vendredi 22 novembre 2019
  • CENTRE AQUATIQUE MBA MACON NOV2019 - 1.jpg
  • DECATHLON MACON TROCATHLON 2019223 - 1.jpg
  • AUTISME CD71 20NOV.jpg

manifestation agriculteurs préfecture Mâcon.jpg

Le préfet est venu à leur rencontre. Le président du Conseil départemental, André Accary, est également venu écouter les échanges.

Viticulteurs, éleveurs et céréaliers ont exprimé également ce jour de l'incompréhension vis à vis de la façon négative dont est décrit leur travail sur les réseaux sociaux et dans les médias. Ils sollicitent le soutien de l’Etat et critiquent les accords commerciaux ratifiés par la France avec des pays où les agriculteurs ne sont pas soumis aux mêmes contraintes sanitaires et environnementaux.

Pour faire passer le message du local, les membres de la Confrérie des saveurs du pays charolais (Gueugnon) étaient invités à offrir aux passants de la viande bovine et ovine d’origine charollaise.

 

manifestation agriculteurs Mâcon (30).JPG

« Nous sommes d'anciens éleveurs et nous sommes solidaires. Il faut réagir par rapport à ce que les éleveurs subissent. »

 

manifestation agriculteurs Mâcon (33).JPG

Des éleveurs du canton de Toulon-sur-Arroux étaient présents : « Nous sommes là à cause des tarifs trop bas de la viande. Elle est au même prix qu’en 83. Vous trouvez ça normal ?... Les charges ne sont plus du tout les mêmes. La solution serait d’avoir quelqu’un d’aplomb à la tête du gouvernement. Mais il n’y en a pas. On veut être plus blancs que le blanc en France. Il y a d’autres pays européens qui n’ont pas des règes, aussi restrictives que nous », explique Jean-Marc.

 

manifestation agriculteurs Mâcon (57).JPG

Luc Jeannin, éleveur à Saint-Eugène, demande du pragmatisme : « L’image qui est véhiculée dans la société sur l’agriculture est mauvaise, avec des informations qui ne sont pas toujours objectives. On en a marre de cet "agri-bashing", alors qu’on est là pour nourrir nos concitoyens. On a mis en place la traçabilité de nos produits, et aujourd’hui, on voit des accords commerciaux internationaux avec des pays qui ne font pas ça. On n’en veut plus ! Ensuite, faire croire aux gens qu’on peut abandonner dès demain les traitements phytosanitaires, c’est irréaliste. Nous pouvons réduire leur utilisation, mais il faut de la recherche et vulgariser les pratiques alternatives. On est prêts à faire des choses, mais il faut du pragmatisme. »

 

manifestation agriculteurs Mâcon (39).JPG

« Je suis vigneron de Saint-Amour, dans le Beaujolais, et je suis là pour les zones de traitement des vignes. On a des vignes qui sont près des habitations et ils veulent nous en écarter de plus en plus. Si ça se met en place, nous serons obligés de laisser non traitées des surfaces importantes, et perdre de la récolte » explique Cyril (premier à gauche sur la photo).

 

manifestation agriculteurs Mâcon (44).JPG

Pascal, lui aussi viticulteur, à Saint-Gengoux-de-Scissé, exprime le même mécontentement : « On est le seul pays en Europe à imposer ces zones de non-traitement. Pourquoi cette discrimination ? Ces zones ne sont pas mesurées à partir d’une maison, mais à partir de la bordure du terrain de la maison qui peut être de 200 mètres, par exemple. C’est inquiétant car la zone de vigne non-traitée ne donne pas de rendement en terme de production. » Pour ce vigneron, les citoyens envoient un message contradictoire aux agriculteurs : « d’un côté produire de la qualité, du bio, mais d’un autre, il n’est pas prêt à mettre la main à la poche pour payer un peu plus. »

 

manifestation agriculteurs Mâcon (68).JPG

Christian Bajard, président de la FDSEA Saône et Loire, éleveur à Saint-Symphorien-des-Bois, dans sa prise de parole, a évoqué le besoin de montrer à la population une bonne image des agriculteurs, de mettre en avant les bons produits du terroir et a fait appel aux manifestants pour éviter les débordements : « Notre message est pour le président de la République. Il faut un vrai soutien, affiché ouvertement, des pouvoirs publics et des élus de la majorité pour l’agriculture.

