mercredi 23 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • JEPMACON SEPT2020 - 1.jpg

Grève infirmiers bloc operatoire Mâcon (12).jpg

Les grévistes étaient devant l’hôpital ce matin pour distribuer des tracts.

La reconnaissance salariale et la revalorisation significative des grilles indiciaires (avec un régime salarial cohérent pour l’ensemble des IDE quelle que soit leur catégorie administrative, quel que soit leur grade) sont les principales revendications de ce mouvement protestataire qui se termine aujourd’hui, à minuit.

Les 25 infirmiers et infirmières de chirurgie de l’hôpital de Mâcon participent tous à la grève. Parmi ces personnes, six ont été assignées pour assurer le service minimum. Résultat : seulement trois salles d’opération sur six fonctionnent et les interventions qui n’étaient pas urgentes ont été reportées.

La dernière grève des infirmiers de bloc opératoire de l’hôpital de Mâcon dautait de 1998 à cause du manque d’effectifs. Cette fois, il s’agit d’une participation à un mouvement national.

grève IBODE Mâcon (7).JPG

Frédérique

La ministre de la Santé donne une prime aux infirmiers des urgences, tandis que dans notre cas, même après 49 heures de formation supplémentaire nécessaire pour garder notre statut d’infirmier de bloc opératoire, on n’a rien en plus au salaire. La différence de salaire entre un infirmier de base et un infirmier spécialisé est minable, autour de 100 €. Soit la spécialisation est nécessaire et alors elle doit être rétribuée à sa juste valeur, soit elle n'est pas nécessaire et il faut la supprimer.

Une des infirmières en grève précise que les revendications du mouvement sont surtout nationales : « D'un point de vue local, on a rien à revendiquer, sur l’hôpital on est bien, le nombre d’infirmiers est suffisant. »

« Notre travail, c’est 10 heures debout et posté, 10 heures de concentration, horaires décalés jour et nuit, tablier de plomb, expositions et risques professionnels, avec des patients de plus en plus fragiles, âgés, de plus en plus de manipulations de boîtes lourdes à porter. Plus le gardes et les astreintes », précise, pour sa part, une autre infirmière gréviste.

grève IBODE Mâcon (8).JPG

Eric

Par rapport aux conditions de travail, notre poste n’est pas particulièrement valorisé au niveau salarial. Nous aimerions être reconnus au niveau Bac +5 comme les infirmiers anesthésistes et non comme Bac +2. En effet, la formation continue actuelle dans notre cas ne permet pas d’avoir un grade supérieur ce qui limite notre évolution de carrière. 

Selon les grévistes, les infirmiers français sont parmi les plus mal payés dans les pays européens membres de l'Organisation de cooopération et dévelopement économique (OCDE), au 23ème rang, juste devant la Lituanie.

Cristian Todea

 

 

Grève infirmiers bloc operatoire Mâcon (1).jpg

grève IBODE Mâcon (4).JPG

Grève infirmiers bloc operatoire Mâcon (13).jpg

 

MÂCON : 88 personnes testées au Covid-19 aux Blanchettes

TestPCRBlancheT2109.jpg
Des tests de dépistage gratuits ont été réalisés ce lundi sur le parking de la MJC des Blanchettes.

MÂCON : Un SDF s'en prend violemment à deux personnes en l'espace de 12 h

AGRESSION MACON SDF.jpg
Actualisé : Jugé en comparution immédiate ce lundi, il a été reconnu coupable et maintenu en détention. Présenté au tribunal une 1ère fois le 20 juillet, il avait demandé un délai pour préparer sa défense.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département cherche des accueillants familiaux

réunion information accueil familial Département 71.jpg
Une réunion d’information sur l’accueil familial en Saône-et-Loire s'est tenue ce lundi à l’Espace Duhesme de Mâcon. L'accent a été mis sur la nouveauté introduite cet été, à titre expérimental : le statut de salarié pour les accueillants familaux.

TRIBUNAL DE MÂCON : Des hématomes causés par des coups ou pas ?…

C’est la question qu’a dû trancher le tribunal ce lundi, avec un prévenu qui comparaissait sous escorte, accusé d’avoir frappé sa compagne, en situation probable de vulnérabilité, à savoir probablement enceinte de deux mois, et qui s’est retrouvée avec 4 jours d’ITT.

