vendredi 6 décembre 2019
  • FETE LUMIERES CLUNY 2019 - 1.jpg
  • DECATHLON MACON TROCATHLON 2019223 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg
  • CENTRE AQUATIQUE MBA MACON NOV2019 - 1.jpg

projet formation jeunes camerounais (36).JPG

Le projet de formation professionnelle France-Afrique a été lancé en 2017. Six jeunes Camerounais viennent d'arriver à Mâcon et vont poursuivre leurs études en France et dans le département. Rencontre.

Ils vont être répartis dans trois lycées avec l'ambition d'obtenir un Bac-pro : le lycée technique professionnel de l’ensemble scolaire privé Sacré-Cœur de Saint-Chély-d'Apcher en Lozère, le lycée du groupe scolaire privé de Paray-le-Monial et le lycée public des métiers de l’automobile Camille du Gast à Chalon-sûr-Saône. Ensuite, ils pourront poursuivre leurs études avec un BTS en alternance dans le domaine de la mécanique automobile, le but étant qu’ils puissent acquérir les compétences nécessaires pour ouvrir à terme leurs propres garages au Cameroun.

Les six jeunes Camerounais sont tous bacheliers de l’enseignement général technique au Cameroun. Quatre d’entre eux ont même suivi une formation payante de dix mois chez Volkswagen pour obtenir un certificat de compétences. Ils ont été sélectionnés parmi 800 candidats, avec l’aide d’un cabinet de mobilité académique agréé par la France.

Toutes les familles de ces jeunes ont dû faire des sacrifices financiers importants pour payer le dépôt de garantie de 13 000 € dans une banque française.

À l'origine de ce projet : la Camerounaise Anne-Marie Lindou, professeur de langue allemande depuis l'âge de 23 ans, formée à l'Ecole Normale Supérieure de Yaoundé au Cameroun et à l'université de Saarbrücken en Allemagne. Elle a intitulé cette initiative « Afrique Education et Co-développement » (AFEC) et a tâté le terrain avec son fils Thierry (22 ans à l’époque), qui a suivi une formation mécanique automobile au CFA de Mâcon pour pouvoir retourner au Cameroun à la fin de ses études. Il est maintenant étudiant en BTS en alternance chez Mercedes Benz à Mâcon.

Après avoir essuyé plusieurs refus de la France, la ténacité d’Anne-Marie Lindou a fini par payer. Ses démarches auprès de nombreux élus et haut-fonctionnaires à Paris ont permis aux six jeunes d'obtenir un visa étudiant d’un an avec possibilité de renouvellement s'ils poursuivent leurs études.

Anne-Marie Lindou considère que son projet est une réponse aux flux migratoires incontrôlés en provenance des pays africains : « L’un des objectifs est la mise en place d’une politique préventive dans la lutte contre l’immigration illégale des jeunes Africains par la promotion de cette formation professionnelle technique. Après leur formation, ils pourront rentrer en Afrique et contribuer ainsi au développement de leur pays. Je crois au développement endogène boosté par les compétences africaines elles-mêmes avec la création des richesses et de l’entrepreneuriat. »

Anne-Marie Lindou rêve aussi de construire au Cameroun le tout premier lycée technique polyvalent d'Afrique centrale à l'image des CFA en France.

 

projet formation jeunes camerounais (13).JPG

Les jeunes doivent être informés des conséquences de l’immigration clandestine. Quand ils arrivent en France, c’est trop tard : ils sont déjà endettés, ils doivent faire face à des difficultés et des défis, et ils ne peuvent plus rentrer. La France doit aussi arrêter de nourrir ces jeunes et de leur donner des poissons tous les jours. Il faut leur apprendre à pêcher, qu’ils soient capables de se nourir eux-mêmes et de rentrer ensuite fièrement dans leur pays.

 

Le deuxième volet de ce projet « Afrique Education et Co-développement » est l’accompagnement de jeunes Français ou européens intéressés par le service civil ou des séjours de bénévolat en Cameroun pour une « éducation interculturelle et solidaire ». Un Allemand de 22 ans est d'ailleurs en ce moment en immersion « d’imprégnation socio-culturelle » pour quatre mois au Cameroun, au sein d’une famille d’accueil.