Il y a encore des jeunes qui s’intéressent à ce métier et il faudra leur redonner un cap, leur faire sentir qu’on a besoin d’eux. Il y a déjà le défi du dérèglement climatique auquel on doit faire face. Nous ne réussirons pas sans le soutien de la population et des pouvoirs publics. Notre façon de travailler, le bien-être animal, les pratiques dans les vignes, pour les céréaliers, tout est remis en cause. Il y a une minorité qui jette le trouble dans la tête de la majorité sur les réseaux sociaux, parfois dans la presse, par le biais des gens du show-biz. Ça suffit ! Nous ne sommes pas dans l’immobilisme, l’agriculture française est reconnue la plus durable du monde. On demande du respect pour notre travail ! »

 

manifestation agriculteurs Mâcon (174).JPG

Le préfet de Saône-et-Loire, Jérôme Gutton est finalement venu discuter lui-même avec les agriculteurs. Il a promis son soutien, notamment en proposant de joueur l’intermédiaire entre producteurs et grandes surfaces en Saône-et-Loire autour des prix d’acquisition, faciliter les dédommagements suite à la sècheresse et le paiements dans des délais raisonables des subventions européennes.

En ce qui concerne les zones de non-traitement, il a rappelé que les viticulteurs du département avaient signé une charte de bonnes pratiques, « c’est la voie à suivre. » Jérôme Gutton a avoué être troublé par le grand nombre de suicides parmi les agriculteurs du département, et vouloir les aider. 

Il a fustigé certaines chaînes d’informations en continu qui, selon ses mots, présentent de manière exagérée et mensongère certaines pratiques agricoles à partir de certains incidents et a tenu à rassurer les manifestants que la grande majorité de la population respecte et apprécie le travail des agriculteurs.

Plusieurs agriculteurs ont pris la parole sur d’autres sujets comme la situation des 28 fermiers exclus des aides européennes pour la zone de montagne, les contrôles autour des subventions européennes, l’installation des jeunes agriculteurs, la souffrance personnelle face aux difficultés rencontrées, parfois aux agressions, le manque de compréhension de la part de la population et de la presse sur les pratiques agricoles, l’influence du monde de la finance et des grands rentiers sur la classe politique, les revenus de certains agriculteurs « plus petits que ceux d’un migrant », la place de l’agriculture sur un marché équitable, l'urbanisation des terrains agricoles.

 

Cristian Todea

 

 

manifestation agriculteurs Mâcon (4).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (7).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (16).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (73).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (79).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (85).JPG

Bernard Lacour (à gauche), président de la Chambre d'agriculture

manifestation agriculteurs Mâcon (94).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (106).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (115).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (123).JPG

André Accary, président du Conseil départemental,

est venu assister aux échanges des agriculteurs avec le préfet

manifestation agriculteurs Mâcon (129).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (139).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (146).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (150).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (152).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (133).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (154).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (159).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (161).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (163).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (164).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (168).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (19).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (43).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (37).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (56).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (50).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (60).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (46).JPG

 

PHOTOS : C'est la fête du Beaujolais nouveau à Mâcon

fête Beaujolais nouveau Mâcon 2019.jpg
C'est le grand soir du Beaujolais nouveau ! avec une "com" bien huilée, à lire ici. L'album photos de macon-infos, à déguster sans modération.

SAÔNE-ET-LOIRE : C'est parti pour le Conseil départemental des jeunes !

conseil départemental jeunes 71 (46).JPG
L’hémicycle du Conseil départemental à Mâcon a accueilli ce jour la première session plénière de la toute nouvelle assemblée formée de représentants des collégiens et collégiennes.

MÂCON : La sécurité à vélo ou en trottinette imaginée par les enfants

concours illustrations DDT-collage.jpg
À l'occasion de la Semaine européenne de la mobilité, les enfants du personnel de la Direction départementale des territoires de Saône-et-Loire (DDT 71) ont participé à un concours d’illustrations autour de la sécurité routière.

