Jean-Pierre Pagneux, vice-président en charge du centre aquatique, en a informé le Conseil communautaire hier soir : compte tenu du retard accumulé et en l'absence de date de livraison communiquée par l'entreprise SER Construction, la MBA a sollicité les services d'un avocat pour introduire deux référés auprès du tribunal administratif de Dijon contre l'entreprise en question. "Il y a des mois que ça dure (cliquez ici pour lire notre article précédent sur le sujet). La perte d'exploitation importante et l'atteinte à l'image ont justifié cette démarche en justice." 

Jean-Pierre Pagneux a indiqué par ailleurs que 19 371€ de pénalités ont été appliqués à l'entreprise.

R.B.