prépa conservatoire Mâcon.jpg

L'annonce a été faite jeudi soir en Conseil communautaire par le vice-président en charge de la culture, Hervé Reynaud. ACTUALISÉ

 

 

Le conservatoire Edgar Varèse, géré par Mâconnais-Beaujolais Agglomération, est agréé depuis le 17 septembre 2019, par le ministère de la Culture, classe préparatoire aux grandes écoles de musique.

"C'est un agrément valable 5 ans qui ouvre des droits aux étudiants, notamment en matière de bourses, et leur ouvre également l'accès aux services du CROUS. Le conservatoire Edgar Varèse est le premier conservatoire à rayonnement départemental de France à ouvrir une telle classe", a précisé Hervé Reynaud. 

17 disciplines y seront enseignées. Une partie des cours est commune au parcours pour l’obtention des diplômes d’études musicales au conservatoire, mais il y a également des modules pédagogiques en partenariat avec l’Université de Bourgogne (sur le site universitaire de Mâcon), le Pôle Supérieur de Dijon, et le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon.Des professeurs viendront à Mâcon pour des masters class et des collaborations avec la prépa du conservatoire de Chalon-sur-Saône seront organisées.

11 élèves sont d'ores et déjà inscrits. D'ici 5 ans, l'objectif est d'en accueillir une trentaine.

 

 

 

Geneste_conservatoire_Mâcon_2019_21.JPG

Eric Geneste, directeur du conservatoire de Mâcon

« Les conservatoires de Chambéry, Grenoble, Villeurbanne, Clermont-Ferrand, n’ont pas encore cette possibilité, Lyon est surchargé. Nous allons donc pouvoir en profiter pour attirer des candidats d’un territoire beaucoup plus important qu’auparavant. Ce statut favorise également le rayonnement de notre établissement. Cela veut dire que nous sommes ouverts à la petite enfance, au monde amateur, mais aussi que nous sommes compétents pour préparer les élèves à l’enseignement supérieur. »

 

Reynaud_conservatoire_Mâcon_2019_14.JPG

Hervé Reynaud, vice-président à la Culture de Mâconnais Beaujolais Agglomération (MBA)

 

« C’est un point en plus pour la culture à Mâcon, mais c’est également un point pour la MBA qui a en charge l’enseignement supérieur. Nous sommes fiers du Conservatoire qui a réuni les conditions pour recevoir cet agrément. » 

 

R.B. et C.T.