 

projet formation jeunes camerounais (23).JPG

Darel, 18 ans, est le plus jeune des six Camerounais. Il étudiera la mécanique automobile pour les engins agricoles au lycée privé du Sacré Cœur à Paray-le-Monial. Il a pris la parole au nom du groupe : « Nous venons chercher les savoir-faire techniques de haute qualité, dont notre pays a urgemment besoin. Nous rêvons déjà de rentrer après notre formation, afin de créer nos entreprises, des garages notamment, selon les règles de l’art de la profession de mécanicien et, aussi, transférer notre savoir-faire à nos compatriotes. Nous remercions l’association Afrique Education et Co-développement, les autorités politiques camerounaises et françaises, et nos familles qui ont participer au financement de notre passion pour la mécanique automobile. »

 

projet formation jeunes camerounais (32).JPG

Orelie, 20 ans, est la seule fille du groupe et suivra la formation au lycée de Chalon-sur-Saône. Elle avoue avoir eu des difficultés à convaincre sa mère de la laisser s'orienter vers un métier "plutôt masculin" : « Après avoir obtenu le bac, j’ai eu l’occasion d’entrer dans un véhicule et j’ai été stupéfaite par le confort offert, les commandes mécaniques et électriques. J’étais curieuse aussi d'en savoir plus sur les carburants et les additifs utilisés, car j’ai étudié la chimie au lycée. J’ai dit à ma mère que je voulais continuer mes études dans la mécanique avec une formation de qualité. Au début, elle a refusé, me disant que ce n’était pas pour moi. Chez nous, la femme est marginalisée, elle est faite pour le ménage, la cuisine, les enfants… Puis, j’ai entendu parler de ce projet et j’ai pris contact avec Anne-Marie Lindou et j’ai suivi la formation chez Volkswagen. Ca n’a pas été facile, mais je voulais vraiment relever ce défi en tant que femme. »

Lors de la conférence de presse, étaient également présents Laurent Cagne, proviseur du lycée de Chalon-sur-Saône qui va accueillir deux djeunes, des bénévoles locaux qui soutiennent le projet depuis le début, à l’image de Daniel Vernerey, directeur général du Sydesl, syndicat départemental d’énergie de Saône-et-Loire, de Jacques Vigouroux (responsable de l’église évangélique locale) ou de Jean Rivon (collectif Monnier).

Plus de détails sur l’histoire de ce projet à lire ici et ici.

Cristian Todea

 

 

projet formation jeunes camerounais (1).JPG

La directrice AFEC, le Dr Anne-Marie Lindou, et sa secrétaire générale, Mireille Touko

projet formation jeunes camerounais (9).JPG

projet formation jeunes camerounais (27).JPG

Laurent Cagne, proviseur du lycée de Chalon-sur-Saône, et son directeur de l'enseignement technique

projet formation jeunes camerounais (41).JPG

projet formation jeunes camerounais (46).JPG

 

MACON : Une manifestation pas seulement pour défendre la retraite

manifestation 5 décembre Macon.jpg
L’appel à manifester contre la réforme du système de retraite lancé par plusieurs confédérations syndicales du Mâconnais s'est transformé en mouvement de contestation contre la politique du gouvernement dans beaucoup d’autres domaines.

GREVE DU 5 DECEMBRE : Près de 2 000 personnes dans la rue à Mâcon

MANIFE5DEC MACON RB2 - 1.jpg
Actualisé : la grève a été reconduite et un appel à la manifestation lancé pour ce vendredi à 14h, devant le magasin Conforama.

MÂCON - Contes et lumières 2019 : Le festival à l'heure des contes

contes enfants Buissonierre 2019 (67).JPG
Mercredi, Luce, Monique, Sabine, Catherine et Josette de l’association La Buissonnière étaient au rendez-vous apour une journée dédiée aux contes.

MÂCON : Une année riche et variée à la MJC des Blanchettes

AG19Blanchet (2).JPG
La MJC des Blanchettes a tenu son assemblée générale ce mercredi.

SAÔNE-ET-LOIRE - Météo : Ça se réchauffe légèrement

Le point sur la météo et les conditions des circulation

MÂCON - Festisol : Forum de la solidarité recevait l'association Manoj

FESTISOL_03.JPG
Pour sa dernière action Festisol (festival des solidarités), le collectif Forum de la solidarité qui tient, avec ses associations adhérentes, sa vente annuelle dans le gymnase de la M.J.C. Héritan, recevait Thierry Giraud, président fondateur de l’association Manoj, pour la présentation de ses actions.

DAVAYÉ : Le lycée Lucie Aubrac plante un arbre des solidarités

ARBRE DES SOLIDARITE _ LYCEE LUCIE AUBRAC.JPG
C’est pour marquer la semaine de la solidarité que la commune de Tramayes a offert un arbre fruitier au lycée Lucie Aubrac de Davayé.

