTOIS ROBIN MBA - 2.jpg
Jean-Patrick Courtois, président de MBA, et Christine Robin, vice-présidente en charge de l'Economie, ont présenté ce matin en conférence de presse les trois nouveaux dispositifs d'aide financière en cours de création à destination des commerçants de centres villes et de centres bourgs.

Déconfinement : l’enquête CPME auprès de 3000 entreprises fait clairement apparaitre les difficultés de la reprise d’activité

Dans une entreprise sur deux (52%), l’ensemble des salariés a réintégré physiquement l’entreprise tandis que 41% maintiennent encore une partie, ou la totalité, de leurs effectifs en chômage partiel.

AUTOMOBILE - Marie-Guite Dufay : « Un plan de relance qui concilie compétitivité, transition écologique et souveraineté industrielle de la filière »

Le site de Sochaux est directement concerné, la Région Bourgogne - Franche-Comté y a investi plus de 7 millions d'€.

MÂCON-CHARNAY : L'Entretien surmonte la crise en investissant

LENTRETIEN CHARNAY 1905 - 7.jpg
Voilà une entreprise qui intervient dans un domaine incontournable : la propreté.

DÉCONFINEMENT : Le MEDEF, la CFDT et la CFTC main dans la main pour la reprise

Les trois organisations ont signé une déclaration commune

MÂCON - Marché de la place Gardon : Le charcutier se porte bien, c'est plus dur pour les autres

MARCHE PLACE GARDON 2304 - 3.jpg
Comme ailleurs dans le Mâconnais, excepté à Cluny, les marchés ont été ré-ouverts ces quinze derniers jours. Ce matin place Gardon, trois artisans-commerçants étaient présents.

ECONOMIE : "Réfléchir dès à présent aux possibilités de proroger les aides" souhaite la CPME71

L'organisation patronale régit à l'allocuation du président de la République hier soir.

SAÔNE-ET-LOIRE : + de 4 700 dossiers d’activité partielle déposés par des entreprises

71 ECO.png
Des demandes qui représentent 18 millions d'heures d'indemnisation, soit l'équivalent de 18 années d'indemnisation « habituelle » en Saône-et-Loire ! indique ce soir un communiqué de la préfecture.

ECONOMIE - Michel Suchaut : «Il va falloir aider au redémarrage, notamment des commerces»

SUCHAU CCI71 ITW COVID.jpg
Commerces, bâtiment, CGT, avenir du siège de la CCI de Mâcon, le président de la CCI 71 revient sur la crise du covid-19 dans une lognue interview.

MÂCON : Ubitransport maintient 50 postes à recruter en 2020

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
L'entreprise Mâconnaise, spécialiste de la billettique numérique, ne connait pas la crise. Pas de chômage partiel ; elle vient de de créer un département Ressources humaines...

BOURGOGNE – FRANCHE-COMTÉ : 68 millions d'€ d'aide d'urgence de la Région pour l'économie

COVID ECONOMIE BFC.jpg
« Il faudra sans doute plus encore pour la relance, qu'il faut d'ores et déjà prévoir » indiquait Marie-Guite Dufay, présidente de Région, hier soir en visio-conférence de presse. Revue de détail des programmées.