CLIN D'OEIL : Près d'une centaine de voitures anciennes et motos sur L'esplanade à Mâcon

CollectionVoitureMacon2009.jpg
Le grand rassemblement mensuel de voitures de collection s'est déroulé ce dimanche matin sur l'esplanade Lamartine avec deux nouveautés : la présence d'une buvette et de motos.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Bien avant la pêche aux canards était la chasse aux canards

CHATEAU DESTOURS CRECHES CANARDIERE - 2.jpg
Les Journées du patrimoine ont ceci de très sympathiques qu'elles sont l'occasion d'apprendre un petit bout d'histoire de notre petit coin de France. Reportage au château d'Estours.

MUSIQUE : C’est le retour tant attendu du jazz à Mâcon !

AG Crescent jazz Mâcon.jpg
L’assemblée générale du Crescent a précédé jeudi l’ouverture de la nouvelle saison au club de jazz de Mâcon. Le point avec le président Mike Cleaver.

COVID-19 : Passage de la Saône et Loire en zone rouge dite « de circulation active du virus »

Le département de Saône-et-Loire devrait être classé parmi les zones de circulation active du virus (« zone rouge ») à l’issue de la parution d’un décret au Journal Officiel ce week-end.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 2,70% de personnes positives au covid-19 en une semaine

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La Saône-et-Loire, avec 279 cas positifs pour 8 653 personnes testées (soit 3,22% de personnes positives) en une semaine, atteint le seuil d'alerte fixé par le ministère de la Santé. 5 décès de plus des suites du covid-19 sont à déplorer en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté.

MILLY-LAMARTINE : Les 1ers logements éligibles à la Fibre Optique

image12.jpeg
Orange déploie sur ses fonds propres la fibre optique jusqu’au logement (FttH - Fiber to the Home) à Milly-Lamartine. 65% des foyers et locaux professionnels de Milly-Lamartine sont d’ores-et-déjà éligibles à la Fibre Optique.

MÂCON : Le Spot s'est paré de rouge pour alerter les ministères

SPOTHervé Reynaud MÂCON 1709.jpg
« Nous avons été les premiers arrêtés, nous serons les derniers à repartir, encore faut-il que nous soyons encore debout » a déclaré Matthieu Vaillier ; « Pourquoi pouvons-nous nous entasser masqués à 600 dans un train ou dans un avion sans distanciation, mais pas dans une salle de spectacle ? » a interrogé Béatrice Paul.

MÂCON : Une centaine de personnes au final dans la rue à l’appel de la CGT

Mâcon manif CGT septembre 2020.jpg
Syndiqués et syndicalistes, Gilets jaunes, membres d’organisations comme ATTAC, ainsi que des représentants de partis politiques de gauche étaient réunis cet après-midi sur l’esplanade Lamartine, suivant l'appel national à la grève de la CGT.

MACON - Covid-19 : Alerte rouge sur le spectacle vivant !

ALERTE ROUGE SPOT MACON.jpg
Le Spot est en rouge ce soir, comme de nombreuses salles de spectacle en France, extrêmement fragilisées par la crise sanitaire. À lire aussi, le communiqué du SYNPASE, « Evènementiel et spectacle : les professionnels de l’ombre au bord du gouffre »

SAÔNE-ET-LOIRE : La CFDT Retraités appelle ses adhérents à la vigilance

réunion CFDT retraités Saône-et-Loire (9).JPG
Les représentants des différentes sections locales de la CFDT Retraités se sont réunies ce matin à Mâcon pour la première fois (du moins "en présentiel"...) depuis le déconfinement.

CHARNAY : Une saison culturelle brève mais intense, pour le moment...

saison culturelle Charnay 2020.jpg
La Ville de Charnay et ses partenaires ont concocté une quinzaine de rendez-vous autour de la santé, de la musique, de la danse, du théâtre, du patrimoine et des fêtes d’hiver qui se dérouleront d’ici à la fin de l’année.

MÂCONNAIS SUD : Objectif « facteur 4 » pour la rénovation énergétique des maisons

RENOVATION ENERGETIQUE PETR LACHAPELLE 1509 - 1.jpg
Olivier Gamard et Eric Beguin, chargés de mission au PETR Mâconnais Sud Bourgogne, spécialisés dans la rénovation énergique de l'habitat (volet professionnels pour le 1er, volet particuliers pour le 2nd), sont intervenus mardi soir à La Chapelle de Guinchay pour présenter l'intérêt de la rénovation énergétique pour les particuliers résidants en maisons.