SAONE-ET-LOIRE : La plus grande confédération syndicale ne sera pas dans la rue le 5 décembre, à Mâcon

Dans un communiqué, l'Union Territoriale des Retraités CFDT défend ses revendications sur la réforme des retraites et explique pourquoi elle n'appelle pas à manifester le 5 décembre.

REGION DE MÂCON : Brume et températures glaciales ce matin

Le point sur la météo et les conditions de circulation. Attention sur le pont d'Arciat.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Une soirée familiale pour s’interroger sur l'usage des écrans

DECLICS ET DECROCHE _ LA CHAPELLE DE GUINCHAY10.JPG
Parents et enfants ont assisté ce mardi soir à la salle du Pressoir au spectacle Des clics et décroche, suivi d’un débat.

CHARNAY : Offrez-vous un repas gastronomique au profit du téléthon

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Ça se passera jeudi au Moulin du Gastronome, et c'est préparé par les jeunes de l'institut Pierre Chanay.

MÂCON : Alain Robert, hypno-praticien anime un stage d'auto-hypnose à la MJC Héritan

Hypnose.jpg
Dans le cadre des ateliers Art de vivre, la MJC Héritan a accueilli ce dimanche un stage d'auto-hypnose pour la troisième fois.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Alain Houdinet en lice pour les Municipales 2020

ALAIN HOUDINET _ MUNICIPALES 2021.JPG
Ce Crêchois d’adoption, tête de liste « sans étiquette », entend apporter une alternative à la vie municipale en briguant le prochain mandat de maire de la commune.

MÂCON : 200 personnes marchent pour sauver la planète !

MACON marche climat nov 2019 9.JPG
Plus de deux cent personnes ont répondu samedi à l'appel de différentes organisations (ATTAC, Citoyens mâconnais engagés pour le climat ...).

CENTRE SCOLAIRE OZANAM : Le précieux sésame est arrivé !

DiplOzanam.jpg
Une cérémonie républicaine de remise de diplômes s'est tenue ce samedi au lycée Ozanam en présence des élèves accompagné(e)s de leurs familles.

MÂCON : Êtes-vous vraiment sûr de n’avoir rien à cacher ?

MACON cine debat LDH 1.JPG
C’est le thème de la soirée organisée vendredi soir dans la salle de conférences de la médiathèque par la Ligue des Droits de l’Homme.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Un don généreux du CRU Chapellois à l’association Pauline Pas à Pas

CRU CHAPELLOIS _ REMISE CHEQUE PAULINE1.JPG
A l’occasion de sa soirée de remerciements, le CRU Chapellois a remis un chèque de soutien aux parents de Pauline, petite fille de 6 ans souffrant d’une maladie rare.

MÂCON : Les Maîtres du jeu valident les défis de la Fête de la science

FêteScience19.jpg
Pour la huitième année, le groupe départemental Sciences, assisté du groupe ERUN 71, a proposé à toutes les classes du département une semaine de la Fête de la Science.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Carton plein pour Patrick Timsit et Jean-Jacques Vannier !

montage photo timsit vannier.jpg
Les deux humoristes étaient les invités du FLAC, le temps d’une soirée spéciale humour ce vendredi à la salle du Pressoir pour fêter ses 50 ans. Reportage en coulisses…

SAÔNE-ET-LOIRE : Le courage et le dévouement de Henri Bonnefoy récompensés

MI medaille bonnefoy 8.jpg
Vendredi soir, le président du Conseil départemental, André Accary, a remis une médaille au jeune homme et son ami Maxence Lacroix pour avoir sauvé une personne de la noyage en février dernier…

CHARNAY : Fin de course pour la CharnayXtrem

CharnayXTREM_AG2019_0006.jpg
De l’émotion et de la tristesse ce vendredi soir lors de la cinquième et dernière assemblée générale de l’association CharnayXtrem Organisation.

MÂCON : Black Friday, black pictures...

MANIF ANTI BLACK FRIDAY - 17.jpg
Ils ont démontré que même à une trentaine de mobilisés dans le cadre du mouvement "Youth for climate", les lycéens mâconnais pouvaient faire entendre leurs voix.

VINZELLES : Les Grands Crus Blancs s'offrent à vous jusqu'à lundi

POVINZELLES CAVE GRANDS CRUS BLANCS9.jpg
La Cave coopérative de Vinzelles a ouvert ses portes aujourd'hui vendredi. Vous pouvez en profiter jusqu'à lundi. Notre reportage photos sur place.