MÂCON - FestiSol : Une sensibilisation aux semences à la MJC Héritan

Graines.jpg
Dans le cadre du Festival des Solidarités, la MJC Héritan a proposé une journée dédiée aux semences ce mercredi.

CHARNAY : Rencontre avec Yves Chotard, président du Foyer de l'amitié

YChotard.JPG
Le Foyer de l’amitié, créé en 1973 par Raymonde Martin, fait partie de Génération Mouvement-Aînés ruraux.

MÂCON : Les diplômé.e.s du Greta accueilli.e.s à l'Hôtel de Ville

GretaDip (2).JPG
Une cérémonie de remise de diplômes aux stagiaires du Greta de Mâcon s'est tenue ce mardi.

CHARBONNIÈRES : L'Amicale cherche président.te

AG amicale Charbonnières  (2).jpg
Elle a tenu son assemblée générale vendredi dernier.

MIGRANTS À MÂCON : Le collectif Monnier rappelle qu'il y des enfants qui dorment dehors

conférence presse droits enfants (1).JPG
Le collectif Monnier, créé en mars 2017, accompagné d’associations humanitaires, alerte sur leur situation.

MÂCON : Des impatiences mais des projets de transformation dans les quartiers la Chanaye et Résidence

PROJETS CHANAYE MACON NETTETE - 1.jpg
Le maire Jean-Patrick Courtois et son adjoint à l'urbanisme Gérard Colon ont invité les habitants de ces quartiers sud de Mâcon au centre social pour leur présenter les grands projets à l'ordre du jour des 3 à 4 prochaines années. La Chanaye en tant que quartier prioritaire pour la police nationale a également été évoquée.

SAINT-MARTIN-BELLE-ROCHE : Trois regards sur le patrimoine et un coup de cœur du public

expo photo Saint-Martin-Belle-Roche.jpg
Du 10 au 17 novembre, l’association Saint Martin Belle Pierre a exposé les photos du concours « Trois regards sur le patrimoine de Saint-Martin-Belle-Roche ». Et le prix du public est…

MÂCON : Jean-François Bazin, descendant de la sœur aînée de Lamartine, invité au collège Bréart

JFBazin (1).JPG
Dans le cadre du 150ème anniversaire de la mort d'Alphonse de Lamartine, Mohamed Bouabane, professeur de Lettres au collège Bréart, a accueilli ce lundi, l'écrivain Jean-François Bazin, dans le cadre de l'option Littérature et Société.

MIGRANTS À MÂCON : "9 enfants laissés dehors" alerte la LDH

La LDH lance un appel d'urgence aux citoyens.nes et aux candidats.tes aux municipales à l'occasion des 30 ans de la Concention Internationale des Droits de l'enfant

CHARNAY : L'EREA inaugure le Festival des Solidarités 2019

Festisol19.jpg
La nouvelle édition du FestiSol consacrée cette année au climat a débuté ce lundi à l'EREA.

SAÔNE-ET-LOIRE : C'est la semaine de la création d'entreprise du 18 au 22

CREATION ENTREPRISE MACON 2019 CCI.jpg
Publi-information - Acutalisé : Le programme en détail

CHARNAY : Faible participation à l’AG de l’Association Musicale et Sportive

AG_AMS_15112019_0003.jpg
ARTICLE MIS A JOUR : Les dates exactes du prochain gala de l'AMS.

MÂCON : Les apprentis méritants mis à l’honneur par le CFA Auto

CFA_Auto_CCI71_témoignages_satisfaction_15112019_0019.jpg
Ce vendredi, avait lieu la cérémonie de remise des témoignages de satisfaction aux apprentis du CFA Auto de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Saône-et-Loire.

SAÔNE ET LOIRE : Myriam Lacolonge, créatrice de bijou en résine et Mère Noël

Myriam1.JPG
Myriam Lacolonge, l'une des plus anciennes des Mères Noël est aussi à l'origine de l'association.